Vers la fin de l’alliance Renault-Nissan ?

mercredi 26 juin
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 an - Le 26/06/2019 à 13h06

Suite à une assemblée générale d'actionnaires totalement électrique, le patron de Nissan a prévenu : un manque d'équité entre les deux constructeurs pourrait mettre rapidement fin à leur alliance nouée il y a vingt ans.

Lors de l'assemblée générale du groupe à Yokohama (la première depuis l'affaire Carlos Ghosn), Hiroto Saikawa, directeur général de Nissan, a déclaré vouloir préserver l'esprit d'égalité au sein de l'alliance, malgré une structure d'actionnariat longtemps perçue comme déséquilibrée au Japon.

Il a ajouté que « nous devons trouver une structure qui rende l'alliance pérenne: devons-nous revoir les participations croisées? Peut-être, peut-être pas. Si le déséquilibre devient un facteur d'instabilité, alors nous mettrons le sujet sur la table ». Pour rappel, Renault détient 43% de Nissan, alors que ce dernier ne possède que 15% du groupe au losange et pas de droit de vote.

Aussi, le groupe japonais s’est retrouvé éprouvé lors du projet de fusion entre Renault l'italo-américain FiatChrysler, dont Nissan n'avait pas été informé et ne voulait pas. Jean-Dominique Senard, président du groupe français, a assuré, pour rassurer l’assemblée que « cela aurait été un projet formidable pour Nissan et pour l'alliance ».
A lire également
Lundi noir ?

Le CAC 40 a terminé la séance en baisse de 6.86 % à 4 786 points. L’indice phare de la place parisienne s’affiche donc sous les 5 000 points, et ce, pour la première fois depuis fin 2018. L’épidémie de coronavirus et l’effondrement du pétrole ont favorisé une situation de panique chez les investisseurs.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER Deux visions opposées
visuel-morning
GESTION ACTIVE Les banques sur le gril