Plus de deux tiers des Français sont opposés à la suppression de l’ISF

vendredi 22 avril
Auteur: Rédaction MonFinancier
Il y a 4 ans - Le 22/04/2016 à 17h04

Quand c’est non c’est non ! Plus de deux tiers des Français se disent contre la suppression de l’Impôt sur la fortune selon un sondage Tilder/LCI/OpinionWay. La polémique enfle une nouvelle fois après la sortie d’Emmanuel Macron qui a été aussitôt recadré par Manuel Valls. Le ministre de l’économie n’est pas le premier à vouloir la peau de l’ISF. Pierre Gattaz, le patron du Medef, réclame depuis plusieurs années la suppression de cet impôt.

Les Français restent attachés à l’idée d’une justice fiscale même si l’ISF rapporte moins de 2% des recettes fiscales. Ainsi, ils sont 41% à être « tout à fait opposés » à la suppression de cet impôt, tandis que 26 % y sont « plutôt opposés ». La part de ceux qui y seraient « plutôt favorables » est de 17 %, tandis que 15 % y sont « tout à fait favorables ». « Ce résultat n'est pas particulièrement étonnant, considérant la portée symbolique d'une telle annonce et l'attachement de la majorité des Français à cet impôt qu'elle ne paie pas », expliquent les auteurs de cette étude.

En 2014, 330 000 contribuables sur plus de 36 millions de foyers fiscaux, détiennent un patrimoine net taxable supérieur à 1,3 million d’euros seuil de déclenchement de l’ISF.

Si vous en faites partie, comme chaque année, vous pouvez partir à la chasse aux placements anti-ISF. Groupements Forestiers, Fonds communs de placement pour l’innovation (FCPI)…, découvrez notre offre fiscale soigneusement sélectionnée et destinée à réduire votre ISF payable au printemps 2016.


>> Je demande une documentation sur le FCPI Dividendes Plus n°5

A lire également
Assurance-vie : Comment récupérer une partie de vos fonds ?

L’assurance-vie a beau avoir le vent en poupe, elle souffre d’une idée reçue bien forte : les sommes placées sur un contrat d'assurance-vie sont bloquées. Ce qui est totalement faux. Si vous avez un besoin ponctuel d’argent pour financer un projet, vous pouvez à tout moment piocher dans votre assurance-vie sans attendre l'échéance fiscale de 8 ans. Il existe alors 2 possibilités pour récupérer des liquidités sur son contrat : le rachat partiel ou une solution plus simple, rapide et pourtant méconnue : l’avance.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos