Vallourec n'a plus la cote auprès desi nvestisseurs

mercredi 23 mai
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 8 ans - Le 23/05/2012 à 10h05

Vallourec traverse une passe difficile. Le titre a perdu 59% l'année passée et affiche la plus mauvaise performance du CAC 40 depuis le début 2012, avec un repli de 32% depuis le 1 er janvier, et de 64% sur une année glissante. Et ce mercredi, le titre fait figure de lanterne rouge avec un repli de 3,03%, à 31.06 euros.

Depuis la publication des résultats trimestriels, où l’action s’est faite massacrée en s’effondrant de 20%, les investisseurs semblent avoir perdu confiance dans la valeur. Le titre est d’ailleurs sévèrement sanctionné par les nombreux analystes qui ont tour à tour révisé à la baisse leur objectif de cours à l’exception de Goldman Sachs qui a profité de la chute du titre pour relever sa recommandation de Vendre à Neutre

En effet, le fabricant de tubes sans soudure Vallourec (VK.FR) qui subit de plein fouet le ralentissement de la croissance économique mondiale a divisé par deux ses prévisions de croissance pour l’exercice 2012. Il s'agit d’ailleurs de la deuxième révision en baisse des prévisions du groupe depuis juillet 2011. Vallourec table désormais sur une croissance d'environ 5% de son chiffre d'affaires en 2012, et non plus de 10% comme indiqué en février.


Le résultat net du groupe est en effet ressorti largement inférieur aux attentes, tombant à 29 millions d'euros au cours des trois premiers mois de l'exercice, contre 82 millions d'euros un an auparavant.

Si cette révision des prévisions est notamment due aux retards dans la mise en service de deux nouvelles usines du groupe au Brésil et aux Etats-Unis, il n’en reste pas moins que la direction a manqué ses objectifs.

"Nous enregistrons une activité soutenue dans le domaine du pétrole et gaz avec une demande croissante pour nos produits haut de gamme", avait déclaré le président du directoire de Vallourec, Philippe Crouzet, lors de la publication.
Mais la demande sur les autres marchés reste en revanche faible, inférieure aux prévisions du début de l'année"

Le fabricant de tube sans soudure a été pénalisé par la baisse des volumes qui s'est accompagné d'un mix produit moins favorable et d'une pression sur les prix.
Les marchés les plus touchés sont l'énergie électrique, l'industrie et l'automobile.

Mais Vallourec compte sur l'essor des secteurs du gaz de schiste et de l'extraction pétrolière en eaux profondes, qui exigent le genre de tubes qu'il produit, pour le remettre sur le chemin de la croissance. Les derniers investissements de Vallourec aux Etats-Unis et au Brésil sont d’ailleurs destinés à ces deux marchés, mais les retards de plusieurs mois accusés par ces projets ne sont pas de bons signes pour le groupe. Un contexte macroéconomique adverse qui ne devrait pas changer dans un avenir proche, mais qui est intégrée dans la valorisation du groupe. Le groupe capitalise à peine 0,7 fois le chiffre d’affaires, pour une Valeur entreprise sur Ebitda de 5,71 selon FactSet, inférieure à la moyenne du secteur. Le groupe se paye 12,9 fois les bénéfices attendus pour 2012, contre 22,8 fois pour son comparable Technip. Un écart de valorisations entre ces deux parapétrolières qui n’avait jamais été aussi élevé.

A lire également
Belle semaine

Le CAC 40 a terminé la dernière séance de la semaine en hausse de 0.60 % à 5 718 points, clôturant la semaine dans le vert en gain de plus de 1 %. Depuis le début de l’année l’indice phare de la place parisienne gagne ainsi plus de 21 %. La hausse du jour s’explique en grande partie par l’envolée de Kering (+10 %) après son point trimestriel.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com