Assurance-vie : quand les frais refroidissent la performance

lundi 08 août
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 ans - Le 08/08/2016 à 17h08

Frais à l’entrée, frais de gestion, frais sur versements... Comment se retrouver dans la jungle des frais quand on souscrit à une assurance-vie? Si comparer les performances des fonds euros est un jeu d’enfant, beaucoup trop d’épargnants négligent les frais. Or, ce sont eux qui fixent la véritable rentabilité du contrat. Descriptif, point par point, des différentes couches de frais qui sont monnaie courante.

Les frais d’entrée ou sur versements

Première catégorie, et aussi la plus connue : Les frais d’entrée. Ce sont les frais prélevés lors de l’ouverture du contrat mais aussi pour chaque versement sur le produit d’épargne. Les frais de versements, aussi appelés « frais d’entrée », rognent une partie de chaque investissement avant même que vous ne puissiez faire fructifier ce capital. Ces frais de versements, de 5% au maximum, sont légion sur les contrats traditionnels. De fait, seuls les contrats d’assurance-vie en ligne offrent des frais d’entrée et sur versements de 0%. Oui, 0%. On ne peut pas faire mieux...

>> Je demande un complément d'information sur l'assurance-vie sans frais d'entrée

Les frais de gestion

Toutefois, certains frais sont incompressibles comme les frais perçus chaque année par l’assureur pour financer son activité de gestionnaire. Ce sont les frais de gestion. Ils se calculent en pourcentage et varient le plus souvent entre 0,50% et 1% selon le contrat ou les supports concernés, fonds euros ou unités de compte (UC).

A noter que les rendements des fonds en euros, sont quasi systématiquement communiqués « nets de frais de gestion ». Peu importe le niveau de frais de gestion. Tout travail mérite salaire, certes. Mais ce n'est pas pour autant que ces frais sont indolores et n’obèrent pas la performance de votre contrat.

Les frais d'arbitrage

Le mille-feuille des frais commence à prendre de l'embonpoint. Et ce n'est pas encore fini. Dans la famille des frais, on peut encore citer, les frais d'arbitrage. C'est le coût engendré lorsqu’on effectue un mouvement d’un support vers un autre. Les frais sur arbitrages varient selon les contrats ou les options choisies. Ils dépassent toutefois rarement 0,50% de la somme arbitrée et sont souvent gratuits pour les arbitrages réalisés sur internet. Attention cependant, les assureurs peuvent imposer un plafond ou une tarification minimum, ce qui incite à réaliser des arbitrages conséquents.

>> J'obtiens un complément d'information sur l'assurance-vie sans frais d'arbitrage

Les frais de gestion pilotée ou sous mandat

Dernière catégorie, les frais liés à la gestion pilotée. Elle permet à un épargnant de déléguer ses arbitrages à un professionnel. Ce qui fait généralement l’objet d’une majoration des frais de gestion, afin de rémunérer la société qui assure ce mandat d’arbitrage.

Ouvrir un contrat d'assurance-vie peut impliquer de nombreux frais, mais pas dans tous les cas. Certains, sont sans frais d'entrée, ni d'arbitrages et de versements. Et au bout de nombreuses années, la différence commence à être non négligeable.

Des pourcentages qui font la différence

Pour illustrer, prenons l’exemple de Mme Michel qui décide d’ouvrir un contrat d’assurance-vie et d'y verser 30.000 euros. Elle envisage de réaliser des versements mensuels programmés de 300 euros par mois.

Dans l’Hypothèse 1 : Elle ouvre un contrat chez MonFinancier. il n’y a donc pas frais d’entrée , ni de sortie, et pas de frais sur versements.

Dans l’hypothèse 2, Mme Michel ouvre un contrat d’assurance vie classique. Les frais d’entrée étant de 2%, elle ne versera finalement que 29.400 euros. Elle décide également de réaliser des versements mensuels programmés de 300 euros par mois auxquels s’appliquent des frais sur versements de 2%

Ainsi, grâce un contrat d'assurance-vie à frais réduits, l'économie réalisée au bout de 10 ans s’élèvera à 3 789 euros, de 10 500 euros sur 10 ans et de 20 681 euros sur 30 ans. Un montant qui peut représenter une nouvelle voiture ou un beau voyage...Et oui, ça donne à réfléchir... Alors obtenir des frais les plus faibles du marché, c'est incontestablement votre première performance ! Qu'on se le dise !

>> Je reçois une information détaillée sur l'assurance-vie sans frais d'entrée


Communication non contractuelle à but publicitaire
A lire également
Fiscalité : comment déclarer mon ISF ?

Les contribuables dont le patrimoine net taxable est supérieur à 1,3 million d'euros au 1er janvier 2015, sont assujettis à l’Impôt sur le revenu (ISF). Vous allez bientôt recevoir votre avis et à ce titre, il opportun de vous en rappeler quelques points essentiels avant de faire sa déclaration. Qui est concerné par l'ISF? A quelle(s) date(s) le déclarer ? Quand doit-on l'acquitter ? On vous dit l’essentiel…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com