Les héros de l'économie

lundi 04 novembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 mois - Le 04/11/2019 à 07h11

L'économie mondiale ralentit. Mais elle ne s'effondre pas. Grâce, en grande partie, à l'économie américaine. Qui ralentit, elle aussi. Mais parvient toujours à éviter la récession. Grâce aux héros de l'économie mondiale. Les consommateurs américains.

CONSOMMER, CONSOMMER, CONSOMMER

Les partisans de la déconsommation et de la décroissance peuvent s'arracher les cheveux.
Aux États-Unis, la part de la consommation explose.
Elle représente entre 67 et 69% du PIB mais contribue sur les 5 dernières années à 85% (85%!!) de la hausse du PIB.
Sur le front de la croissance, les consommateurs américains sont en première ligne et permettent à l'économie américaine de défier les lois des cycles avec cette croissance qui n'en finit pas de battre des records, ayant largement dépassé maintenant les 10 ans.

DES CONSOMMATEURS DIFFÉRENTS

Les consommateurs américains de 2019 ne sont pas les consommateurs de 2007.
Ils ne sont pas surendettés et ils n'ont pas, comme en 2007, un taux d'épargne négatif.
Non.
La dette des ménages représente 76% du PIB, c'était 99% en 2007.
Et le taux d'épargne est à 8.1%, un niveau très élevé pour les standards américains.

L'EMPLOI, L'EMPLOI, L'EMPLOI

Avec un taux de chômage à 3.6%, au plus bas depuis 50 ans, et des salaires qui progressent de 3%, comme l'ont montré les chiffres de l'emploi de vendredi, les Américains ont bénéficié d'un boost spectaculaire.
128 000 emplois pour le mois d'octobre, largement plus qu'anticipé.
Et un taux de chômage à 3.6%.
Cela a permis à la consommation des ménages de progresser de 2.9%, dans tous les domaines, de l'automobile à l'habillement en passant par les meubles ou la restauration.
Le consommateur américain est on fire.
Vous pouvez le remercier.
C'est lui qui tire la croissance mondiale.

L’ARLÉSIENNE...

est saoudienne.
Un peu comme le Brexit, l'introduction en Bourse de la compagnie pétrolière nationale est annoncée régulièrement, mais sans cesse repoussée.
Ce week-end, en théorie, on a fait un pas de plus : les autorités saoudiennes ont annoncé que la levée sera de 60 milliards de dollars.
Avec une valorisation cible de 2 000 milliards de $, peu raisonnable, les analystes l'estiment plutôt autour de 1 200 à 1 500 milliards de $.
Le prospectus de l'introduction en Bourse devrait être disponible le 9 novembre.
Normalement...

UNE BELLE ANNÉE BOURSIÈRE

Pour le moment, la Chine est en tête.
Avec une progression de plus de 30% de Shanghai.
Devant les 22.3% du S&P 500, les 22% du CAC 40, les 11.5% Japonais, les 8.5% Britanniques.

LES CHIFFRES DU JOUR

170 000 m2 de bureaux.
C'est le total des prises à bail de WeWork à Paris depuis 2016.
Un tiers du marché francilien du coworking et 50% intra-muros (Les Échos).

L'AUTRE CHIFFRE DU JOUR

128 milliards de $.
C'est le montant de cash du groupe de Warren Buffet, Berkshire Hathaway.
De l'argent en attente d'opportunités d'investissement.

NEW YORK, NEW YORK

Trump a annoncé qu'il changeait de résidence.
Il quitte New York.
Il part en Floride.
"I sherish New York and I always will" mais "I have been treated very badly by the political leaders of both the city and the state".
Que l’on traduit par "je chéris toujours New York et je la chérirai toujours, mais j’ai été très mal traité par les leaders politiques de la ville et également de l’État"
Le mal aimé...
Il faut dire aussi que les cieux de Floride sont largement plus favorables fiscalement...

COMMENT DIT-ON WOW EN CHINOIS ?

Alors que l'économie chinoise n'en finit pas de ralentir, Alibaba n'en finit pas de défier les prévisions.
40% de croissance du chiffre d'affaires sur le dernier trimestre!
Des profits qui ont plus que triplé!
ET une valorisation de 460 milliards de $, et l'annonce d'une prochaine deuxième cotation à Hong Kong.
Impressionnant.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Le CAC 40 a terminé la séance de vendredi en baisse de 0.62 % à 5 729 points. La 3ème baisse des taux de la Fed aura eu le même effet que les deux premières : une consolidation, les investisseurs vendant la nouvelle après coup. Sur la semaine écoulée, l’indice phare de la place parisienne a tout de même gagné 0.89 %.
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont gagné respectivement 1.11 % et 1.13 % vendredi grâce au ralentissement bien moins marqué que prévu des créations d'emplois non-agricoles au mois d'octobre aux US.
Le CAC 40 est attendu cette matinée en hausse. Selon de hauts responsables américains, des discussions commerciales entre les États-Unis et la Chine progressent et l'administration américaine espère parvenir à un premier accord dans le courant du mois.
Le Brent se négocie à 61.57 $ le baril contre 61.00 $ vendredi matin. L'once d'Or est à 1511.60 $ contre 1 498.00 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.1171 contre 1.1162 vendredi dans la matinée.

ON S'EN FOUT ?

Les Échos s'emballent un peu en parlant de "la fusion du siècle" pour le rapprochement PSA-Fiat Chrysler; 1 200 nouveaux radars "tourelles", plus haut, donc moins faciles à dégrader, déployés d'ici fin 2020; Les violences anti-policiers ont progressé de 14% en 2019 et les guet-apens se multiplient; Selon le classement Meilleurtaux.com, il faut aller s'installer à Besançon, c'est la ville la plus attractive en termes d'emploi et de pouvoir d'achat immobilier, devant Orléans et Saint-Étienne; Greta Thunberg est à la recherche d'un bateau pour assister à la COP 25 qui aura lieu en Espagne alors qu'elle était initialement prévue au Chili; La grippe a touché 1.8 million de personnes l'année dernière, j'hésite à me faire vacciner; L'idée d'investissement locatif du Parisien : la location de caves avec un rendement supérieur à 13% dans certains arrondissements.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com