ET SI ON REPARLAIT DE LA CHINE

vendredi 30 septembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 30/09/2011 à 07h09

On est tellement focalisé, à juste titre, sur l'Europe qu'on en oublie le reste du monde. Mais le monde continue à tourner, ou plutôt à tourner moins vite. On sait que les Etats Unis sont en train de se tiersmondiser mais en France on ne pouvait pas parler de ralentissement de la croissance chinoise sans se faire insulter....

Focus sur la Chine, un des moteurs de la croissance mondiale
Je vous propose de nous aérer un peu et de sortir de la Grèce, l'Allemagne et le Portugal. On sait qu'en 2012 l'Europe sera dans les choux en terme de croissance, les Etats-Unis, même tarif. Il nous restait donc la Chine. La Chine dont personne jusqu'à présent ne voulait imaginer l'idée même d'un ralentissement économique. Signe qui ne trompe pas, les articles commencent à fleurir dans la presse économique française et surtout anglo saxonne sur un essoufflement de la croissance chinoise. Petit Flash back. La Chine en 2008 résiste quelques mois à la chute Américaine. Avant que la croissance subisse la crise mondiale, la Chine lance toutes ses forces dans la bataille avec un plan de relance massif.

Plan de relance qui a fonctionné puisque la croissance Chinoise est restée proche des 9 à 10%.
Le calcul du gouvernement chinois est simple. Avec ce plan de relance on gagne deux ans, le temps que la croissance mondiale et surtout américaine reparte et que la demande intérieure commence réellement à prendre le relais. Petit problème. Les effets du plan de relance ont disparu, les Etats-Unis ne redémarrent pas et la demande intérieure est loin d'avoir pris le relais des exportations. On parle maintenant d'une croissance de 5% en 2016 avec une baisse progressive.

5% ce n'est pas une récession ?
Pour la Chine oui. 8% de croissance c'est le niveau au dessus duquel la Chine ne maintient pas son niveau d'emplois. 5% et même 7% c'est des problèmes sociaux. Surtout que comme le révèle le Financial Times ce matin, l'autre gros moteur de la croissance c'était l'immobilier financé largement par le crédit facile. Or l'immobilier marque le pas et le crédit s'asséche. La Chine ralentit. C'est une donnée qu'il va falloir intégrer. C'est une donnée essentielle pour la croissance mondiale mais également pour les matières premières dont on peut se dire finalement qu'elles ne baissent pas à cause de la crise européenne mais à cause des perspectives de croissance chinoise.
A lire également
Epargne : épargner pour préparer sa retraite c’est tendance !

Épargner pour préparer sa retraite c’est tendance ! C’est ce que révèle l’édition 2015 de l’Observatoire des Retraites Européennes du cabinet Eres. L’épargne retraite des Français pèserait 734 milliards d’euros en 2014. Un chiffre qui ressort en hausse de 5% par rapport à 2013. Surtout, ce montant représente 23% de l’épargne financière des ménages.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com