Hugo Boss : le choix du jour en Europe

mardi 22 janvier
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 an - Le 22/01/2019 à 17h01

Après l'annonce d'un chiffre d'affaires au quatrième trimestre meilleur que prévu, Hugo Boss grimpe de plus de 5% aujourd’hui malgré un contexte agité sur la fin d’année et un ralentissement de la croissance économique asiatique.

Le groupe de luxe allemand a annoncé un chiffre d’affaires de 783 M€ affichant une croissance de 7%. Le consensus tablait sur un chiffre d'affaire de 766 M€, dépassé de plus de 2 % sur le quatrième trimestre.

Dans les faits, le troisième trimestre avait été marqué par la baisse de 2% des ventes aux distributeurs multi-marques (le premier moteur de la performance du groupe) dans les marchés clefs que sont l'Allemagne (-13%) et la France (-8%). Elles ont bondi sur la seconde période de 15% grâce au rebond de la demande en France et au Royaume-Uni.

Par branche, les ventes dans ses magasins en propre ont progressé de 4% en organique après +3% au trimestre précédent.
Le spécialiste allemand du prêt-à-porter haut de gamme a bénéficié au cours de la fin d'année du bonne dynamique de la région Asie-Pacifique.

Hugo Boss publiera ses résultats annuels le 7 mars. Le groupe continue de viser sur un Ebitda ajusté 2018 stable à 491 millions d'euros. Le marché est légèrement moins optimiste puisqu'il table sur 485 millions, un montant en baisse de 1%.
Le groupe a d'ores et déjà prévenu s'attendre à dégager une croissance profitable.
A lire également
Les accords se rapprochent, les 6000 points aussi

Le CAC 40 a terminé la semaine sur une nouvelle hausse de 0.59% à 5919 points. Dès l’ouverture, l’indice parisien a bondi (+1.4% à l’ouverture avec un record annuel à 5972 points) profitant d'un horizon éclairci tant sur le front commercial que sur celui du Brexit.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER Le poids écrasant de l'État
visuel-morning
GESTION ACTIVE Recul symbolique ?