L’axe franco-allemand est-il seul en Europe ?

mardi 19 mai
Auteur: Rédaction meilleurtaux Placement
Il y a 1 an - Le 19/05/2020 à 17h05

Le CAC 40 a terminé la séance du jour en baisse de 1.47 % à 4 432 points, au lendemain d’une journée record en hausse de plus de 5 %. L’annonce conjointe de l'Allemagne et de la France d'un projet de dette commune de 500 milliards € pour soutenir l’économie européenne avait dynamisé les marchés. Cependant, l’Autriche et les Pays Bas viennent de se déclarer défavorables à cette initiative. Peut-être qu’une action franco-allemande est seulement franco-allemande serait une solution.

POWELL DEVANT LE SÉNAT
Outre-Atlantique, le Dow Jones perd 0.72 % alors que le Nasdaq est dans le vert. Wall Street évolue en ordre dispersé, observant l'audition devant le Sénat américain de Jerome Powell, le patron de la banque centrale américaine (la Fed), et du secrétaire au Trésor. Il ne devrait pas y avoir de fortes surprises, les sujets abordés seront les 36,5 millions d'Américains au chômage, l’effondrement des indicateurs économiques et la volonté de la Fed d’utiliser tous les outils à sa disposition.

UN POINT SUR MODERNA
Vous le savez, le laboratoire américain Moderna Therapeutics a annoncé hier des "données provisoires positives" de son projet de vaccin contre le covid-19 (vaccin nommé mRNA-127). Aujourd’hui, la biotech a annoncé que le vaccin, si tout se passait pour le mieux, serait disponible pour mars 2021.
Une éternité sur les marchés.
Après avoir gagné plus de 25 % hier, le titre perd presque 5 % aujourd’hui.

LE RETOUR DU MORAL
Alors que le consensus de marché l'attendait +31, l'indice ZEW qui mesure le sentiment des analystes financiers en Allemagne est ressorti à +51 au mois de mai. Pour rappel, il était à +28.2 en avril.
Le Dax a fini à l’équilibre à -0.16 %.

PALMARES CAC
Le luxe s’affiche en tête de l’indice phare de la place parisienne. LVMH et Kering ont gagné plus de 2 %. Ils sont suivis par Pernod Ricard et Capgemini. Le récent déconfinement en Chine (qui représente 35 % des achats de luxe dans le monde en valeur) puis le déconfinement en Europe, a permis aux grands groupes de relancer peu à peu leur outil de production.

À découvrir également sur placement.meilleurtaux.com