DES CHIFFRES ET DES LETTRES

lundi 08 août
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 08/08/2011 à 09h20

Ca sentait le roussi depuis quelques mois et la sanction ultime leur pendait au nez. A qui ? Aux Etats-Unis bien sur ! Quoi ? Standard and Poor’s a encore frappé et vient de priver la première économie mondiale de son précieux triple A. Les Bourses mondiales déjà bien éprouvées depuis la semaine dernière risquent bien de ne pas connaître de répit. Les dirigeants et les banques centrales des grandes puissances vont tenter d’éteindre l’incendie pour essayer d’apaiser les marchés.

UN A EN MOINS

Depuis vendredi, on sentait le coup venir. Des rumeurs de marché venant d’outre-manche avaient déjà semé la panique et faisaient état d’une dégradation de la note américaine dès le soir même par Standard’s and Poor’s. Et badaboum, l’agence de notation effectivement a mis sa menace à exécution en dégradant la note américaine à « AA+ » assortie même d’une perspective négative, ce qui amènerait à une possible nouvelle dégradation dans les 12 à 18 mois. On ne fait pas les choses à moitié chez S&P…

ERREUR DE LA BANQUE EN VOTRE DEFAVEUR

Une décision qui a déclenché le courroux de la Maison Blanche et du Trésor américain. L’argentier américain aurait clamé haut et fort que S&P n’était pas équipé d’une bonne calculatrice. Et oui, l’agence de notation aurait surestimé à hauteur de 2.000 milliards de dollars l’endettement à long terme de l’Oncle Sam. Elle reconnait l’erreur mais pour le reste, elle ne moufte pas et maintien sa décision : un A de moins et puis c’est tout.

LA FOIRE A L’EMPOIGNE

C’est comme dans le jeu Cluedo, on cherche vainement à trouver le coupable de cette dégradation. Chaque parti tire à boulets rouges sur l’autre et cherche à lui endosser la responsabilité de cette impasse politique. Après des semaines de tractations sur le relèvement du plafond, on aura le droit cette fois ci à l’épisode « ce n’est pas moi, c’est de ta faute ». Pas très sport….

LA VENGEANCE EST UN PLAT QUI SE MANGE FROID

Un blocage politique qui provoque l’ire de la Chine, le premier créancier des Etats-Unis. L’empire du Milieu fait très clairement savoir son mécontentement sur la gestion de la dette américaine, notamment après le vote à l’arrachée de l’accord sur le relèvement du plafond de la dette. Après s’être fait plusieurs fois tacler sur la dévaluation de sa monnaie, le yuan, la Chine ne va pas manquer de saisir la balle au bond pour rendre l’appareil comme il se doit…

LE TELEPHONE PLEURE

Au feu ! Au feu ! Les ministres des Finances et les dirigeants du G7 ont multiplié les contacts téléphoniques ce week-end pour trouver une solution viable et ce, afin d’empêcher une nouvelle débâcle sur les marchés. Déjà que la crise des dettes souveraine de la Zone Euro émaille ces dernières séances et en plus se rajoute la dégradation de la note américaine, cette fois-ci c’est promis, une solution concertée va poindre pour enrayer la panique. Adieu, les taches d’huiles et bonjour le retour à des lendemains qui chantent !

UN RACHAT D’OBLIGATIONS ?

L’Italie se trouve également dans l’œil du cyclone. Un pays qui croule sous une dette abyssale (120% de son PIB) et une croissance suivant un rythme de gastéropode, il n’en faut pas moins pour que les transalpins puissent trinquer à leur tour…A moins que le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, tel un chevalier blanc, annonce le rachat d’obligations italiennes. La pression risquerait de tomber comme un soufflet sur les Bourses (au moins pour un temps)…

CARMAT DONNE DU CŒUR A L’OUVRAGE

EN DÉPIT D’UNE MÉTÉO BOURSIÈRE PLUS QUE MÉDIOCRE, CARMAT LA JEUNE SOCIÉTÉ QUI COMMERCIALISE LES PREMIERS CŒURS ARTIFICIELS, EST PARVENUE À LEVER 29,3 MILLIONS D’EUROS DANS LE CADRE DE SON AUGMENTATION DE CAPITAL. UNE BONNE SURPRISE POUR LA PETITE « MEDTECH » QUI N’ESPÉRAIT QUE LEVER 25,5 MILLIONS D’EUROS.

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com