Le bilan de l'été

lundi 02 septembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 4 mois - Le 02/09/2019 à 07h09

Impressionnant. Impressionnant de voir la résistance des indices boursiers. Ils ont traversé un été qui aurait pu ou dû leur être fatal. Les raisons ? Une convergence d'intérêts à soutenir la Bourse. Une déconnexion entre l'économie et les Bourses mondiales.

ON A TOUT EU

ou presque cet été.
- Une escalade de la guerre commerciale. Rappelons d'ailleurs que depuis hier les droits de douane sur 112 milliards d'importations chinoises ont été augmentés de 15%,
- une cascade de mauvais indicateurs économiques mondiaux,
- une inversion de la courbe des taux américains faisant craindre une récession prochaine,
- une crise politique et constitutionnelle majeure en Grande-Bretagne.
Et j'en passe.

ET POURTANT

Les indices boursiers américains sont proches de leurs niveaux records.
Et les indices européens ont peu baissé.
Le CAC est proche des 5500 points et il affiche tout de même une hausse de 16% sur l'année.

POURQUOI?

C'est la grande convergence.
Trump d'abord.
La Chine ensuite.
Et bien évidemment les banques centrales.
Tous veulent éviter un décrochage des indices boursiers qui serait dévastateur.
Et ils font tout pour l'éviter.
Rajoutez à cela la baisse des rendements qui continue, et donc le leitmotiv "il n'y a pas d'alternative à la Bourse", et vous avez des Bourses mondiales qui tentent de se maintenir à flot, voire de progresser.

ET POURTANT

L'économie mondiale ralentit.
L'économie européenne, Allemagne en tête, ralentit.
L'économie chinoise a fortement ralenti.
Et l'économie américaine résiste comme elle peut mais au prix de dérapages majeurs des déficits et de la dette.
Il y a une déconnexion totale entre l'économie et les marchés.
Et cette déconnexion peut durer une semaine, un mois, un an ou plus.
Si la FED accélère sa baisse de taux, ou si Trump, de peur de voir la Bourse baisser, accepte un deal avec la Chine, on peut même avoir un "rallye" de fin d'année.

NOUS

n'avons pas changé d'avis.
Rappelez-vous.
Au début de l'année, nous anticipions une hausse de 10 à 15% maximum.
Nous y sommes depuis quelques semaines. Et on plafonne d'ailleurs à ces niveaux-là.
Puis nous prévoyions une correction.
Qui est venue à plusieurs reprises mais a échoué.
Aujourd'hui les marchés peuvent encore progresser pour les raisons exposées ci-dessus, de 5% voire plus.
Mais nous n'avons pas envie d'être dans ce train-là.
Tant pis si nous manquons cette éventuelle vague de hausse.
Nous restons sur nos fondamentaux économiques et nous restons donc au bord de la route, observateurs.

LES SIGNAUX DES AUTRES MARCHÉS

cet été:
- On a dépassé la barre des 17,000 milliards de dollars d'emprunts d'États ou d'entreprises à taux négatifs. Une hausse de plus de 3,000 milliards en août. C'est évidemment un record historique.
- La courbe des taux américains, l'écart entre les taux courts et les taux longs, n'a jamais été aussi négative depuis 2007 : en prêtant son argent à l'État américain à 30 ans, on touche moins qu'en lui prêtant à 3 mois.
- Les taux américains à 30 ans sont passés en dessous du rendement des actions du Standard & Poor 500.
Rappelons que l'Allemagne emprunte à MOINS 0.70% à 10 ans et la France à MOINS 0.40% à 10 ans!!!!

POUR FINIR SUR LES MARCHÉS

Le yuan a chuté de près de 4% en août.
Quand on sait que la devise chinoise est totalement contrôlée, on comprend facilement que cette baisse est un avertissement pour les États-Unis.
La Chine montre qu'elle a des armes, peu d'ailleurs, pour répliquer aux droits de douane américains.

10,000 EUROS

Tout un symbole.
C'est officiel : le prix du m² à Paris a dépassé les 10,000 euros, 10115 euros très exactement.
Une hausse de 7.4% en 2019 (!!!), 1% sur un seul mois.
3.2% de hausse pour les 10 plus grandes villes de France, 2.2% pour les 50 plus grandes villes (Les Échos).

ÉLECTIONS EN ALLEMAGNE

Résultat historique, malheureusement, pour l'AFD, l'extrême droite allemande.
Dans des élections régionales dans deux Länder de l'ex-RDA.
28% en Saxe (+18%).
22.5% dans le Brandebourg (+11%)
On avait dit "plus jamais ça", non ?
Les deux grands partis chutent mais limitent, un peu, la casse.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Porté par les déclarations de Christine Lagarde, future présidente de la BCE, qui a estimé qu'il y avait encore de bonnes marges pour une éventuelle baisse des taux (parle-t-on de taux négatif ?), le CAC 40 a terminé la séance de vendredi en gain de 0.57% à 5 480 points.
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont clôturé en ordre dispersé, le premier a gagné 0.16 % et l’indice des techs a reculé de 0.13 %. Aujourd’hui, Wall Street sera fermé en raison de la fête du Travail aux États-Unis.
Ce matin à Tokyo, le Nikkei a clôturé en baisse de 0.41 % avec la reprise des hostilités entre la Maison Blanche et la Chine sur le commerce.
Le CAC 40 devrait évoluer cette matinée en baisse. Dimanche matin, Washington et Pékin ont commencé à prélever des nouveaux droits de douane sur leurs importations mutuelles, marquant une nouvelle escalade dans le conflit commercial qui les oppose depuis un an et demi.
L'Or perd 0.36 % à 1519.10 $ contre 1524.60 $ vendredi matin. Le Brent perd 2.80 % le baril à 59.06 $ et la parité eurodollar recule de 1.11 % en passant de 1.11 à 1.098.

ON S'EN FOUT?

La cata du jour: Yannick Noah sort un nouvel album; Le feuilleton quotidien : Neymar doit rester au PSG, au moins un an, on se demande si Hidalgo va encore illuminer la Tour Eiffel pour lui; C'était la grande déprime au rassemblement de rentrée des Républicains à la Baule; Le métro parisien est gratuit pour les enfants de 4 à 11 ans; Tous les journaux donnent des conseils pour prolonger les bienfaits de l'été, alors nous aussi : "repartez"; On est rassurés : BHL a pardonné à Yann Moix; Un drame : Marcel Ledun est mort, Marcel Ledun ? vous ne connaissez pas? c'était la voix de Nounours !; C'est Labour Day aux US, les marchés US sont fermés.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com