L'ERREUR DU GOUVERNEMENT FRANCAIS

jeudi 24 septembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 10 ans - Le 24/09/2009 à 07h09

Les valeurs bancaires flambent et tous les gouvernements vont encaisser des plus values spectaculaires sur le capital des banques qu'ils ont obtenu en échange de leur aide. Tous ?...Sauf Un...

La flambée des valeurs bancaires et des financières en général continue
Quel paradoxe. Il y a un an le systéme financier était frappé par un choc d'une ampleur sans précédent. En fin d'année 2008, les Français étaient prêts à retirer leur argent des banques pour le cacher sur leurs matelas. Toute la presse donnait des conseils quotidiens sur l'ouverture de plusieurs comptes si on avait plus de 70,000 euros pour bénéficier de la protection du fonds de garantie lui même exsangue. En Mars le cours des actions bancaires atteignaient des niveaux reflétant la panique environnante. Et aujourd'hui c'est l'euphorie. Il faut dire qu'entretemps les banques ont gagné une fortune en spéculant et qu'elles ont fait flamber les frais pour les particuliers et les marges pour les emprunts.

Et elles ont surtout bénéficié de l'aide de l'Etat. Rappelez vous quand nous paniquions pour nos dépôts en banque, le gouvernement a apporté une garantie totale, illimitée, inconditionnelle. Et a prêté des milliards d'euros aux banques Françaises. C'était la bonne décision. Il n'y en avait pas d'autres. Les Américains, les Anglais, et même les Suisses ont fait pareil. Mais aujourd'hui le gouvernement Français, c'est à dire les contribuables, n'a gagné qu'une misère face à un risque de perte démentiel
Les banques remboursent certes leurs prêts et l'état touchent des intérêts significatifs....
La belle affaire! Nous allons toucher quelques centaines de millions d'euros pour une opération qui aurait pu nous couter une centaine de milliards d'euros. Car le gouvernement a fait une erreur stratégique. Il n'a pas pris une part du capital dans les banques qu'il a aidées. Contrairement à tous les autres pays. Le rebond spectaculaire des actions AIG, Fannie Mae, Freddie Mac, Citigroup ou encore d'UBS et des banques anglaises nationalisées va permettre à tous ces pays d'encaisser des plus values exceptionnelles en plus des intérêts sur leurs prêts. Si le gouvernement avait pris en contrepartie du risque pris une part du capital, il aurait pu réellement forcer les banques à prêter aux petites entreprises et aux particuliers, il aurait encaissé une petite fortune en plus value et il aurait surtout pu faire taire tous ceux qui lui reprochent à juste titre d'avoir fait un chéque à blanc à des banques qui n'ont pas changé.
A lire également
Epargne : placez les étrennes de vos enfants dans une assurance-vie !

Le Père Noël est passé avec ses nombreux cadeaux. Et parmi ces présents, un gros chèque ou un petit billet s’y sont glissés. Outre les fêtes de fin d’année, les occasions sont nombreuses pour épargner les étrennes que reçoit votre enfant. Parmi les solutions d’épargne, l’assurance-vie vient en tête pour l’aider à anticiper ses projets à long terme. Ce placement plus rémunérateur qu’un Livret A offre en effet de nombreux avantages, parfaitement adaptés aux futurs besoins d'un enfant.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com