Le prétexte

mercredi 26 février
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 mois - Le 26/02/2020 à 07h00

La purge sur les marchés a continué. Le Dow Jones a perdu près de 2 000 points en deux jours. Le CAC a perdu plus de 7% en moins d'une semaine. Le coronavirus a été l'élément déclencheur de la baisse. Il a servi de prétexte à une baisse qui a d'autres explications.

UNE CORRECTION NÉCESSAIRE

Cela fait des semaines que les indices boursiers enchaînaient les records, jour après jour, sans correction.
Malgré de mauvaises nouvelles économiques, avec un ralentissement de la croissance un peu partout dans le monde.
Malgré de mauvaises nouvelles géopolitiques.
Et malgré un ralentissement marqué de la croissance des bénéfices des entreprises.

L'EFFET SANDERS

La poussée de Sanders dans les primaires démocrates et dans les sondages n'était pas dans les cours des actions non plus.
Certes les investisseurs se rassurent en se disant que si Sanders est le candidat démocrate, les démocrates modérés ne voteront pas pour lui et Trump sera réélu facilement.
Mais ils ont appris à leurs dépens avec l'élection de Trump ou encore le Brexit que "ce qui ne peut pas arriver" peut arriver.

ET MAINTENANT ?

Pour l'instant nous sommes sur une correction classique.
Une correction qu'on aurait pu avoir depuis très longtemps.
Les investisseurs vont essayer, probablement dans les jours qui viennent, de revenir acheter des actions pour profiter de la baisse.
Mais la suite des évènements va dépendre évidemment des nouveaux développements de l'épidémie.
Mais pas seulement.
Les investisseurs ont redécouvert que les marchés pouvaient baisser.
Cela va probablement tempérer leurs ardeurs.
En attendant le score de Sanders au Super Tuesday.

LE COMBLE DE L'ÉPIDÉMIE

Le vice-ministre de la Santé iranien.
Le pauvre était au plus mal pendant une conférence de presse sur le coronavirus.
En fait, il était infecté lui aussi.

JE COMMENCE À NE PLUS SUPPORTER...

...la blague "tu reviens de Chine ?" et maintenant "tu reviens d'Italie ?" dès que quelqu'un tousse.

TRUMP EN COMMENTATEUR BOURSIER

Trump commente la Bourse.
En permanence.
Il suit les cours des actions en continu.
Et hier il a voulu remonter le moral des investisseurs en annonçant tour à tour que les États-Unis avaient trouvé un vaccin, que l'épidémie était sous contrôle aux États-Unis et qu'il fallait "seriously consider buying these dips", se ruer sur la Bourse pour profiter des bonnes affaires.
Il a rajouté que s'il n'était pas réélu, il y aurait un krach.

LES PRÉVISIONS DU JOUR

Sur la croissance de la Chine au premier trimestre 2019.
Goldman Sachs : 2.5%.
Nomura : 3.1%.
Il va falloir remonter loin dans le passé pour trouver des taux de croissance aussi bas !

ZÉRO POINTÉ

La Cour des Comptes a publié son rapport sur nos finances publiques.
Et il est sévère, très sévère.
Il confirme ce que nous savions déjà : le gouvernement ne fait rien pour améliorer nos comptes et a totalement abandonné l'idée de réduire les dépenses publiques.
Il fustige notre déficit qui est un des plus élevés d'Europe et notre dette qui a dépassé les 100% du PIB.

EN ATTENDANT

Tout le monde se bat pour prendre la place de Didier Migaud à la tête de la Cour des Comptes.
Migaud part à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.
Et Pierre Moscovici, Éric Woerth ou encore Nicole Belloubet veulent sa place.

LE COMEBACK DU JOUR

La musique.
Elle devait être enterrée par le téléchargement illégal.
Elle renaît de ses cendres grâce au streaming.
En France le marché a crû de 5.4% en 2019 et 50% des revenus viennent du streaming.
Plus de 15 millions de Français écoutent de la musique sur une plateforme de streaming, payante ou gratuite (Figaro).

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Le CAC 40 a terminé la séance d’hier en baisse de 1.94 % à 5 679 points, impacté par les craintes grandissantes sur la propagation du coronavirus dans le monde. L'Organisation mondiale de la santé a, elle, évoqué un risque de « pandémie » faisant craindre aux marchés financiers des conséquences négatives durables sur l'économie mondiale.
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont perdu respectivement 3.15 % et 2.77 %. Après Apple et American Airlines, Mastercard a lancé un avertissement sur son activité en raison de l'impact du coronavirus, entrainant à la baisse l’ensemble des valeurs financières.
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a fini en baisse de 0.79 %. Les investisseurs nippons se sont inquiétés notamment d'une possible annulation des Jeux Olympiques qui doivent se tenir en juillet à Tokyo.
Le CAC 40 est attendu cette matinée en baisse face à de nouveaux pays signalant leur premier cas de covi-19, dont la Suisse et l'Espagne continentale.
Le Brent se négocie à 54.57 $ le baril contre 56.88 $ hier à la même heure. L'once d'Or est à 1 644 $ contre 1 636.70 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.0875 contre 1.0849 hier dans la matinée.

ON S'EN FOUT ?

Les Français sont crades, 27% des hommes ne changent pas de slip ou de caleçon tous les jours, 4% en changent 1 fois par semaine et même 1% en changent une fois tous les 15 jours (bon appétit si vous êtes en train de prendre votre petit-déj); 24% des Français ne font une toilette complète que deux fois par semaine (Parisien); L'ancien président égyptien Hosni Moubarak renversé en 2011 est mort à 91 ans au Caire et...il y aura un deuil national de 3 jours; On fonce vers le 49.3 pour la réforme des retraites; Arnaud Lagardère demande à ses potes de venir le défendre : il va faire entrer dans son conseil d'administration Sarkozy et Guillaume Pepy (Les Échos).

SI VOUS AIMEZ CETTE NEWSLETTER

Partagez-la avec vos amis. Inscrivez-les tout de suite, gratuitement, à notre newsletter. C'est simple et rapide. Cliquez ici. Et si vous n'aimez pas la newsletter, inscrivez-vos ennemis...

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com