Le comeback d'Angela

mardi 07 avril
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 mois - Le 07/04/2020 à 08h15

Ce devait être une fin de règne dans une ambiance de fin de règne. On la disait finie, malade, dépassée. La page Merkel était tournée. Presque. Pas tout à fait. Merkel est (re)devenue la mère de la Nation.

POPULAIRE

75% !
75% des Allemands jugent satisfaisante sa gestion de la crise.
Elle a appris la bonne nouvelle en sortant de quarantaine.
14 jours confinée dans son appartement de Berlin.
"Calme", "modeste", "sincère" sont les termes qui reviennent le plus dans la bouche des Allemands.

SON PROJET EUROPÉEN

Pour répondre à la crise, il faut "plus d'Europe, une Europe plus forte et une Europe qui fonctionne bien".
C'est "dans l'intérêt de l'Allemagne que l'Europe sorte forte de cette mise à l'épreuve".
Ces déclarations n'appellent pas de commentaire...

IL EST D'AILLEURS...

...étonnant, voire très énervant, d'entendre des commentateurs expliquer que l'Europe ne fait rien, qu'elle laisse les pays membres se débrouiller seuls, qu'il n'y a pas d'initiatives européennes.
Très énervant.
Ils oublient probablement la plus grande initiative européenne : la Banque centrale européenne.

SANS LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE...

...des pays comme l'Italie, l'Espagne et même la France devraient se financer, compte tenu du niveau de leurs déficits et de leurs dettes, à des taux très élevés.
Sans la BCE, pas de plan de relance budgétaire.
Donc chut.
Nous avons dans cette crise une chance extraordinaire, d'avoir une monnaie commune qui évite les dévaluations sauvages, d'avoir une banque centrale qui finance les dettes des pays en difficulté, et l'Allemagne qui accepte de "garantir" de fait l'endettement d'une partie des États de la zone euro.
Donc chut.

GARANTIE TOTALE

Berlin s'apprête à relever à 100 % la garantie d'État assortie aux prêts pour les PME fragilisées par la crise du coronavirus.
En France, les "Prêts garantis par l'État" (PGE) bénéficient d'une garantie de l’État à hauteur de 70 à 90%, selon la taille de l'entreprise.
Les Allemands se débrouillent toujours pour faire un peu mieux que nous...

CONTENT...

...de voir que le titre de notre newsletter hier "Allez ! On y croit !" ait provoqué une telle hausse sur la Bourse.
5% avec un titre de newsletter, ça fait quand même plaisir.

BON, NOUS...

... ça commence à s'arranger.
Les États-Unis eux sont dans l’œil du cyclone, mais Central Park est quand même bourré.
Et Trump crie déjà victoire avec un tweet dont il a le secret : "Go USA".
Une analyse de fond qui mérite toute notre admiration.

GROS BRAS DE FER

Entre la Russie et l'Arabie Saoudite pour parvenir à un accord de réduction de production.
Surtout que la Russie voudrait que les producteurs américains réduisent aussi leur production.
J'en connais un qui va encore s'énerver...
Nous restons positifs sur le pétrole.

LA QUESTION...

...du baby-boom post épidémie est sur toutes les lèvres...
Détrompez-vous !
The Economist a publié un rapport selon lesquelles il y a baby-boom après les confinements liés aux ouragans ou aux tempêtes, mais que les tremblements de terre, les tsunamis, ou encore les épidémies ne poussaient pas à faire la "chôse" (Marthe Villalonga dans "Le coup de sirocco").

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Le CAC 40 a terminé la séance d’hier en hausse de 4.72 % à 4 353 points, profitant de la stabilisation de la pandémie de coronavirus en Europe, où le taux de croissance des nouvelles infections semble être repassé sous le seuil des 10 %.
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont gagné respectivement 7.73 % et 7.33 %, portés par les premiers effets des mesures prises par le gouvernement et la Réserve fédérale pour soutenir l'économie américaine.
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a fini en hausse de 2.01 %. Plusieurs grandes valeurs technologiques ont profité de l'envolée du secteur américain des semi-conducteurs et des résultats provisoires solides présentés par le sud-coréen Samsung Electronics.
Le CAC 40 est attendu ce matin en hausse. A noter qu’il est prévu aujourd’hui une visioconférence entre les ministres des Finances de la zone euro concernant les moyens de soutenir l'activité et de limiter les faillites d'entreprise et la montée du chômage.
Le Brent se négocie à 33.70 $ le baril contre 33.86 $ hier à la même heure. L'once d'Or est à 1 692.30 $ contre 1 627.90 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.0835 contre 1.0820 hier dans la matinée.

ON S'EN FOUT ?

Nice va rendre le port du masque obligatoire après avoir distribué gratuitement des modèles réutilisables en tissus dans quelques jours à ses habitants; Quand je pense que 25% des hommes français ne changent de slip qu'une fois par semaine, j'ai des craintes sur la propreté des masques; Il y a eu 39 707 morts en France du 1er au 23 mars, il y en avait eu 39 141, sans coronavirus, sur la même période en 2019 (je précise, on ne s'en fout pas); 1968-2020 : une révolution, une épidémie et pas d'épreuve écrite du bac; Les émissions de CO2 ont baissé de 58% en Europe, les adeptes de la décroissance vont nous en reparler; Nicolas rouvre enfin, ça tombe bien, je n'avais plus de réserves.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com