Pendant ce temps, dans le reste du monde...

lundi 02 décembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 semaine - Le 02/12/2019 à 07h12

Nous sommes très focalisés sur la situation des économies américaine, chinoise, européenne et françaises. Quand on ne pense pas uniquement à la journée du 5 décembre... Mais ça bouge dans le reste du monde. En Amérique latine par exemple. Ou encore en Inde.

AMÉRIQUE LATINE : LA CONTAGION

L'Amérique latine bascule.
Politiquement.
Et économiquement.
Pays après pays.
Il y a évidemment le désastre vénézuélien.
La crise politique en Bolivie.
Les manifestations au Chili, le bon élève économique de l'Amérique du Sud.
Les manifestations en Colombie, malgré une croissance forte, plus de 3%.
Le naufrage économique et le retour vers le péronisme en Argentine.
Les protestations contre le programme d'austérité du FMI en Equateur.
Et les difficultés du gouvernement Bolsonaro au Brésil.

DES CHIFFRES

La croissance argentine devrait chuter de 3.3%.
La croissance brésilienne devrait se rapprocher de zéro.
-0.5% pour l’Équateur.
L’Équateur et l'Argentine ont dû faire appel au FMI, 4.2 milliards de $ pour l'un, 57 milliards pour l'autre.
Les banques centrales doivent intervenir contre la chute des monnaies, plus de 8 % sur l'année par exemple pour le real brésilien, près de 40 % pour le peso argentin ou encore près de 20 % pour le peso chilien.

LES CAUSES

Au-delà de la corruption ou encore des problèmes électoraux, les protestations sont provoquées par le ralentissement économique, la crainte des classes moyennes de retomber dans la pauvreté et le sentiment d'inégalité.
Pour The Economist "The gap between rich and poor has not widened in Latin America, but it has become more visible" (que l'on traduit par "Le fossé entre riches et pauvres ne s'est pas creusé en Amérique latine, mais il est devenu plus visible").
On peut discuter le fait que les inégalités n'aient pas augmenté, mais The Economist a raison, elles sont plus visibles.

LE CHOC INDIEN

4.5% de croissance au troisième trimestre de l'année.
Le champion mondial de la croissance est en chute libre.
La croissance est au plus bas depuis 6 ans et c'est le 6ème trimestre consécutif de ralentissement.
L'Inde qui affichait encore une croissance supérieure à 8% au premier trimestre 2018.
Malgré 5 baisses de taux consécutives depuis février.
Malgré une baisse de l'impôt sur les sociétés au niveau le plus bas historique, 22%.

RETOUR AU RESTE DU RESTE DU MONDE...

DUR, DUR POUR MERKEL

Cette fin de règne n'est pas simple pour Angela Merkel.
Il y a la détérioration de la situation économique.
Les luttes intestines au sein de son parti pour sa succession.
Et depuis ce week-end, l'affaiblissement de sa grande coalition.
Son allié de gouvernement, le SPD, a élu à la tête du parti un binôme, Norbert Walter-Borjans et Saskia Esken, très à gauche et désireux de renégocier les termes de la grande coalition, voire de mettre fin à la coalition.
Ils veulent une relance budgétaire massive, des investissements d'infrastructures, et une action plus forte pour le climat.
Pauvre Angela.

PETE

Comme me l'a fait remarquer Benaouda Abdeddaïm dans C'est Votre Argent ce week-end, on ne parle pas assez d'un candidat démocrate.
Pete Buttigieg.
Il est en tête dans les sondages pour les primaires dans les premiers états à voter, l'Iowa et le New Hampshire.
Mais selon le FT, les scores de Pete Buttegieg s'effondrent dans les états où la proportion d'Afro-Américains est plus importante (90% des électeurs de l'Iowa et du New Hampshire sont blancs).
La Caroline du Sud par exemple. 60% d'Afro-Américains. Joe Biden est en tête avec 33%, Pete n'a que 6%.
À suivre.

REVOIR "C'EST VOTRE ARGENT"

Pourquoi le commerce international ralentit ? Michaël Bloomberg va-t-il changer la face des élections américaines ? La retraite par répartition a-t-elle encore de l'avenir ? Les entreprises du luxe sont-elles nos GAFA ? La hausse des marchés va-t-elle continuer ? Quelles valeurs acheter ?
Toutes les réponses à ces questions ont été données dans l'émission 'C'est Votre Argent' avec les Jedi de l'économie et de la finance : Pascale Seivy, responsable d’équipe chez Oddo BHF, Valérie Plagnol, présidente du Cercle des Épargnants, Christophe Barraud, chef économiste et stratégiste chez Market Securities, Marc Riez, directeur général de Vega IM et notre grand Benaouda Abdeddaim.
Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici.

APRÈS LE BLACK FRIDAY, LE CYBERMONDAY

Premières indications sur les ventes aux États-Unis.
Deux éléments majeurs : l'explosion des ventes sur smartphones.
Et, encore, toujours, et de plus en plus, l'écrasante domination d'Amazon.
On fera le bilan dans quelques jours.
Amazon et rien qu'Amazon ?

UNE DERNIÈRE PROMOTION

Pour ceux qui ont manqué le Black Friday ce week-end ou ne sont pas encore rassasiés...
Nous avons décidé de vous laisser jusqu'à ce lundi minuit pour profiter de notre promotion avec près de 40% de réduction pour tous ceux qui s'abonnent ou rajoutent un an à leur abonnement au service de conseil boursier et patrimonial de MonFinancier.
Conseil PEA, conseil de trading, analyse de portefeuille, conseil en allocation d'actifs, réponses aux questions d'argent en 24h, etc...
Tout ça pour 100 euros pour un an au lieu de 159 euros
À saisir sans attendre.
Abonnez-vous/prolongez votre abonnement pour 100 euros pour 1 an

TEASING TOUJOURS

Dans quelques jours, de grands changements pour MonFinancier, rien que pour vous...

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Vendredi, le CAC 40 a terminé la séance à l’équilibre à 5 905 points dans des volumes assez faibles. In fine, sur la semaine, l’indice phare de la place parisienne a totalement stagné.
Cette même séance, le Dow Jones et le Nasdaq ont terminé en baisse de respectivement 0.40 % et 0.46 %, dans un marché calme au lendemain de la fête de Thanksgiving et dans une séance raccourcie.
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a fini en hausse de plus de 1%, porté par un indicateur chinois meilleur que prévu.
Le CAC 40 est attendu ce matin à en légère hausse, visiblement rassuré par la progression du secteur manufacturier chinois en novembre.
Le Brent se négocie à 61.21 $ le baril contre 63.80 $ vendredi à la même heure. L'once d'Or est à 1 457.50 $ contre 1 457.10 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.1018 contre 1.1012 vendredi dans la matinée.

ON S'EN FOUT ?

La Suède a un des taux de milliardaires par habitant les plus élevés au monde; Excellent : Le Parisien-Aujourd'hui en France publie dans son numéro un "guide de survie" pour la grève; J'allais mettre dans "on s'en fout ?" l'ouverture aujourd'hui de la conférence de l'ONU sur le climat à Madrid mais si je fais ça, je vais recevoir des messages où on me demandera comme on peut s'en foutre du climat et je devrais expliquer qu'il y a un ? après "On s'en fout?" et que c'est donc une interrogation et non une affirmation, donc je préfère ne pas le mettre; La France a tiré le groupe de la mort pour l'Euro 2020; Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, 80% des ados ne sont pas assez actifs, ils attendent la fin du monde avec le réchauffement climatique; Laeticia veut un musée Johnny à Paris; Il caille.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com