Les marchés sous pression

jeudi 24 mai
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 2 ans - Le 24/05/2018 à 07h16

Après des semaines de hausse ininterrompue, les marchés marquent une pause et se replient. Repli technique pour l'instant, on ne peut pas parler de retournement de tendance.
En cause, l'incertitude sur le sommet États-Unis - Corée du Nord, l'agitation sur les marchés émergents, notamment en Turquie, et la situation politique en Italie.

PAS SÛR

que le sommet entre Trump et le dictateur coréen ait lieu. C'est Trump qui le dit maintenant. Certes, les préparatifs continuent mais, dans cette dernière ligne droite, le bras de fer continue. Il y a certainement une part de bluff et de négociation dans tout ça mais les marchés ont tout de même vu le verre à moitié vide. À suivre donc dans les jours qui viennent.

LA TURQUIE DANS LA TOURMENTE

"Si je gagne les élections, je prendrai le contrôle de la Banque centrale et de la politique monétaire". Cette déclaration d'Erdogan il y a quelques jours n'a pas plu du tout aux marchés qui ont vendu massivement la Livre turque. Une Livre turque en chute libre. Hier, la Banque centrale turque a dû relever significativement ses taux d'intérêt pour stopper la chute.

ET EN PLUS L'ITALIE

C'est avec réticence que le président italien a désigné Giuseppe Conte comme président du Conseil, un président du Conseil inconnu du grand public dont le CV a été bidonné. On attend maintenant avec inquiétude la nomination du gouvernement, et notamment du ministre des Finances qui pourrait être un anti-européen farouche. Rajoutez à cela un programme gouvernemental particulièrement généreux et absolument pas financé et vous comprenez facilement pourquoi les marchés italiens sont sous pression, notamment les emprunts d'État italiens et les actions des banques italiennes.

ITALIE SOUS PRESSION, MAIS PAS DE PANIQUE ENCORE

Sous pression mais on ne peut pas parler de panique. Les taux italiens à 10 ans ont dépassé les 2.40%. Leur plus haut niveau depuis 2014. L'écart avec les taux allemands se rapproche des 2%. Mais dans l'absolu, et si on compare aux taux qu'a connus l'Italie pendant les périodes de crise, on reste à des niveaux raisonnables.
L'explication se trouve dans la détention des emprunts d'État italiens. Une faible proportion de ces emprunts est détenue par des investisseurs étrangers. La grande majorité de la dette italienne, plus des deux tiers, est détenue par des investisseurs domestiques. Et 15% de la dette est détenue par la Banque centrale européenne. Et en plus la maturité de la dette, sa durée, a augmenté puisque l'Italie a profité de la baisse des taux pour lancer des emprunts à long terme.

VIVATECH COCORICO!

Cocorico! Pendant 3 jours à la Porte de Versailles, la France va devenir le centre du monde pour la Technologie (bon, j'exagère un peu) avec plus de 2000 exposants à la Porte de Versailles pour le Salon Viva Technology. Les grands patrons de la Tech mondiale s'y rendront après avoir fait un tour hier à Élysée dans le cadre du sommet Tech for good. La France start-up nation ?

LE TTSO DE LA SEMAINE

"R.E.S.P.E.C.T". Zuckerberg "passé sur le gril par les députés européens" … la tonalité de la presse laisse rêveur quand on lit le compte-rendu précis de l'intervention du boss de Facebook devant le Parlement européen. Zuck n'a rien dit qu'il n'avait déjà déclaré devant le congrès US mais il a quand même réservé un traitement spécial aux eurodéputés, il leur a consacré 37 minutes en tout (11 minutes d'intervention, 26 minutes de réponse en bloc à leurs questions) vs 5 heures aux sénateurs US.
Dernière réplique de Zuck : "Je voudrais qu'on reste attentif à l'horloge, car nous sommes déjà 15 minutes en retard". Le poids de l'Europe n'avait jamais été aussi clairement illustré.
N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici

LE CHIFFRE DU JOUR

62 milliards.
C'est la dernière valorisation d'Uber.
La société prépare son introduction en bourse.

LE SOMMET DU JOUR

Macron va rencontrer Poutine pendant deux jours à Saint-Pétersbourg. Avec un sujet principal: l'accord nucléaire iranien.

L'OPPORTUNITÉ DU JOUR À NE PAS MANQUER

La SCPI Corum, l'une des SCPI préférées de MonFinancier (présente dans notre palmarès de SCPI) va revaloriser le prix de part de 1,42% le 1er juin prochain, suite à l'expertise annuelle des immeubles constituant le patrimoine de Corum. Et il est encore possible d'en acheter maintenant, donc au prix avant la revalorisation. Recevez une information détaillée sur cette opportunité

NO COMMENT

La Cour des Comptes dénonce l'absence d'efforts en matière de réduction des dépenses publiques.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Les déclarations de Donald Trump continuent de donner le la sur les marchés. Dernière en date : le président américain entend ouvrir une enquête sur le marché automobile outre-Atlantique qui pourrait mener à une hausse des tarifs douaniers à l'importation. Après avoir ouvert dans le rouge, les indices américains se sont relevés à la faveur de Minutes de la FED qui ont été de nature à rassurer les investisseurs. Ainsi, le Dow Jones s'est apprécié de 0,21% à 24.886,81 points, le S&P 500 a gagné 0,32%, à 2.733,29 points tandis que le Nasdaq a clôturé en hausse de 0,64%, à 7.425,95 points.
Le Nikkei de son côté accuse le coup après les déclarations de Donald Trump sur l'automobile et enchaîne une nouvelle séance de forte baisse (-1,1%). L'euro reste sous pression à 1,17 dollar après la publication de statistiques dégradées dans la zone euro. Le pétrole est encore orienté à la baisse dans le sillage de l'annonce d'une hausse surprise des stocks américains. Le WTI perd encore 0,31% à 71,59 dollars

ON S'EN FOUT?

La représentante des États-Unis à l'ONU dit qu'elle s'est servi du fait que Trump était imprévisible pour obtenir des sanctions contre la Corée du Nord ; Un joueur de foot, Adrien Rabiot, refuse d'être réserviste pour l'équipe de France, une première ; Yann Moix quitte On n'est pas couché ; Deutsche Bank va supprimer 10,000 postes;
Parcoursup: apparemment ça ne marche pas très fort avec la moitié des candidats en attente et en stress; Des vers géants, les Bipalium Kewense, venant d'Asie du Sud Est, envahissent le Sud de la France; Smovengo l'opérateur de ce Velib parisien chaotique va licencier; Le gouvernement va baisser les aides aux entreprises de 5 milliards d'euros; 7500 Britanniques ont obtenu la nationalité allemande en 2017, 12 fois plus qu'en 2015, vive le Brexit; Ouverture samedi à la station F d'un resto italien de 1000 places assises, la Felicita (Groupe BigMamma).

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com