UNE REMISE EN CAUSE DES THEORIES ECONOMIQUES CLASSIQUES

vendredi 04 juin
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 04/06/2010 à 07h06

Les gouvernements, selon les économistes classiques, sont confrontés à un dilemme: s'ils se lancent dans une politique de rigueur pour réduire leurs déficits et leurs dettes, la croissance va ralentir car les ménages vont moins consommer. Pas si vite. Ce serait en fait exactement le contraire qui se produirait selon la nouvelle théorie économique.

Le G20 des ministres des finances et des banquiers centraux commence aujourd'hui en Corée du Sud. Avec un théme central: l'équilibre à trouver entre les politiques d'austérité et la reprise de la croissance. Un équilibre qui en théorie est impossible à trouver. Et c'est là que cela devient intéressant. Car la théorie est en train d'évoluer, voire de changer radicalement. Ecoutez bien. Jusqu'à présent. C'était simple. Si un état voulait booster la croissance et la consommation, il devait mener une politique de relance en sacrifiant le déficit et la dette du pays. C'est d'ailleurs ce qu'il s'est passé un peu partout dans le monde en 2008 et 2009. D'où la défiance pour les dettes des Etats. D'où la nécessité de mettre en place des politiques d'austérité qui en théorie vont freiner la consommation des ménages.

On nous annonce partout que les plans d'austérité et de rigueur vont briser la reprise de la croissance
Et bien c'est faux ! Car dans toute cette belle théorie financière classique, on oublie deux choses. Le vieiillissement de la population et la part fondamentale de la confiance. Je m'explique. Les deux craintes principales aujourd'hui des ménages sont l'emploi et le paiement de leurs retraites. Si l'Etat est trop laxiste et que l'endettement dérape, les ménages prennent conscience que l'Etat va dans le mur et qu'il ne pourra jamais payer leurs retraites, ils vont donc se contracter et freiner leur consommation pour se concentrer sur leur épargne. Si au contraire l'Etat gère au mieux ses intérêts donc leurs intérêts, les ménages vont se sentir rassurés et se remettre à consommer

On serait donc dans un paradoxe total où une politique d'austérité pourrait relancer la consommation.
C'est la thése que défendent les nouveaux économistes. Et s'ils ont raison, cela veut dire que plus les gouvernements parleront rigueur, austérité, réduction des déficits, réduction de la dette et plus les ménages vieillissants joueront la carte de la reprise. C'est en tout cas le pari que font aujourd'hui, sous la pression, beaucoup de pays en Europe. Dont la France.
A lire également
Epargne : épargner pour préparer sa retraite c’est tendance !

Épargner pour préparer sa retraite c’est tendance ! C’est ce que révèle l’édition 2015 de l’Observatoire des Retraites Européennes du cabinet Eres. L’épargne retraite des Français pèserait 734 milliards d’euros en 2014. Un chiffre qui ressort en hausse de 5% par rapport à 2013. Surtout, ce montant représente 23% de l’épargne financière des ménages.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com