Jeudi 23 mai

Ce sera le 4 juillet.
Personne ne l'attendait.
Le Premier ministre britannique a annoncé la date des élections.
"Now is the moment for Britain to choose its future".
Une campagne électorale courte.
Explications.

C'EST PARTI

À la surprise générale, Rishi Sunak a décidé de lancer les élections le 4 juillet.
Il aurait pu attendre encore quelques mois, mais il a préféré précipiter les événements.
Une décision d'autant plus surprenante que son parti se fait laminer par les travaillistes dans les sondages.
Avec un retard de près de 20 points.

LE PARI

Le pari de Sunak est que les Britanniques vont faire mentir les sondages, comme pour le Brexit, et qu'ils vont réagir positivement du fait des bonnes nouvelles sur le front économique et notamment du fait de la baisse de l'inflation à 2.3% et du rebond de la croissance.
Un pari risqué.
Mais Sunak ne pense pas que la situation du parti sera meilleure dans quelques mois...

D'AUTRE PART

Les conservateurs ne croient pas à une baisse des taux par la Bank of England dans les mois qui viennent.
Et ils ne pensent plus que la baisse des taux, si elle intervient, aura suffisamment d'impact sur l'économie pour que cela profite au gouvernement sortant.

BREF

Il va falloir maintenant se pencher sur le programme des travaillistes.
Des travaillistes qui ont tout fait depuis quelques mois pour rassurer les marchés et les entreprises.
Leur candidat, Keir Starmer appelle à "arrêter le chaos", héritage de 14 années de gouvernement conservateur et de "commencer à reconstruire" le pays.
En jurant, la main sur le cœur, que le parti travailliste a changé.

CONSÉQUENCE SUR LES MARCHÉS ?

La victoire travailliste est déjà dans les cours.
Sauf dérapage du programme économique, l'impact à court terme sur le sterling, les taux en Grande-Bretagne ou la Bourse sera limité.
Pour le moment.
Les vraies variations se produiront quand les premières mesures économiques seront annoncées.

À PART ÇA ? QUOI DE NEUF ?

NVIDIA BIEN SÛR

Ses résultats trimestriels sont attendus.
Très attendus.
Et hier encore, ils n'ont pas déçu.
Avec des ventes en hausse de... 262% !
Et l'annonce par son patron que la croissance allait continuer.
La marge brute est à… 78.4% !
Et le revenu net de 14.9 milliards.
Conséquence : le cours a progressé de 6% après séance, une variation en quelques heures de...140 milliards de $ !

LA HAUSSE DU JOUR

Heureux comme un salarié en Allemagne.
Hausse des salaires de 6.2% au premier trimestre.
Contre 3.6% le trimestre précédent.
La plus forte hausse en 10 ans.
Au-dessus de la moyenne de 4.7% pour la zone euro.

LES GRANDES FORTUNES

L'étude d'UBS est intéressante.
Elle donne la répartition des investissements des family offices qui gèrent les grandes fortunes par classe d'actifs.
28% Actions.
22% Private Equity.
18% Obligations.
10% Immobilier.
10% Cash.
5% Fonds alternatifs.
2% Dettes privées.
Et 4% Autres...
Nous avons la seule gestion pilotée qui a toutes les classes d'actifs présentes dans le portefeuille des grandes fortunes !!!
Exemple, la répartition de notre profil équilibré : 27% actions, 25% obligations, 21% cash (fonds euro), 16% immobilier, 8% private equity (dont dettes privées), 3% alternatifs.
Vous savez ce qu’il vous reste à faire si vous voulez avoir les mêmes placements que les grandes fortunes…
>> Obtenez plus d’informations sur la gestion pilotée de Meilleurtaux Placement

RAPPEL : ON SE VOIT TOUT À L’HEURE

À 13h30, j’accueillerai Frédéric Zablocki, Président d'Entrepreneur Invest, société de gestion de portefeuille spécialisée dans le non-coté et notamment les "fonds de dettes privées".
Il viendra nous présenter son fonds Entrepreneur & Rendement 8 dédié aux obligations privées, notamment convertibles, qui a un objectif de rendement de 7%* annuel sur 6 ans et qui bénéficie en plus d'une garantie qui couvrira partiellement le risque de perte en capital.
À suivre en direct à 13h30 sur notre chaîne YouTube

DU CÔTÉ DE TTSO

Par Time To Sign Off, l’excellente newsletter du soir qui résume le must de l’actu du jour
"Ça fait rêver.
Dans une interview à l’Express, Emmanuel Macron prévient : l’Assurance chômage "indemnise trop longtemps et parfois trop" et c’est donc "lorsque la croissance est en train de repartir qu’il faut préparer le durcissement" du régime. Dans la foulée, Catherine Vautrin (min. Travail) confirme que pour toucher une indemnité, un chômeur devra désormais travailler 8 mois sur les 20 derniers mois (vs 6 en 24 mois aujourd’hui). Objectif : 3,6Mds€ d’économies... près de 10% des indemnités chômage versées chaque année.
Autre annonce : la création d’un seuil de 6,5% de chômage qui, s’il était atteint, déclencherait un nouveau durcissement des règles avec une baisse supplémentaire de 25% de la durée d’indemnisation (= 3Mds€ d'économies en plus). NDLR : 6,5% de chômage c’est du jamais-vu depuis 1981, on peut toujours rêver. "
N'hésitez pas à vous abonner à la newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Dorian Abadie, analyste Bourse Meilleurtaux Placement.
"Le CAC 40 a abandonné 0,61% hier soir, et près de 1% depuis le début de la semaine. Les valeurs du luxe ont plombé le marché parisien, Hermès chutant de 4,25%, suivi de LVMH (-2,11%) et Kering (-0,95%), après les résultats de Chanel et les commentaires prudents de son directeur financier sur un environnement de marché "plus difficile". Le secteur automobile souffre aussi, avec des inquiétudes liées à une possible augmentation des droits de douane chinois sur les gros véhicules européens.
Au programme de ce jeudi, une batterie d’indicateurs PMI en zone euro et aux États-Unis. Ces thermomètres de l'activité économique sont basés sur des sondages effectués auprès de plusieurs centaines de chefs d'entreprises. Globalement, le marché s’attend à un petit rebond de l’activité économique des deux bords de l’Atlantique.
En parallèle, le marché digère les excellents résultats du géant américain Nvidia. Les places européennes ouvrent dans le vert ce matin, le CAC 40 rebondit de 0,28% dans les premiers échanges, à 8 113 points.
En Asie, la Bourse de Tokyo gagne 1,26% à 39 103 points.
Le Brent s'échange à 81,7$ (-0,69% vs hier matin).
L'once d'or se négocie à 2 363,5$ (-2,38%).
L'euro/dollar évolue à 1,083$ (-0,18%)."

ON S'EN FOUT ?

La conductrice d'un camion contenant plus de 150 chiens et chats a été arrêtée, elle est atteinte du "syndrome de Noé" (Brut) ; La création d'un centre artistique LGBTQIA+ est actée selon BFM, LGBTQIA : Lesbienne, gay, Bisexuel-le, Trans, Queer, Intersexe et Asexuel-le ou Aromantique... ; Le titre du jour dans Les Echos : "Attal-Bardella : le débat des héritiers" ; Le RN divorce de l'AfD qui va de polémique en polémique ; L'Espagne, l'Irlande et la Norvège vont reconnaître un État palestinien ; 25 candidatures au renouvellement des 15 fréquences TNT ; 2.24 milliards d'euros de collecte sur le livret A en avril ; Une utilisation prolongée des sex toys peut avoir un impact sur la sensibilité, heureusement ce n'est qu'un impact temporaire ; Suivez-moi sur X et linkedin en cliquant sur les liens.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU


*Les FCPR sont des placements long terme (6 à 8 ans minimum) qui présentent un risque de perte en capital. Certains fonds n'offrent aucune liquidité avant leur terme (sauf cas prévu dans le règlement du fonds). Avant toute souscription nous vous recommandons de prendre connaissance des conditions générales et des notices d'informations mais aussi des recommandations et conseils présents sur le site. Ces placements s'adressent à des investisseurs avertis et sont par nature des placements à risque qui ne devraient pas représenter plus de 5 à 10 % de vos actifs. Les performances passées ne préjugent en rien des performances futures. La valeur liquidative des FCPR, à un instant T, peut ne pas refléter le potentiel des actifs en portefeuille sur la durée de vie du fonds.

A découvrir également

  • visuel-morning
    Les avantages du contrat d’assurance vie luxembourgeois
    11/07/2024
  • visuel-morning
    La valeur de la semaine : Dékuple
    12/07/2024
  • visuel-morning
    Faites une coupe dans vos impôts avec ce placement
    21/06/2024
  • visuel-morning
    Interview d’un expert immobilier : « il y a trois catégories de SCPI, deux vont très bien »
    13/06/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt