Jeudi 12 octobre

Le gouvernement allemand a abaissé ses prévisions de croissance.
Et il reconnaît que l'économie allemande est confrontée à des challenges structurels.
La croissance pour 2023 devrait se contracter de 0.4%.
Explications.

SI CE N'EST PAS UNE CRISE ÉCONOMIQUE

Ça y ressemble.
Croissance négative en 2023 : -0.4%.
Mais, selon le gouvernement, la croissance devrait rebondir en 2024 à 1.3% et en 2025 à 1.5%.
Le gouvernement décrit avec précision les défis auxquels est confrontée l'économie allemande.
Des défis conjoncturels.
Mais également des défis structurels.

TROIS PROBLÈMES MAJEURS

Tout d'abord, la crise énergétique provoquée par la guerre en Ukraine.
Crise des prix avec une envolée du coût de l'énergie.
Et crise d'approvisionnement liée à la dépendance de l'Allemagne par rapport à la Russie.
Un problème conjoncturel mais aussi structurel donc.
L'Allemagne a diversifié ses sources d'approvisionnement.
Et elle va continuer à investir massivement dans les énergies renouvelables qui représentent déjà 50% de la production d'électricité.
L'Allemagne a cependant rejeté le nucléaire.

LE DEUXIÈME PROBLÈME...

...est conjoncturel.
Et a touché l'Allemagne comme tous les autres pays.
C'est l'inflation.
Et sa conséquence : la hausse des taux d'intérêt.
La situation s'améliore.
Le gouvernement anticipe une chute de l'inflation de 6.1% en 2023 à 2.6% en 2024.
Ce sont nos anticipations aussi.

ET ENFIN

Il y a le problème des exportations.
Avec deux sous-sujets : l'hyperspécialisation industrielle des exportations de l'Allemagne qui a fait son succès pendant les 10 ou 20 dernières années, et la dépendance au marché chinois.
Et là encore l'Allemagne est confrontée à un problème conjoncturel ET à un problème structurel.
Elle doit modifier son "mix" production et organiser sa transition industrielle.

RAJOUTEZ À CELA

Un problème évident soulevé par le rapport du gouvernement : l'Allemagne manque "désespérément" (je cite) de travailleurs.
Rappelons que la démographie en Allemagne est désastreuse malgré l'arrivée du million de réfugiés dans les années Merkel.
Et que l'Allemagne manque de bras dans tous les secteurs ou presque, et en particulier dans les métiers de service de proximité.

POURQUOI L'ALLEMAGNE PEUT FAIRE FACE ?

Les éléments conjoncturels comme l'inflation vont s'estomper.
Et l'Allemagne a la capacité mais surtout les moyens financiers de s'adapter.
Rappelons qu'elle a des finances extrêmement saines, contrairement aux nôtres, avec une dette autour de 60% du PIB (nous sommes à plus de 110%) et un déficit anticipé à moins de 2% du PIB (nous sommes à 5%).
L'Allemagne peut financer son adaptation : il faut simplement une volonté politique de changement.

À PART ÇA ? QUOI DE NEUF ?

LE COUP DE POMPE DU JOUR : -12.61%

C'est la chute de l'action de Birkenstock.
Le premier jour de sa cotation.
Pour certains analystes, la valorisation à l'IPO était trop élevée, d'autres citent l'environnement actuel de marché.

LE PROCÈS

L'ex-petite-amie du patron de FTX, Caroline Ellison, témoigne au procès.
Et charge Sam Bankman-Fried.
Elle était patronne du hedge fund Alameda et explique comment elle siphonnait l'argent des clients de la plateforme FTX pour couvrir les pertes de trading et booster les résultats fictifs.
La situation à FTX n'était pas kafkaïenne (Le Procès...) mais ubuesque.

ON SE VOIT À 13H30

Pour un webinaire sur le thème : quel scénario pour l’économie et quels placements privilégier ?
Le but : vous présenter l’allocation d’actifs que nous privilégions par rapport à nos anticipations de grand ralentissement.
Nous verrons ensemble l’impact des derniers événements macroéconomiques sur les marchés et quelles décisions récentes nous avons prises dans nos allocations d’actifs pour les adapter à l’environnement actuel.
Et nous verrons quels supports il faut privilégier pour les mois, et les années à venir, toujours selon nos anticipations.
>> Rendez-vous à 13h30 sur notre chaîne YouTube

 

FAITES PLAISIR À UN AMI

Et faites-moi plaisir aussi (donc, faites plaisir à deux amis…)
Faites découvrir notre newsletter à vos amis, collègues, famille, voisins, etc.
Très vite, ils ne pourront plus se passer de cette lecture matinale pour tout savoir de l’actualité économique, et surtout tout comprendre.
Et vous aurez des copains pour échanger à la machine à café, ou le soir en rentrant chez vous (ou au bistrot...) : « Tu as vu ce que Marc a écrit aujourd’hui ? »
Pour les inviter à s’inscrire, gratuitement, à notre newsletter, c’est très simple et rapide :
>> Invitez vos contacts à s’inscrire gratuitement à notre newsletter

DU CÔTÉ DE TTSO

Par Time To Sign Off, l’excellente newsletter du soir qui résume le must de l’actu du jour
" On n’est jamais déçu
Face à l’horreur il est réconfortant de pouvoir compter sur de vrais professionnels. Du ridicule. Libé relate les "trépignements" de Bernard-Henri Lévy "pantalon sans ceinture, premier bouton de chemise ouverte" tenant absolument à se faire filmer dans le kibboutz martyre de Kfar Aza et, se faisant dégager du périmètre par des soldats israéliens – probablement pas abonnés au Point –, lui disant : "vous nous dérangez là". On n’aurait pas mieux formulé la chose.
De son côté, hier, l’Italie a rendu hier hommage aux victimes du Hamas en illuminant l’arc de Titus aux couleurs d’Israël. NDLR : cet arc fut construit pour célébrer la victoire de Rome sur les Juifs en 66-70 après JC, victoire qui conduisit à la destruction du Temple (il n’en reste aujourd’hui que le mur d’enceinte = le Mur des Lamentations) et à la fin de l’Etat hébreu antique. De très grands pros.".
N'hésitez pas à vous abonner à la newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Dorian Abadie, Analyste Bourse, Meilleurtaux Placement
Le CAC 40 ouvre une nouvelle fois en hausse, +0,48% à 7 165 points, et gagne désormais 1,5% depuis lundi matin. Ce jeudi, tous les regards seront tournés vers l’inflation américaine de septembre, à 14h30. Le marché table sur un nouveau ralentissement : l’inflation est attendue à 3,6% sur un an, tous prix confondus, contre 3,7% en août. Hors alimentation et énergie, l’inflation sous-jacente devrait passer de 4,3% à 4,1% sur la période. En cas de résultats inférieurs, on peut s’attendre à une nouvelle hausse des paniers d’actions. L’évolution des taux et de la situation en Israël sera également déterminante, et pas seulement pour cette séance…
En Asie, la Bourse de Tokyo gagne 1,75%, à 32 495 points.
Le Brent s'échange à 85,6 $ (-2,84% sur 24h).
L'once d'or se négocie à 1 881,1 $ (+1,15%).
L'euro/dollar évolue à 1,063 $ (+0,09%).

ON S'EN FOUT?

Eddy Mitchell sort un livre et une compilation à 81 ans ; On va perdre 10 degrés ce week-end, couvrez-vous ; Affaire Griveaux : six mois de prison pour Piotr Pavlenski et six mois avec sursis pour Alexandra de Taddeo ; Le titre du jour dans le Figaro Eco : "La French Tech suffoque face au "tsunami" de régulations" ; La ministre de la Culture est allée à Marseille pour inaugurer le nouveau décor de la série "Plus belle la vie" qui va reprendre après un an et demi d'arrêt, ce n'est pas une blague ; Nouvelle série fantastique sur Netflix (ce n'est pas trop ma cup of tea) adaptée d'Edgar Poe: "La chute de la maison Usher", vous me direz si c'est bien ; Je suis frappé pas l'assourdissant silence des personnalités du monde des affaires, des médias, du spectacle et du sport, si promptes habituellement à réagir à la moindre injustice devant la situation au Moyen-Orient : ils devraient au moins s'exprimer pour demander la libération des otages, de tous âges et de toutes nationalités #liberezlesotages ; Rappelons que 11 Français ont été tués et 18 disparus selon le Ministère des Affaires étrangères ; Suivez-moi sur X (ex-twitter) et linkedin en cliquant sur les liens.

A découvrir également

  • visuel-morning
    En vidéo : les meilleurs placements monétaires
    22/02/2024
  • visuel-morning
    La question Corporate par Euroland Corporate
    27/02/2024
  • visuel-morning
    Dernière ligne droite pour réduire votre impôt sur vos revenus de 2023
    22/12/2023
  • visuel-morning
    SCPI : après les baisses de 2023, qu’attendre de 2024 ?
    22/02/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt