LE CASINO DES PAYS EMERGES

lundi 03 décembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 12 ans - Le 03/12/2007 à 08h12

Fort ralentissement des introductions en Bourse depuis cet été sur les marchés européens et américains, ce n'est pas le cas pour les pays émergents...

Fort ralentissement des introductions en Bourse depuis cet été sur les marchés européens et américains, ce n'est pas le cas pour les pays émergents La sanction est tombée. Pour la première fois, plus de 50% des fonds levés par introductions en Bourse l'ont été sur des bourses de pays émergés. Alors que les marchés américains et européens connaissent leur plus mauvaise performance annuelle depuis 5 ans, les pays émergés continuent à attirer des capitaux. Surtout pour les introductions. Que ce soit, en Chine, au Brésil ou encore en Inde. La semaine dernière encore, l'introduction de la Bourse de dérivés de Sao Paulo, BMF, a été sursouscrite 14 fois avec une hausse de 20% le premier jour. La Bourse du Brésil elle, la Bovespa, a vu son cours progresser de 47% de puis son introduction le 26 octobre. En Inde, les sociétés introduites depuis le début d'année ont progressé en moyenne de 30%.

Tout cela malgré des bourses émergentes qui calent un peu. C'est vrai qu'on assiste depuis quelques semaines à une stagnation voire une chute des indices des bourses émergées. On ne peut pas encore parler de chute mais la frénésie d'achat qui a créé une véritable bulle est en train de se calmer. A Shanghai on est en baisse de plus de 20% en un mois. Ce n'est pas encore un krach mais c'est un changement réel de contexte. Malgré cela, les introductions continuent à attirer les capitaux

Comment explique t'on cela ? Principalement par l' hystérie collective des investisseurs individuels locaux. Il faut savoir que dans la plupart de ces pays, on peut emprunter pour participer à une introduction en Bourse. A hong Kong, on peut se financer à 90% pour jouer sur une introduction en Bourse. Du coup, on assiste depuis quelques semaines à une extrême prudence des investisseurs professionnels contrebalancée par une frénésie des particuliers attirés par l'appat du gain. Pour l'instant, ils ont toujours gagné et remboursé leurs crédits. Il faudra suivre avec attention la première introduction ratée. Ce sera un signal fort de retournement de marché.
A lire également
Epargne : épargner pour préparer sa retraite c’est tendance !

Épargner pour préparer sa retraite c’est tendance ! C’est ce que révèle l’édition 2015 de l’Observatoire des Retraites Européennes du cabinet Eres. L’épargne retraite des Français pèserait 734 milliards d’euros en 2014. Un chiffre qui ressort en hausse de 5% par rapport à 2013. Surtout, ce montant représente 23% de l’épargne financière des ménages.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com