Ingenico : les investisseurs passent à la caisse

mercredi 13 juin
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 an - Le 13/06/2018 à 16h06

Ingenico tient un bon tempo à la Bourse de Paris ! Le titre du spécialiste des terminaux de paiement occupe la tête du SBF 120 à la faveur du franc succès de l'introduction en Bourse d'Adyen, son comparable néerlandais.

Une entrée en Bourse fracassante !

Adyen fait une entrée en Bourse des plus remarquées. La société néerlandaise spécialisée dans le traitement des paiements qui a pour clients des géants du web comme Netflix, Facebook ou eBay progresse de 80% pour son premier jour de cotation. Oui 80%, avec même une pointe à 100% en cours de séance faisant doubler la valorisation à plus de 14 milliards d'euros. Il s'agit de la plus importante introduction en Bourse d'une fintech en Europe sur les cinq dernières années.

Pour rappel, la société avait fixé son un prix d'introduction en Bourse (IPO) en haut de sa fourchette indicative, à 240 euros par action, ce qui la valorisait à environ 7,1 milliards d'euros. Il faut dire aussi que l'offre en actions a été limitée. Moins de 15% du capital a été mis sur le marché auprès d'investisseurs institutionnels.

La relance du titre Ingenico

Ingenico a connu un début d'année difficile sur les marchés boursiers. La prudence affichée par la direction pour l'année en cours n'était pas au goût du marché. Le spécialiste des moyens de paiement n'avait pas voulu s'aventurer sur des prévisions chiffrées sur le front de la croissance pour 2018 mais a tenté de contrebalancer la déception avec un Ebitda anticipé à 700 millions d'euros en 2020.

Depuis de l'eau a coulé sous les ponts et des analystes ont adopté des avis plus positifs sur le titre. Récemment, Barclays Capital est venu apporter son soutien au dossier. Le bureau d'études a révoqué son avis neutre et passe a surpondérer avec un objectif de cours relevé de 78 à 91 euros. Les analystes soulignent la pertinence des opérations de croissance externe menées par le groupe malgré un prix élevé pour ces acquisitions. Les rachats de Bambora, Global Collect, Easycash et ou BS Payone vont conférer à Ingenico "une intéressante collection d'actifs" affichant une croissance à deux chiffres .


Le dossier a connu des déceptions par le passé et s'en est très bien relevé. On conserve la position sur ce dossier. Les intégrations réussies de Bambora et Techprocess devraient permettre à Ingenico d'accélérer sa transformation. Le groupe anticipe en outre toujours un Ebitda à plus de 700 millions d'euros en 2020.
A lire également
Tendance morose

Le CAC 40 perd 1.41 % à 5 597 points, plombé par la publication d'indices PMI manufacturiers décevants pour la zone euro. Dans le détail, l'indice PMI manufacturier d'IHS/Markit est ressorti en septembre à 45,7 après 47 en août. Il ressort au plus bas depuis octobre 2012 et s'éloigne du seuil des 50 qui sépare contraction et expansion de l'activité en zone euro.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER On est les champions !
visuel-morning
GESTION ACTIVE Chine-USA : FAKE DEAL ?
visuel-morning
GESTION ACTIVE Draghi part en silence…
visuel-morning
GESTION ACTIVE La journée de la fin