Inégalité entre le public et le privé

vendredi 07 février
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 mois - Le 07/02/2020 à 07h05

Nous ne nous sommes toujours pas mis d'accord sur un système de retraite viable. La grande majorité des pays développés ont un âge légal de départ à la retraite largement supérieur au(x) nôtre(s); Au Japon, on envisage même de le porter à 70 ans. Les chiffres de la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse sont tombés : les salariés du privé partent plus tard à la retraite. Pas ceux du public.

62,8

C'est l'âge moyen de départ à la retraite en 2019 des salariés du privé.
Une hausse par rapport à 2018.
On était à 61 ans en 2007.
Si on enlève les départs anticipés pour carrière longue, l'âge atteint même 63,4 ans.
Dans le privé, on travaille plus longtemps.
Pour perdre moins à la retraite.

LES CAUSES

La décote en cas de départ anticipé.
L'allongement de la durée de cotisation.
L'âge moyen va continuer à augmenter.
Année après année.
Compte tenu de la démographie, et du déséquilibre croissant entre le nombre d'inactifs et d'actifs, c'est normal.
Ce qui est moins normal, c'est le fait que les fonctionnaires ont un âge de départ moyen à la retraite de 61 ans seulement avec un taux de remplacement à la retraite largement supérieur au privé.
Si c'est justifié pour certaines fonctions (policiers, personnel hospitalier…), ce n'est pas justifié par l'immense majorité des fonctionnaires.

HYSTÉRIQUE

Trump et Johnson se sont parlés au téléphone après la décision de la Grande-Bretagne de choisir Huawei pour le déploiement de la 5G.
Le FT révèle le contenu de la conversation.
Trump était furieux, hystérique, "au bord de l'apoplexie".
Il a hurlé sur Johnson.
Johnson ne s'est toujours pas remis.

RIPOSTE

Les États-Unis sont tellement perturbés par l'importance de Huawei et les risques encourus qu'ils cherchent des alternatives.
Or les deux principaux candidats Nokia et Ericsson n'ont pas les moyens de concurrencer sérieusement un Huawei soutenu par l'état chinois.
Des membres de l'administration américaine se demandent s'ils ne devraient pas prendre une participation dans un de ces deux groupes pour construire une alternative crédible.
Huawei aux États-Unis, c'est un problème sérieux.

MAUVAISE PASSE

Les médias français consacrent une large part à la mauvaise passe que traverse Emmanuel Macron.
31% des Français lui font confiance.
Mais après avoir perdu une partie du soutien de l'électorat de gauche à cause d'une politique jugée trop à droite, sa cote chute maintenant auprès de l'électorat de gauche.
"En même temps", il y a eu pas mal de cafouillages récemment.

CRISE POLITIQUE EN ALLEMAGNE

Angela Merkel est montée au créneau hier.
Après une élection locale dans un état de l'ex-Allemagne de l'Est, la Thuringe.
Le candidat libéral démocrate a été élu grâce aux voix de l'extrême droite, l'AFD.
Pire encore, la CDU, le parti d'Angela Merkel, faisait partie de la coalition.
Merkel a déclaré que c'était un mauvais jour pour la démocratie et que cette élection était impardonnable.
Elle a obtenu la démission du président nouvellement élu et la tenue de nouvelles élections.

LE PAYS DU JOUR

L'Irlande.
Le pays va voter samedi.
Élections législatives.
Croissance la plus forte d'Europe.
6.3% (j'ai bien vérifié, c'est vraiment 6.3%).
Plein emploi.
Hausse du pouvoir d'achat.
Absence de déficit budgétaire alors qu'il était de 12% du PIB en 2011.
Et dette à 63% du PIB contre 120% en 2012.

LA CLE DU SUCCÈS IRLANDAIS?

Le taux d'imposition.
12.5% pour les entreprises.
Les multinationales se sont ruées dans le pays.
En 2015, par exemple, de nombreux groupes pharmaceutiques ont décidé de relocaliser leurs sièges en Irlande provoquant une hausse de la croissance du PIB de 25%... (Figaro)
Vive l'harmonie fiscale en Europe.
Et imaginez ce qu'il va se passer quand la Grande-Bretagne va suivre l'exemple irlandais.

J-3 POUR NOTRE OFFRE DE FIN DE SOLDE

À l’occasion du dernier jour des soldes, mardi 4 février, MeilleurPlacement avait décidé de proposer une offre exceptionnelle sur l’abonnement au conseil boursier et patrimonial MF Privé.
100 euros pour un an au lieu de 159 euros, pour tous ceux qui s’abonnent, et ceux qui prolongent leur abonnement aujourd’hui.
40% de réduction. Jusqu’au 10 février.
Une économie immédiate : vous gagnez 59 € en vous abonnant aujourd’hui.
Et vous allez profiter de beaucoup plus pendant un an grâce à tous nos services : conseil PEA, conseil de trading, analyse de portefeuille, conseil en allocation d'actifs, réponses aux questions d'argent en 24h, etc.
Une offre exceptionnelle : vous ne verrez jamais un prix plus bas pour l'abonnement.
À saisir sans attendre.
Abonnez-vous/prolongez votre abonnement pour 100 euros pour 1 an

C'EST VOTRE ARGENT EXCEPTIONNEL ?

L'épidémie en Chine va-t-elle plomber l'économie mondiale ? Qui va gagner les élections américaines ? Pourquoi les matières premières et le pétrole chutent ?
La finance-verte est elle un effet de mode ou une tendance de fond ? Jusqu'où la Bourse peut-elle encore monter ? Quelles actions acheter ?
Nos Jedi de l'économie et de la finance vous répondent : Christopher Dembik de Saxo Banque, Alain Pitous d'OFI AM, José Berros de la Financière de l'Echiquier, Hervé Goulletquer de la Banque Postale AM et l'immense Benaouda Abdeddaïm.
Ce soir à 20h, samedi 11h et dimanche 19h sur BFM Business.
À ne pas manquer.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Alignant une quatrième séance consécutive de hausse, le CAC 40 a terminé la séance d’hier en gain de 0.88 % à 6 038 points, à la faveur de solides statistiques et d’une réduction des taxes chinoises sur des importations américaines.
Le Dow Jones et le Nasdaq ont terminé respectivement en hausse de 0.30 % et 0.67 %. Selon le Département du Travail, aux États-Unis, la productivité de la main d'œuvre non agricole a augmenté de 1,4% en rythme annualisé au dernier trimestre 2019.
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a perdu 0.19 % pénalisé par le bilan de l'épidémie de coronavirus qui ne cesse de grimper.
Le CAC 40 est attendu cette matinée à l’équilibre. Après quatre séances consécutives de hausse, l’indice phare de la place parisienne pourrait marquer le pas cette séance.
Le Brent se négocie à 55.01 $ le baril contre 56.16 $ hier à la même heure. L'once d'Or est à 1 564.80 $ contre 1 553.60 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.0975 contre 1.1005 hier dans la matinée.

ON S'EN FOUT?

Pronuptia, la célèbre marque de robes de mariée, créée à la fin des années 50, ferme avec avoir été placée en liquidation judiciaire, une page se tourne; La DG d'Engie, Isabelle Kocher, a donc perdu son job, je ne comprends toujours pas pourquoi c'est grave (oui, je sais, c'était la seule femme dirigeant un groupe du CAC 40); Les deux frères de Benoît Hamon s'affrontent à Brest, l'un chez les écologistes, l'autre chez les socialistes, ils vont essayer de faire mieux que Benoît, pas vraiment un challenge; Le nombre de ménages surendettés en France est en chute libre; Salon Rétromobile des véhicules de collection, magnifique; Pour la première fois, le chiffre d'affaires trimestriel de Twitter a dépassé 1 milliard de $, le cours de Twitter a bondi de 18% après la publication.

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com