IL a parlé

lundi 16 octobre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 ans - Le 16/10/2017 à 07h23

SA parole est rare. Mais hier IL a parlé. Et la France L'a écouté. LUI. Notre Jupiter National. Et IL a confirmé qu'IL continuerait à avancer et que rien ne le fera changer de cap. Tout était étudié comme à SON habitude. Le décor. La mise en scène. IL maîtrise parfaitement l'art de la communication.

IL A DIT QUOI ?

IL n'est pas le président des riches. IL regrette ses écarts de langage et a compensé hier en utilisant des expressions qu'on n'entend plus depuis le 19ème siècle. IL s'occupe de la France qui souffre. IL veut transformer radicalement la France (la transformer, pas la réformer, élément de langage essentiel...), IL fera tout ce qu'IL avait promis d'ici à 18 mois, 2 ans. IL n'est pas arrogant mais IL est déterminé. IL a donc fait du Macron. Pas de surprise majeure.

PLUS JEUNE QUE MACRON

31 ans. C'est l'âge de Sebastian Kurz, le leader du parti conservateur qui a remporté les élections législatives en Autriche avec 31% des voix. Il devrait donc devenir le plus jeune leader de l'Union Européenne. La mauvaise nouvelle c'est le score de l'extrême droite, environ 26% et on parle d'une coalition entre le parti de Kurz et l'extrême droite.

LA BOURSE JAPONAISE EN PLEINE FORME

Au Japon aussi, on enchaîne les records. On retrouve des niveaux sur le Nikkei qu'on n'avait pas vu depuis 21 ans, depuis 1996. À près de 22,000 points, on est certes encore très loin des 39,000 le record absolu du Nikkei en décembre 1989 mais les investisseurs sont très optimistes sur le Japon. Malgré les scandales comme celui de Kobe Steel et malgré les problèmes structurels du Japon, en particulier sa démographie avec une population en baisse et un vieillissement qui s'accélère. La plupart des gérants internationaux ont surpondéré le Japon.

TOUS LES SIGNAUX AU VERT

Qu'est-ce qui les rend si optimistes ?
On est évidemment dans un contexte boursier global positif avec la succession quasi quotidienne de records aux États-Unis, mais il y a des éléments spécifiques au Japon. Tout d'abord, le vent tourne à nouveau en politique. Shinzo Abe a décidé de déclencher des élections anticipées. Et quelques jours après un parti s'est créé sous la houlette de la très populaire gouverneure de Tokyo et on a cru qu'Abe allait être victime de la malédiction des élections anticipées. Mais il a repris la main.
Dans les derniers sondages, mais ce ne sont que des sondages, il reprend de la hauteur et ça rassure les investisseurs. Ce qui attire les investisseurs c'est évidemment aussi la situation économique du pays. Le Japon est enfin sorti de ces décennies de croissance zéro et de déflation.

L'ÉVÉNEMENT DE LA SEMAINE

C'est l'ouverture mercredi du 19ème congrès du Parti communiste chinois. Un immense show pour affirmer la toute-puissance du président chinois Xi Jinping. Nous y reviendrons...

BIG BANG SUR L'EMPLOI ?

Selon les Échos, le gouvernement s'apprête à annoncer des mesures visant à lutter contre la précarité de l'emploi. En surtaxant notamment les contrats courts. Et en passant d'un système de cotisation patronale à l'assurance-chômage fixe à une cotisation variable en fonction du "comportement" de l'entreprise en matière d'embauche. Bigre! Ça va être chaud.

BOURSE OU PAS BOURSE

L'Arabie Saoudite hésite. Ce devait être la plus grosse introduction en Bourse de l'histoire. Aramco. La compagnie pétrolière nationale. Seulement voilà. L'Arabie Saoudite hésite. Elle hésite entre une introduction en Bourse et un placement privé auprès d'investisseurs ultra-qualifiés, notamment des fonds souverains. Aucune décision n'a été encore arrêtée.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

À Wall Street, les records tombent. Les résultats mitigés des bancaires américaines ont quelque peu été contrebalancés par des statistiques globalement de bonne facture. À Tokyo, le Nikkei est revenu 20 ans en arrière avec un indice confortablement installé sur les 22.000 points. À noter le franc rebond du pétrole avec un Brent en hausse de 1,40% à 58 dollars et le WTI en progression de 1,30% à 52 dollars. Les cours sont soutenus par les tensions en Irak. L'or de son côté revient sur les 1.300 dollars l'once à 1.302 dollars l'once.

À REVOIR ABSOLUMENT EN REPLAY

L'émission était exceptionnelle avec nos Jedis de l'économie et de la finance : Christopher Dembik, responsable de la recherche macroéconomique, Saxo Bank, Alain Pitous, directeur général, Talence Gestion, Valerie Plagnol, présidente du Cercle des Épargnants, Emeric Préaubert, co-fondateur de Sycomore AM, Emmanuel Lechypre et Laure Closier.
On a rejoué la semaine et on vous a donné quelques conseils. De l'éco, de la finance et du fun. Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici

ON S'EN FOUT?

Ubereats cartonne et représente déjà près de 10% des revenus d'Uber; Theresa May a appelé Merkel au téléphone ce week-end pour lui demander de l'aide pour sortir de l'impasse sur le Brexit; 2.5 millions de retraités vont se prendre la hausse de la CSG en pleine poire sans aucune compensation; Amusant : la CGT a été condamnée par le conseil des prud'hommes du Gard pour licenciement sans cause réelle et sérieuse, l'arroseur arrosé; L'heure de coucher idéale est 22h34;
Il faut lâcher son portable au moins une demi-heure avant de dormir; #balancetonporc est un des hashtags qui dominaient ce week-end pour dénoncer le harcèlement et les agressions sexuelles (affaire Weinstein, suite et pas fin); Ce soir cela fait 20 ans que Mimie Mathy et Joséphine ange gardien sont à l'antenne, 20 ans c'est très très long.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com