LA SORTIE PERILLEUSE DES MESURES DE RELANCE

lundi 05 octobre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 10 ans - Le 05/10/2009 à 07h10

Ni les gouvernements ni les banques centrales ne peuvent continuer à tenir l'économie mondiale à bout de bras. Il va fallloir se diriger vers "l'exit", un chemin périlleux.

Le débat sur la sortie des mesures exceptionnelles de relance de la croissance agite les politiques et les financiers
Exit or not exit, that is the question. Il ne se passe pas un jour sans qu'un ministre des finances, un patron de grand entreprise ou encore un patron de de banque centrale ne s'exprime sur l'exit strategy, c'est à dire la stratégie de sortie de la relance. Ces derniers jours on a eu Jean Claude Trichet qui presse le G20 de commencer à y réfléchir, les patrons de General Electric et de HSBC qui déclarent que l'exit serait une catastrophe car l'économie n'est pas sortie de la récession et le FMI qui va plancher sur un projet de stratégie de sortie. Le choix est simple. Soit on sort trop tôt et l'économie replonge, soit on sort trop tard et les déséquilibres provoqués par la relance seront irrémédiables.

Quels déséquilibres en particulier ?
La relance s'est faite par deux grandes catégories de mesures exceptionnelles. Les plans gouvernementaux. Les Etats n'ont plus les moyens de continuer à injecter des aides de relance car ils sont exsangues. Et la relance monétaire avec l'utilisation de la planche à billets. Là encore l'exercice a atteint ses limites car pour l'instant ce sont principalement les banques qui en profitent et ces mesures sont couteuses et dangereuses en terme d'éventuel retour de l'inflation

Donc sortir des mesures exceptionnelles de relance est inévitable.
Ce n'est pas une question de si mais une question de quand. Les gouvernements et les banques centrales n'ont plus les moyens de soutenir artificiellement l'économie avec des primes à la casse à répétition. Il va falloir enlever l'assistance respiratoire et voir si l'économie mondiale peut tout de même survivre. Tous les paris sont ouverts.
A lire également
Assurance-vie : Epargner quand on est jeune actif

Enfin le premier salaire ! Oui, mais il faut penser à payer son loyer, financer ses loisirs ou bien (et c’est moins drôle) rembourser un prêt étudiant. Dans ces conditions, comment épargner pour l’avenir sans pour autant taire ses envies de bouger aux quatre coins du monde et profiter de la vie ? Le Livret A ? Rapporte plus un rond. Le Plan épargne logement (PEL), son taux vient de tomber à 1,5%...brut. Et un Livret Jeune ? Passé 25 ans, il faut tirer un trait dessus et le clôturer…Difficile alors de trouver le placement qui allie rendement et capacité d’épargne réduite ? Pas si sûr. Pour les jeunes actifs, il y a des solutions. Faut-il encore les connaître.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com