Bourses : 10 valeurs à acheter maintenant pour jouer un rebond au deuxième semestre

samedi 28 mars
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 mois - Le 28/03/2020 à 08h03

De 3 700 points il y a 10 jours, le CAC 40 est remonté à 4 400 points ce vendredi. Il n’est cependant pas trop tard pour investir sur des actions en vue d’un rebond au deuxième semestre. Le profil des entreprises sélectionnées est bien sûr primordial pour profiter au mieux du rebond sans prendre de risques démesurés. C’est pourquoi MeilleurPlacement publie un portefeuille d’actions PEA adapté à la période. Nous avons également indiqué à nos abonnés, tout au long de la semaine, les 10 valeurs sur lesquelles nous conseillons d’investir pour jouer un rebond au deuxième semestre.

Un portefeuille de valeurs défensives

Nous vivons une période historique. D’un point de vue boursier, la chute des actions depuis fin février est semblable à ce que l’on a vécu fin 2008/ début 2009. Comme ce fut le cas, cette période, le moment semble opportun pour acheter des actions, en espérant un rebond d’ici la fin de l’année et la sortie de la crise sanitaire. Une stratégie certes risquée, mais qui peut s’avérer très lucrative.
Pour ceux qui recherchent un accompagnement dans le choix des valeurs, le service MF privé, « votre coach boursier » sélectionne pour les abonnés des valeurs à mettre dans leur PEA. En vous abonnant à ce service, vous accédez alors notamment à notre portefeuille de valeurs « père de famille ».

>>>Je souhaite bénéficier gratuitement des services MF Privé pendant 1 mois avec l'offre test sur l'abonnement

Il s’agit d’un portefeuille d’actions éligible au PEA avec un caractère défensif. L’idée est de capter les hausses des marchés tout en limitant la volatilité et donc les risques en cas de chute des marchés.

En 2019, le CAC 40 avait réalisé une performance exceptionnelle de plus de 25%*. La performance moyenne de notre portefeuille a également été bonne avec 22.30%**.

Mais en 2020, ce portefeuille affiche une bonne résistance, notamment grâce à un bon équilibre des différentes lignes.
Aujourd’hui, alors que depuis le début de l’année le CAC 40 perd presque 25 %, notre sélection, à l’heure où nous écrivons ses lignes (23/03/2020), recule de « seulement » 19 %*.

Notre portefeuille superforme donc le CAC 40 de près de 6 points de pourcentages.

Le portefeuille « Bon Père de Famille » est équilibré d’un point de vue sectoriel, mais aussi de typologie d'entreprises. Il s'agit globalement d'un portefeuille défensif qui a été construit pour mieux résister que le CAC 40 à une crise comme on la vit. Bien entendu, il y a des valeurs qui ont plus souffert de la crise alors que d'autres ont mieux résisté de par leur profil et le secteur sur lequel elles évoluent.

Le portefeuille nous parait très bien adapté à la période actuelle et dans une optique long terme, avec quelques titres qui ont été fortement impactés par la crise, mais devraient rebondir, et d’autres qui font preuve d'une bonne résistance. Dès lors, nous n'avons que peu de changements à apporter à ce portefeuille.

Nous avons quand même remplacé Antevenio par Air Liquide et nous prévoyons un nouveau changement prochainement.

Mais nous ne conseillons pas de renforcer un titre plutôt qu'un autre. Il faut garder une pondération équivalente entre les lignes. Comme on l'a évoqué, la chute actuelle est une bonne occasion de renforcer ses positions. On a conseillé de le faire une première fois sous les 4600 points, et encore deux fois en dessous de 4200 points et 3800 points. Pour ceux qui souhaitent se renforcer, nous conseillons de renforcer TOUTES les lignes sans préférence.

>>Je découvre le portefeuille "père de famille" de MeilleurPlacement



10 valeurs pour jouer un rebond à court terme

D’un point de vue court terme, la baisse de certaines actions est une opportunité pour jouer un rebond au deuxième semestre. Pour les investisseurs plutôt actifs et spéculatifs, MeilleurPlacement propose une liste de valeurs avec un beau potentiel de reprise, de par plusieurs critères : le rendement du dividende, le cash généré, la cherté d’une action et la décote.
Un des effets « positifs » de la forte chute des cours des actions est l’amélioration mécanique du rendement des dividendes.

Prenons un exemple d'un titre qui vaut 100 € et offre en dividende de 2.50 € par an. Il offre donc un rendement de 2.50 % par an. Imaginons que le titre corrige en Bourse, mais le dividende reste constant. Plus dans le détail, supposons que le titre se négocie à 50 € et distribue, toujours, un dividende de 2.50 € par an, soit un rendement de 5 % par an. Le rendement a doublé tout simplement parce que le cours a été divisé par deux.
Cependant, une question est légitime à ce stade du raisonnement : comment être convaincu que la société ne va pas supprimer son dividende durant l’année 2020 ?
Effectivement, plusieurs exemples sont d’actualité.
Pour protéger sa trésorerie dans le contexte de la crise liée à la pandémie de covid-19, le fabricant de revêtements de sols, Tarkett, a annoncé qu'à titre exceptionnel, il supprimait son dividende sur la période. Idem pour Airbus. Idem pour Boeing.
Avoir de la trésorerie est donc un critère important de sélection pour déterminer les entreprises les moins susceptibles de couper leurs dividendes.

Sur le CAC 40, une entreprise apparaît en excellente position sur ce thème. Il s’agit de Bouygues (qui est aussi dans notre portefeuille « Bon Père de Famille »). Tout d’abord, le groupe diversifié dans le BTP, les télécoms et les médias a toujours offert un dividende depuis 1999 (malgré l’éclatement de la bulle internet, et la crise financière de 2008). Ensuite, comme dévoilé lors de ses publications annuelles 2019 : le cash-flow libre a progressé de 234 millions € sur un an et s'élève donc à 1 038 milliards €. Il bénéficie notamment de la hausse de la génération de cash-flow libre de Bouygues Telecom (+109 millions €) qui atteint son objectif de 300 millions € en 2019. Aussi, la dette nette du groupe (2 222 M€) est presque deux fois inférieure l’excédent brut d’exploitation (3 548 M€) de l’activité traduisant une certaine forme de solidité bilancielle.

Nous recommandons donc Bouygues, qui pourrait bénéficier d’un double avantage : une potentielle dynamique haussière de court-terme, conséquence d’un rattrapage des indices, puis un solide dividende (aux alentours de 6 %, distribué généralement fin avril).

Bouygues fait ainsi partie des 10 valeurs que nous conseillons d’acheter pour jouer un rebond au second trimestre 2020.

Il s’agit d’une liste réservée aux abonnés MF Privé.
Cependant, pour y accéder, vous pouvez tester gratuitement notre service pendant 1 mois :

>>>Je souhaite bénéficier gratuitement des services MF Privé pendant 1 mois avec l'offre test sur l'abonnement


Communication non contractuelle à caractère publicitaire



* Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les performances décrites ci-dessus ne sont que des exemples et ne peuvent être considérées comme une garantie de résultats. Elles résultent des observations et d’un calcul réalisés par Meilleurplacement en comparant le prix lors de l’émission du conseil d’achat au prix lors de l’émission du conseil de vente. Nous attirons par ailleurs votre attention sur le risque de perte totale d’un investissement en actions ou en produits dérivés. Le lecteur reconnaît par conséquent que toute opération, d’achat ou de vente de produits financiers, reste sous son entière responsabilité.
A lire également
On achète ou on vend Inditex et Seb ?

Jean-Pierre Gaillard, président du conseil de surveillance d'Erasmus Gestion et Christian Bito, fondateur de CBT Gestion ont donné leurs tuyaux d'investissement dans C’est votre argent, du vendredi 12 février 2016, présenté par Marc Fiorentino, sur BFM Business.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com