La ligne rouge

jeudi 12 décembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 6 mois - Le 12/12/2019 à 07h04

A l'annonce du projet de réforme des retraites par Édouard Philippe, le patron de la CFDT, Laurent Berger a déclaré que la ligne rouge avait été franchie. On est partis pour des grèves jusqu'aux vacances de Noël.

CLAIRE MAIS LOINTAINE

La réforme des retraites a été présentée.
Enfin.
Elle est claire.
Mais lointaine.
Appliquée pour la génération 75.
Avec une réforme spéciale pour les régimes spéciaux qui bénéficieront d'un large report de l'application (générations 80, 85, voire plus...).
Un régime universel de retraites.
Un système par points.
Une augmentation des cotisations pour les salariés du privé touchant plus de 120 000 € par an.

L'ÂGE DE LA RETRAITE

C'est le sujet qui a fâché la CFDT plutôt favorable au régime universel.
Il est porté de fait à 64 ans.
Même si ce n'est pas dit ouvertement.
64 ans, c'est le nouvel âge d'"équilibre" (on ne dit plus âge pivot).
Vous pourrez toujours partir à la retraite à 62 ans mais vous subirez un malus et il faudra attendre les 64 ans pour toucher le taux plein.

EN RÉSUMÉ

c'est ce qu'on se tue à vous répéter depuis des mois ici :
- vous allez devoir travailler plus longtemps
- vous allez devoir cotiser plus
- vous allez toucher une retraite plus faible
- les retraites seront plus taxées.
Pas le choix compte tenu de la démographie et du vieillissement de la population.
Mais vous le savez déjà sans vouloir l'admettre puisque vous avez déjà opté, de fait, pour la retraite par capitalisation avec un taux d'épargne en France parmi les plus élevés dans le monde.
Donc continuez.
Pour les bas revenus, la retraite sera préservée.
Pour les classes moyennes "supérieures", la retraite par répartition ne sera qu'une retraite "complémentaire", votre retraite "principale" viendra de votre capitalisation.

LES ANGLAIS VOTENT AUJOURD'HUI

La "série" Brexit continue.
Tournant important aujourd'hui.
Les Anglais vont voter pour leur Parlement mais, de fait, ils vont voter pour ou contre le Brexit.
Espérons, pour eux, qu'une majorité claire se détache dans un camp ou dans l'autre pour sortir de cette situation ubuesque dans laquelle le pays se trouve depuis 3 ans et demi.

MANIPULATION (SUITE)

L'Arabie Saoudite est parvenue à faire monter le cours de la compagnie pétrolière Aramco de 10% lors du premier jour de cotation à Riyad en forçant les familles riches du royaume à acheter des titres pour éviter de rester enfermées quelques mois au Ritz Carlton de Riyad.

LA SAISON DES PRÉVISIONS

est ouverte.
Le FT a analysé les prévisions de 8 grandes banques américaines.
Elles sont positives sur la Bourse américaine.
Du fait de la politique accommodante de la Banque centrale américaine et de la bonne tenue de l'économie.
Et d'un deal commercial entre la Chine et les États-Unis.
Avec des prévisions de hausse pour le S&P de 4.6% en moyenne mais 9% pour Goldman Sachs ou encore JP Morgan.
Morgan Stanley est une des rares banques à anticiper une baisse du marché, limitée, de 4%.

LA PAUSE

Dans cette ambiance, la Banque centrale américaine a annoncé hier qu'elle marquait une pause.
Elle ne baissera pas ses taux pour l'instant.
Après 3 baisses des taux cette année, elle attend de voir comment l'économie réagira et si elle restera aussi solide qu'elle l'est actuellement.
Il faut dire qu'avec une croissance de plus de 2% et un chômage au plus bas depuis 50 ans, il n'y a pas urgence...

LE TTSO DU JOUR

"Malgré tout"
L'économie française et, plus important, l'emploi continuent à tenir le coup ! L'Insee publie aujourd'hui son chiffre de créations d'emplois au 3e trimestre en France : +0,2% (stable vs Q2). Mieux, notre industrie tient une forme rare, au total 17 500 emplois auront été créés par le secteur en un an. C'est certes modeste mais cela vient mettre un terme à 10 années de réduction d'effectifs et constitue la meilleure performance de l'industrie depuis près de 20 ans. Nice.
Également bon signe : le baromètre Manpower des perspectives d'emploi (intentions d'embauche) publié aujourd'hui revient -- pour la première fois -- à son niveau pré-crise de 2008.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Le CAC 40 a terminé la séance en hausse de 0.22 % à 5 860 points alors que de nouvelles interrogations sur les questions commerciales surviennent après les déclarations de Larry Kudlow, conseiller économique de la Maison Blanche, qui a affirmé que "la hausse des tarifs douaniers le 15 décembre était toujours sur la table".
À Wall Street, le Dow Jones (+0.11%) et le Nasdaq (+0.29%) ont clôturé hier soir en légère hausse au terme d’une journée marquée par la décision sans grande surprise de la Fed de laisser sa politique monétaire inchangée. Ce matin le Nikkei a suivi la tendance et a pris 0,14% à 23.424,81 points. Le CAC est attendu ce matin en légère hausse avant la réunion de la Banque centrale européenne, la première réunion de la nouvelle présidente Christine Lagarde.
Le Brent se négocie à 64.05 $ le baril contre 63.91 $ hier à la même heure. L'once d'Or est à 1 471.80 $ contre 1 463.10 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.1138 contre 1.1084 hier dans la matinée.

ON S'EN FOUT ?

Facebook sort du top 10 des meilleurs employeurs; L'autorité britannique de la concurrence n'est pas contente de l'entrée d'Amazon dans le capital de Deliveroo; Nouvelle émission sur M6 : "Qui veut être mon associé?", un "The voice" de l'entrepreneuriat selon les Échos; Greta Thunberg, personnalité de l'année pour le "Time", no comment; Extinction Rebellion a saboté 5000 trottinettes en 2 jours; La nourriture représente 13% du budget des foyers français (Challenges); Planski se défend dans une interview de Paris Match; Kirk Douglas a fêté ses 103 ans.

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com