La ruée vers les pays émergents

jeudi 08 septembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 ans - Le 08/09/2016 à 07h09

Pestiférés il y a un an à peine, les marchés émergents attirent de plus en plus les investisseurs. Ce n’est plus un come-back, c’est l’hystérie collective. L’indice des bourses des pays émergents est au plus haut depuis le début de l’année. Du fait des vaches maigres des taux bas, les investisseurs se ruent depuis des mois sur tout ce qui est émergent : actions, emprunts d’État, emprunts d’entreprises.

RETOURNEMENT DE TENDANCE

C’est un retournement total de tendance. Les flux entrants sur les fonds émergents atteignent des records et les taux d’emprunt d’État sont à peine au-dessus de 4% maintenant. Il y a encore un an plus personne ne voulait entendre parler des pays émergents. La Chine avait gâché notre été, entraînant dans son sillage tous ses pays fournisseurs, les pays producteurs de matières premières sombraient avec les cours des commodities, la Russie, elle, sombrait avec le pétrole et le Brésil était dans un chaos politique total. Il ne fallait plus avoir un seul actif émergent dans son portefeuille

IT’S THE LIQUIDITY, STUPID !

Est-ce que la situation économique s’est tout de même améliorée dans les pays émergents ? À peine. La Chine semble, je dis bien semble, s’être stabilisée, le pétrole est un peu remonté, les matières premières ont rebondi mais l’inflation mine certains pays comme le Brésil et les taux de croissance économiques restent très faiblards. Non. Une fois de plus c’est uniquement la propagation de la vague de baisse des taux qui alimentent cette hystérie de recherche de rendements et fait flamber, les uns après les autres, tous les marchés sans exception.

L’ÉVÉNEMENT LE PLUS IMPORTANT DU MONDE

L’iPhone 7 est sorti. On va enfin pouvoir changer de vie avec un iPhone waterproof, un appareil photo plus puissant, une batterie plus puissante et surtout Super Mario disponible. Et une fois de plus, un petit changement, la disparition de la prise casque, qui va permettre de vendre des nouveaux accessoires hors de prix. L’iPhone 7 est enfin sorti, on est sauvé. J'ai honte, j'ai encore un iPhone 5. Ne le répétez pas.

QUEL BREXIT ? (SUITE)

Même si le Brexit n’a eu, contrairement aux anticipations de tous, moi inclus, aucun impact réel pour l’instant ni sur l’économie ni sur les marchés britanniques, le patron de la Banque centrale anglaise Mark Carney veut continuer à baisser les taux d’intérêt. Il n’est pas rassuré sur l’avenir et pense que le Brexit peut encore avoir des conséquences graves, avec un petit décalage dans le temps.

QUELLE INFLATION?

C'est quand même dingue, non ? Avec des taux nuls ou négatifs, avec des milliards de milliards d'euros qui se baladent librement dans la nature, l'inflation en Europe ne décolle pas. On est loin des 2%, objectif de la BCE. On aura même du mal à atteindre les 1%. Alors que va faire la BCE? Remettre de l'argent dans le circuit : on ne change pas une méthode qui ne marche pas.

LA SYRIE

On vous l'annonçait, il y a quelques jours. Le rapprochement entre les deux autocrates Erdogan et Poutine allait changer la donne en Syrie. On parle maintenant d'un cessez-le-feu imminent. Le pays est de fait partagé entre Bachar el Assad, soutenu par l'Iran et la Russie, les Sunnites soutenus par la Turquie et les pays du Golfe, et les Kurdes soutenus par eux-mêmes. Et ça, ça ne changera plus. Et tous souhaitent, maintenant, il était temps, l'expulsion de Daech de Syrie.

LES BANQUES D’AFFAIRES SUR TINDER ?

Les banques d’affaires de Wall Street doivent draguer des talents qui se tournent de plus en plus souvent vers la Silicon Valley et la technologie. Ils cherchent des jeunes diplômés qui « aiment » la banque. Et pour cela ils ont décidé, comme la Deutsche Bank, d'utiliser des systèmes de screening similaires à ceux utilisés dans certaines applications. Citigroup et Goldman utilisent, eux, des tests comportementaux très Silicon Valley. It's a brand new world.

L'EFFET BREXIT

HSBC va supprimer 466 postes en France en deux ans (Les Echos). Vous avez bien lu, en France, pas à Londres...Un bel exemple de ruée des banquiers de la City vers Paris...

HOLLANDE VA PARLER AUJOURD'HUI

On s'en fout ?

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Montera? Montera pas? Montera? Montera pas? Les traders qui sont au chômage technique jouent, entre deux "chat perché" au "jeu de la FED" qui consiste à parier sur le fait que la FED montera ses taux en Septembre. Hier, un membre de la FED a parlé d'une hausse imminente et donc le dollar a, un peu, rebondi, et les actions ont, un peu, baissé. Aujourd'hui c'est journée "marelle" dans les salles de marchés.

ON S’EN FOUT ?

L’aquarium du Trocadéro va recueillir les poissons rouges abandonnés (ce n’est pas une blague) ; il n’y a pas eu de mort à Marseille hier ; Zemmour a perdu des chroniques dans son livre ; Merkel appelle à un front républicain contre l'AFD, le parti d'extrême droite; Alstom ferme son site de production de trains à Belfort faute de business, le cauchemar : Il va y avoir des quotas de chants corses à la radio; les candidats à la présidentielle se mobilisent pour le "Made in France" (une priorité absolue en ces temps de chômage et de croissance zéro).

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com