UNE JOURNEE HISTORIQUE ET SYMBOLIQUE

mercredi 28 avril
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 28/04/2010 à 07h04

Au delà des chiffres, des records de baisse pour les indices boursiers européens, ou pour l'euro, la journée d'hier a mis en lumière un certain nombre de problèmes structurels.

1. L'Europe, et le monde, ne vont pas s'écrouler demain mais, deux ans aprés la crise des banques, comme prévu, c'est la crise des Etats qui commence et celle ci va durer longtemps. La Grèce, et même le Portugal, l'Irlande ou l'Espagne ne sont que la partie visible de l'iceberg. Mais tous les pays sont concernés, tous, sans exception, y compris la France, l'Angleterre, les Etats Unis et même la Chine.
2. Le modèle européen est condamné par les marchés. Ces états "providence" qui continuent à distribuer de l'argent en aides à des populations d'assistés sans leur dire la vérité pour des raisons électorales, le marché les condamne brutalement et il a raison. Même en cas de reprise forte de la croissance, le problème des déficits et des dettes ne sera pas résolu. Il faut changer le systéme: l'Etat n'a plus d'argent; il doit, comme une entreprise, réduire ses dépenses. De façon drastique.
3. Les marchés sont décorrélés. Hier, c'est l'Europe qui s'est effondrée mais le Dow Jones est resté collé à 11,000 un niveau proche de celui de l'avant Lehman. L'Asie ce matin baisse mais ne s'écroule pas.
4. L'euro chute. Mais l'euro ne craque pas. Nous restons à des niveaux qui sont historiquement hauts par rapport au cours d'introduction de l'euro 1.17 et au cours le plus bas de l'euro quelques mois aprés son introduction, au dessus des 0.80.
5. Les agences de notation doivent être interdites. Vraiment. Ce sont des pompiers pyromanes. Coincidence incroyable. La même semaine, elles sont accusées d'incompétence, pire même, de conflits d'intérêt par le Sénat Américain qui enquête sur la crise des subprimes mais elles continuent à faire n'importe quoi. Elles baissent les notations quand le feu est déjà allumé. Elles ne prévoient rien, elles n'anticipent rien, elles se contentent d'arriver quand l'incendie est allumée pour rajouter de l'essence dessus.
6. Les politiques sont à côté de la plaque. Pendant que l'Europe est en feu, Angela Merkel ne pense qu'à son élection du 9 Mai. D'ailleurs le sommet européen pour la crise est prévu le 10 mais. Et Nicolas Sarkozy va se pavaner avec son top modèle en Chine, terre des droits de l'homme et de la libre concurrence économique.
Cette journée est un sérieux avertissement.
Ce n'est pas le début du krach. Mais c'est un vrai coup de semonce.
A lire également
Assurance-vie : Comment récupérer une partie de vos fonds ?

L’assurance-vie a beau avoir le vent en poupe, elle souffre d’une idée reçue bien forte : les sommes placées sur un contrat d'assurance-vie sont bloquées. Ce qui est totalement faux. Si vous avez un besoin ponctuel d’argent pour financer un projet, vous pouvez à tout moment piocher dans votre assurance-vie sans attendre l'échéance fiscale de 8 ans. Il existe alors 2 possibilités pour récupérer des liquidités sur son contrat : le rachat partiel ou une solution plus simple, rapide et pourtant méconnue : l’avance.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com