L'appât du gain

mardi 30 mars
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 mois - Le 30/03/2021 à 08h18

Régulièrement, des banques encaissent des pertes massives à cause de la confiance excessive qu'elles ont accordée à des fonds spéculatifs.
Elles sont aveuglées par l'appât du gain.
Et oublient les règles essentielles de contrôle du risque tant les profits sont significatifs.
C'est encore le cas cette semaine.

LE FONDS S'APPELLE ARCHEGOS

Et les premières banques qui ont annoncé des pertes massives sont le Crédit Suisse et Nomura.
Leurs cours ont chuté de plus de 15% hier.
Elles ont annoncé qu'elles allaient subir des pertes massives du fait de la liquidation forcée des positions d'un de leurs clients, le fonds Archegos.

DE QUOI S'AGIT-IL ?

Archegos Capital Management.
Un fonds.
Ou plutôt un family office.
Puisque Archegos ne gère pas d'argent extérieur, il ne gère que la fortune de son fondateur.
Bill Hwang.

BILL HWANG

Un gérant déjà connu des autorités de marchés américaines.
En 2012, alors qu'il était le gérant star d'une société de gestion de fonds spéculative Tiger Asia Management, il plaide coupable pour utilisation d'informations privilégiées sur des actions bancaires chinoises.
Avec une amende record.

12 MOIS PLUS TARD...

...il crée son family office.
Et les banques se battent pour faire du business avec lui.
Un business très lucratif.
Hwang était considéré comme un "agressive, moneymaking genius", rien que ça...
En 9 ans, Archegos passe de 200 millions de dollars en 2012 à 10 milliards de $.

EFFET DE LEVIER

Le secret de Hwang ?
Des positions massives sur certaines actions.
Des positions massives, avec effet de levier massif, financées par des banques comme Nomura et Crédit Suisse.

QUE S'EST-IL PASSÉ ?

Hwang a construit progressivement des positions, à crédit, sur des actions comme Baidu, Tencent ou encore Shopify ou Viacom.
Quand le cours de ces valeurs a baissé, les banques ont fait un "appel de marge", elles ont demandé au fonds de compenser les pertes.
Le fonds n'avait pas le moyen de répondre aux appels de marges.
Les banques ont donc liquidé dans la panique les positions de Hwang pour tenter de limiter les pertes.

LE LEVIER...

...est monté jusqu'à 20.
C'est-à-dire qu'avec 100 millions de $ de mise, Hwang pouvait avoir une position d'achat de 2 milliards de $.
Fantastique si le cours de l'action monte, car il gagnait sur 2 milliards de $.
Mais en cas de baisse, c'est également sur la base de 2 milliards de $ que les pertes s'appliquaient.
Une fois de plus, les banques se sont laissées emporter.
Elles n'ont vu que le profit.
En oubliant le risque.

À PART CA ?

QUOI DE NEUF ?

UNE FOIS DE PLUS

Nous voilà tous en attente de la parole de Macron.
"IL va parler" nous dit-on "de sources proches de l’Élysée".
Que va-t-IL dire ?
Quand va-t-IL parler ?
Nul ne le sait.
Et les spéculations reprennent sur tous les médias.
Et les "spécialistes" nous donnent tous leurs avis.
On a déjà vu le film.
Trop de fois.

PLUS HAUT

La reprise aux États-Unis est forte.
Très forte.
La gestion de la vaccination est spectaculaire.
Et l'économie en profite largement.
Conséquence directe : le dollar monte et les taux montent.
Le taux de référence américain, l'emprunt d'État à 10 ans, est à 1,75%.

J-20

Nous attendons les nouvelles annonces de Macron pour une mise à jour de notre compte à rebours, mais pour l’instant, nous restons sur un début de libération le 19 avril. Tenez bon. On va s’en sortir !
Nous sommes dans la dernière ligne droite.
La libération, la fin de la crise sanitaire est proche.

DU COTÉ DES MARCHÉS

Par Pascal Malula, Analyste Bourse MP
Portée par un optimisme insolent, et faisant fi du scandale « Archegos Capital », la Bourse de Paris a fait preuve de résilience. En effet, le CAC40 est parvenu hier à grappiller le nombre de points nécessaires pour clôturer au-dessus des 6 000 points (+0,45% à 6 015 points). Au pays de l’Oncle Sam, les marchés actions ont clôturé en ordre dispersé. Le Dow Jones a gagné 0,30% tandis que le Nasdaq a reculé de 0,60%.
Un peu plus tôt en matinée, le Nikkei a fini en hausse mardi (+0,16 %, à 28 432 points) après avoir souffert une grande partie de la séance du repli du secteur bancaire. Le CAC 40 est attendu aux alentours de 6 036 points à l’ouverture. Aujourd’hui, les investisseurs auront une attention particulière pour le secteur bancaire. Société Générale, BNP Paribas, et Crédit Agricole seront particulièrement surveillées.
Le Brent se négocie à 64,69 $.
L'once d'Or se négocie à 1 704$.
L'euro/dollar est à 1,175 $.

ON S'EN FOUT ?

Le patron d'Hachette Livre, Arnaud Noury, a été débarqué, il était opposé au démantèlement du groupe et à l'éventuelle cession de sa branche à Vivendi; Disparition dans un accident d'hélicoptère de l'homme le plus riche de la République Tchèque, une fortune estimée à 15 milliards de dollars; Édouard Philippe sort un livre le 7 avril, il vise 2027; Danièle Gilbert, 78 ans, va jouer un spectacle en streaming; c'est l'été; Le Maroc suspend ses vols avec la France, plus personne ne veut des Français compte tenu de notre gestion de la crise sanitaire; Un collégien de Meurthe-et-Moselle a diffusé des vidéos de décapitation sur Snapchat; Vianney dément l'arrêt de sa carrière, nous voilà rassurés; Johnny Depp n'a toujours pas réussi à vendre son hameau dans le Var, étonnant, il n'en voulait que 55 millions d'euros.

SI VOUS AIMEZ CETTE NEWSLETTER

Partagez-la avec vos amis. Inscrivez-les tout de suite, gratuitement, à notre newsletter. C'est simple et rapide. Cliquez ici. Et si vous n'aimez pas la newsletter, inscrivez vos ennemis...

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com