Les nouveaux indicateurs

lundi 22 juin
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 mois - Le 22/06/2020 à 08h07

Pour déterminer à quoi va ressembler l'économie mondiale après la crise et à quel rythme elle va retrouver sa trajectoire, si elle la retrouve, les analystes et les économistes se tournent vers d'autres indicateurs que les simples indicateurs classiques que sont l'emploi, la production, la consommation...

LE WALL STREET JOURNAL...

...dresse une liste non exhaustive de ces nouveaux indicateurs.
Le nombre de nouveaux cas de Covid et le nombre de décès évidemment.
Mais aussi:
- les réservations de restaurants, une bonne indication du rebond de la consommation
- le nombre de voyageurs dans les aéroports
- les recherches de trajets dans les transports publics qui redécollent doucement du fait de la crainte du virus et du télétravail.

OU ENCORE

- la fréquentation dans les magasins
- les livraisons à domicile de repas et de produits alimentaires
Il va falloir vite comprendre, grâce à ces indicateurs, si la peur du virus s'estompe, si les ménages vont consommer ce qu'ils ont surépargné et si, de façon plus large, les habitudes de consommation ont structurellement changé, si le "less is more" qui drivait la tendance anti surconsommation va s'accélérer.
Passionnant.

GROSSE DEPRIME

Le Financial Times a fait un classement ce week end.
Et il m'a totalement déprimé.
Le FT a fait le classement des 100 entreprises qui n'ont pas souffert du Covid et qui en ont même bénéficié.
Selon quel critère?
Simple.
Les entreprises dont la valorisation a augmenté en 2020 malgré la coronacrise.

EVIDEMMENT

on trouve en tête de classement les "usual suspects".
Amazon, Microsoft et Apple dont les capitalisations ont crû respectivement de 400 milliards de $ (!!!), 270 et 220.
Jusque là pas de quoi déprimer.
On sait qu'en matière de tech, la messe est dite.

JUSTE DERRIERE

on ne trouve que des groupes US comme Tesla, Facebook, Google, PayPal, Netflix et des groupes chinois, Tencent, JD, Pinduoduo (concurrent d'Alibaba), Alibaba etc. etc.
Aucun groupe européen avant Audi en 18ème place, Nestlé en 51ème place et L'Oréal en 95ème place.

JE N'AI PAS DÉCOUVERT

que l'Europe était un nain technologique écrasé par les géants de la tech US et Chinois, mais voir à quel point cette tendance est devenue massive et irréversible a heurté ma fibre européenne.

LE BIDE DU JOUR

Le premier meeting de campagne de Trump post coronacrise.
A Tusla, Oklahoma.
Une foule beaucoup moins importante que prévue.
Signe de la chute de popularité de Trump ou crainte du virus...?
Trump a fait une déclaration puissante sur les Etats Unis: "We're going to go up, up, up".

QUE FAIRE D'EDOUARD PHILIPPE ?

C'est la question que se pose tous les matins en se rasant Emmanuel Macron (la réciproque n'est pas vraie puisqu'Edouard Philippe ne se rase pas).
La popularité de son premier ministre continue à progresser quand la sienne stagne ou baisse.
S'il le vire, il pourrait éventuellement en faire un rival pour les présidentielles.
S'il le garde, il aura du mal à jouer la carte du nouveau monde d'après.
Les paris sont ouverts.

REVOIR C'EST VOTRE ARGENT

On a parlé de la reprise économique, des conséquences de la crise et de l'évolution de la Bourse et des actions avec nos Jedi de l'économie et de la finance, Valérie Plagnol du Cercle des Epargnants, Marc Riez de Vega Investment Managers, José Berros de la Financière de l'Echiquier et Benaouda Abdeddaim.
Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

5 000 points.
Même si le CAC 40 a gagné plus de 3 % en hebdo, l’indice parisien n’aura pas réussi à se hisser au-dessus des 5 000 points en clôture vendredi.
Les investisseurs sont confiants dans la reprise économique mais également prudents face à la situation sanitaire.
Même phénomène outre-Atlantique.
Le Dow Jones a cédé 0.80 %, et le Nasdaq a fini à l’équilibre vendredi.
Le marché a été aussi déstabilisé par la décision d'Apple de fermer à nouveau ses magasins en Arizona, Floride et Caroline du Nord qui connaissent un rebond des cas de covid-19.
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a fini en baisse de 0.18 %.
Le CAC 40, quant à lui, est attendu dans le rouge.
L'Organisation mondiale de la santé a fait état d'une hausse record du nombre de cas de contamination dimanche, avec 183 020 nouvelles infections en 24 heures.
L'once d'Or se négocie à 1 764 $.
Le Brent se négocie à 42.1 $ le baril.
L'euro/dollar est à 1.119.

ON S'EN FOUT?

Quand on voit les images de foule pour la Fête de la Musique on a du mal à imaginer qu'on devait produire un laissez passer pour sortir il y a encore quelques jours; Fillon va t-il demander une annulation de l'élection de 2017 après les révélations sur les pressions politiques dans son affaire?; lu sur Twitter: "les monstres existent mais ils sont trop nombreux pour être vraiment dangereux, ceux qui sont plus dangereux, ce sont les hommes ordinaires, prêts à croire et obéir sans discuter", Primo Levi (l'occasion de relire "Si c'est un homme"); Piketty me fatigue; le JDD explique comment la mafia a profité du coronavirus; j'ai mis en vente ma voiture après les derniers sondages qui prévoient un raz de marée pour Hidalgo, à moins que je déménage.

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com