Air France : Le trafic repart mais les pertes se creusent

jeudi 04 mai
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 ans - Le 04/05/2017 à 12h05

La société de transport aérien a essuyé une perte nette de 216 millions d'euros au premier trimestre, contre 155 millions un an plus tôt, a-t-elle précisé dans un communiqué. Les analystes anticipaient une perte nette de 152 millions d'euros.

Perte d'exploitation

La société de transport aérien a essuyé une perte nette de 216 millions d'euros au premier trimestre, contre 155 millions un an plus tôt, a-t-elle précisé dans un communiqué. Les analystes anticipaient une perte nette de 152 millions d'euros.
Le transporteur explique notamment que le résultat exploitation a été impacté par un effet de change négatif de 72 millions d'euros.
Le chiffre d'affaires a progressé de 1,9% à 5,71 milliards d'euros, pour un Ebitda en légère hausse, à 269 millions d'euros. La perte d'exploitation ressort à -143 millions d'euro, après -99 millions lors du premier trimestre 2016. La marge est donc négative de -2,5%, contre -1,8% précédemment.

Reprise du trafic

Les relevés mensuels montrent quand même que le trafic d'Air France KLM au premier trimestre a été particulièrement dynamique et la tendance des réservations du second trimestre est plutôt bonne. Un bon signe pour les analystes qui permettait aux titre de grimper de 1,3% à 7,721 euros ce matin
L'action Air France est en hausse de plus de 50 % depuis 3 mois, depuis la publication de ses résultats 2016 et depuis que les pilotes ont approuvé le principe de création d'une compagnie low cost

Projet Boost

L'avenir d'Air France est, une nouvelle fois, entre les mains de ses pilotes. Faute d'être parvenue à un accord avec les négociateurs du SNPL-AF sur le plan straté­gique Trust Together et le projet Boost de nouvelle compagnie à coût réduit, après six mois de discussions, la direction d'Air France a en effet décidé de soumettre ses propositions au vote des pilotes eux-mêmes. Formellement, le projet d'accord est ouvert à la signature des représentants syndicaux jusqu'au 31 mai. Mais la direction escompte bien que les représentants des pilotes d'Air France, réunis en conseil le 17 mai prochain, décideront de soumettre le texte au vote de l'ensemble des pilotes de la compagnie, comme ils ont coutume de le faire pour chaque choix déterminant. La direction se veut optimiste, une majorité de pilote s'étant déjà prononcé favorablement en faveur de la création d'une nouvelle compagnie à low cost, mais de nombreux sujets d'insatisfaction demeurent encore : l'écart de l'activité entre KLM et Air France, la suppression d'un jour de repos par mois pour les pilotes du secteur moyen-courrier ou encore le refus de a direction d'Air France de discuter d'une revalorisation des grilles de rémunérations des pilotes, gelées depuis 2012

Notre avis

Malgré une hausse du trafic, la perte nette du groupe franco-neerlandais s'est creusée au premier trimestre. Une bien mauvaise nouvelle qui montre que le chemin de la recovery est encore long, malgré le hausse de plus de 50% du titre depuis le début de l'année. Le contexte mondial reste fortement incertain au regard de l`environnement géopolitique et du prix du carburant. Et le projet de création d'une nouvelle compagnie low cost, pour contrer la concurrence des compagnies low-cost et du Golfe, est entre les mains des pilotes avec des négociations qui pourraient encore une fois être tendues.

Nous recommandons de prendre une position baissière sur Air France-KLM avec un turbo put Best
A lire également
La journée du vent

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com