Le paradoxe boursier

mardi 10 décembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 mois - Le 10/12/2019 à 07h04

Les Américains appellent cette hausse de la Bourse « the most hated bull market », le marché haussier le plus détesté. Et ils ont raison.

UNE HAUSSE SANS INVESTISSEUR PARTICULIER

Malgré une hausse des indices américains supérieure à 25%, la meilleure performance depuis 6 ans, les épargnants n’ont jamais autant retiré de l’argent de la Bourse.
Les épargnants ont retiré cette année 135 milliards de $ des fonds spécialisés en actions cotées et des ETF sur les indices boursiers. C’est un record depuis 1992, date à laquelle on a commencé à collecter des données sur le sujet.

THE MOST HATED BULL MARKET

Les investisseurs particuliers se retirent du marché, malgré la hausse. Par crainte de l’affrontement commercial entre la Chine et les États-Unis, par peur d’un ralentissement économique qui n’en finit pas de ne pas se produire et par anticipation d’une correction, qui elle aussi n’en finit pas de ne pas se produire, après plus de 10 ans de hausse.

ALORS ? QUI ACHÈTE ?

Les investisseurs institutionnels.
Mais également les entreprises elles-mêmes.
Elles achètent leurs propres titres avec des vastes programmes de rachats d’actions.
Elles ont du cash.
Elles peuvent emprunter à taux bas.
Et elles ont toutes intérêt, surtout leurs dirigeants qui ont des actions et des stock-options, à pousser les cours à la hausse.
Selon Goldman Sachs, ces rachats d’actions dépassent les 480 milliards de $ cette année.

LA SANCTION DU JOUR

La Russie.
Elle ne pourra pas participer aux jeux Olympiques de Tokyo.
Ni au Mondial de foot de 2022.
4 ans sans compétition internationale.
La Russie a un petit problème de dopage...

LE RECORD DU JOUR

En Finlande.
Le premier Ministre.
Une femme.
34 ans.
Sanna Marin.
Les quatre autres partis de la coalition gouvernementale sont dirigés par des femmes.
Il y a un problème de parité en Finlande.
#jamaissanseux

REPOUSSER

Pour calmer la grogne, le gouvernement va céder.
Sur tous les fronts ou presque.
On aura tous les détails demain.
Selon les Échos, la réforme ne serait applicable qu'aux personnes nées après 1973, voire 1975.
Et les délais pourraient être encore plus longs pour les régimes spéciaux.
On évoque les personnes nées après 1985 pour la SNCF.
Le principe en France est simple : plus on gueule, plus on bloque et on plus on obtient de concessions.

L'ADIEU DU JOUR

Paul Volcker.
92 ans.
L'homme qui a pris la présidence de la Banque centrale américaine en 1979.
L'homme qui a brisé l'inflation.
Plus de 14% en 1980.
Moins de 3% en 1983.
Un autre monde.

LE RAPPORT DU JOUR

Un rapport explosif.
Publié par le Washington Post.
Sur la guerre d'Afghanistan.
2 400 morts.
20 589 blessés.
775 000 soldats déployés.
2 000 milliards de $ dépensés.
Et aujourd'hui les États-Unis négocient avec les mêmes talibans...

LA CONDAMNATION DU JOUR

Jean-Luc Mélenchon
Trois mois de prison avec sursis.
8 000 €.
Pour intimidation et rébellion.
La République c'est moi !!!
Dans son cas, on est pour une application immédiate de la réforme des retraites.

REVOIR "C'EST VOTRE ARGENT"

Les grèves vont-elles plomber l'économie française ?
Trump est-il reparti en guerre ?
Entre le Black Friday et la planète, il va falloir choisir, alors, on consomme ou on déconsomme ?
La hausse des marchés : stop ou encore ? Quelles actions acheter ?
Toutes les réponses à ces questions ont été données dans l'émission 'C'est Votre Argent' avec les Jedi de l'économie et de la finance : Céline Antonin, économiste à l'OFCE et maître de conférences à Sciences Po, Alain Pitous d'OFI AM, Sébastien Korchia d'UBS La maison, Michel Ruimy prof à Sciences Po et à l'ESCP et Frédéric Rollin, stratégiste de Pictet AM.
Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Le CAC 40 a terminé la séance d’hier en baisse de 0.59 % à 5 837 points, face à un agenda économique très chargé. Effectivement, le 15 décembre Washington menacera de relever les droits de douane sur quelque 141 milliards € de produits chinois, jeudi 12 décembre seront organisées les élections législatives au Royaume Uni et dans la semaine la BCE et la FED prendront la parole.
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont cédé, eux aussi, 0.38 % et 0.40 %, suivi ce matin par le Nikkei, à Tokyo, qui a fini en recul de 0.09 %.
Le CAC 40 est attendu cette matinée sans tendance claire face à ces rendez-vous économiques qui sont autant de sources d’incertitudes.
Le Brent se négocie à 64.15 $ le baril contre 64.24 $ hier à la même heure. L'once d'Or est à 1 461.30 $ contre 1 458.90 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.1071 contre 1.1064 hier dans la matinée.

ON S'EN FOUT ?

Canal revient en force dans le foot en rachetant les droits de la Ligue 1 sur la période 2020-2024 à BeinSports, après avoir remporté la Ligue des Champions pour 2021-2024, tout cela pour 600 millions d'euros; La Cour des Comptes a publié un rapport dans lequel elle démolit l'Ordre des Médecins; Le boxeur de policier Christophe Dettinger saura le 20 janvier s'il touchera sa "cagnotte" de 145 000 €, un monde de dingues; 100ème anniversaire de l'attribution du Goncourt à Marcel Proust pour "A l'ombre des jeunes filles en fleurs"; Les médecins généralistes vont faire grève le samedi 14 décembre; Aung San Suu Kyi devant le Tribunal de la Haye pour défendre son gouvernement accusé de génocide contre les Rohingyas.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com