Lundi 28 décembre

A quelques jours de la fin d’année, les experts reviennent sur les temps forts qui auront marqué l’année 2015 : chute des matières premières, effondrement du pétrole, multiples records dans le domaine des fusions-acquisitions, relèvement des taux directeurs aux États-Unis… Tout y passe. Et comme d’habitude, après le bilan, vient l’heure des prévisions. On n’y coupera pas.

ANNÉE NOIRE POUR LES MATIÈRES PREMIÈRES

S’il y a un secteur qui a mordu la poussière en 2015, c’est bien celui des matières premières. Le secteur a subi une chute sans précédent depuis 2008. Une demande mondiale moins soutenue et des excès de production ont fait chuter les cours de 25% en moyenne. En queue de peloton on retrouve : le nickel et le minerai de fer (-43%), le pétrole (-35%) et le gaz naturel (-30%). Une année à oublier pour les professionnels du secteur.

L’ANNÉE DES RECORDS

Dans les fusions-acquisitions. Porté par les liquidités gratuites distribuées par les banques centrales, le secteur des fusions-acquisitions a connu une année exceptionnelle. Comme au bon vieux temps de la bulle internet. Les entreprises ont en effet investi 4.600 milliards de dollars pour racheter leurs concurrents. C'est 41% de plus qu'en 2014. Et c'est même supérieur à l'activité de 2007, une année restée dans les annales pour sa frénésie de «deals» juste avant que le château de cartes ne s'effondre avec la crise financière.

LA ‘HAUSSE DU PÈRE NOËL’

Statistiquement le mois de décembre est le meilleur mois pour Wall Street. Une période que les analystes ont appelé « la hausse du Père Noël » alors que sur les 24 dernières années, le baromètre de Wall Street enregistre un gain net en décembre à 20 reprises, avec une progression dans 75% des cas dans la période entre Noël et le jour de l’an. Les marchés américains qui ont connu une année assez erratique pourraient donc reprendre de la hauteur.

ÉTAT D’URGENCE

Cette fois-ci ça sera la bonne. François Hollande s’est fixé comme principal défi, la baisse du chômage pour 2016. Il a conditionné une nouvelle candidature à l’Elysée en 2017 à l’inversion de la courbe du chômage. Mais il faudra plus que des paroles incantatoires pour s’attaquer au fléau du chômage. Il annoncera dès le mois de janvier un nouveau plan pour tenter de faire reculer le nombre de sans-emploi, mais sans vraies réformes structurelles et avec une croissance molle, il n’y a pas de miracle à attendre du coté de chômage.

ON NE COUPERA PAS

Au jeu des prévisions pour 2016. Les économistes s’en donnent à cœur joie et s’attendent par exemple à ce que la Fed poursuive son cycle de hausse des taux directeurs en 2016. En revanche, pas d’actions supplémentaires à attendre du côté de la BCE. A moins qu’un cygne noir ne survienne, les économistes pensent que l’inflation va finir par remonter la pente en zone euro, ce qui permettrait à la BCE de s’abstenir d’ouvrir encore les vannes du crédit.

FAITES SAUTER LA BANQUE

Les clients de la BNP et de la Société Générale vont avoir la gueule de bois en ce premier janvier avec une facturation des frais de tenue de compte. Mais vous avez le « pouvoir de dire non », rappelle l’Association des usagers des banques (Afub) qui invite ces clients à contester cette nouvelle tarification. Il suffit d’envoyer une lettre recommandée au directeur de son agence. Il ne vous reste plus que quelques jours pour le faire…

L’EVEIL DE LA FORCE

« Star Wars » ou le gros carton. Le Réveil de la Force franchit la barre du milliard de dollars de recettes, douze jours après sa sortie. Et il est bien parti pour devenir le film le plus rentable de l’histoire et ainsi détrôner Avatar et Titanic. Bravo.

IL N’Y A PAS QUE LA TAILLE QUI COMPTE

En Bourse. Les petites et moyennes capitalisations ont fait mieux que les valeurs phares de la cote, cette année. Le CAC Small, l'indice des pépites de la Bourse de Paris a bondi de 25% depuis le début de l’année. C’est 2,5 fois plus que le CAC 40 et ses 9,50% de hausse. Encore bravo. C’est aussi ce genre de valeurs qu’on affectionne tout particulièrement dans le cadre de nos conseils boursiers. Alors dépêchez-vous de profiter de notre offre sur l'abonnement MF privé à 119 euros pour un an (au lieu de 159 euros). Jusqu'au 31 Décembre.

La rédaction de MonFinancier

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNEE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

A découvrir également

  • visuel-morning
    La gestion pilotée de Marc Fiorentino, c’est aussi sur le PER !
    02/05/2024
  • visuel-morning
    La question Corporate par Euroland Corporate
    14/05/2024
  • visuel-morning
    Quel produit choisir pour réduire vos impôts ?
    07/05/2024
  • visuel-morning
    Corum Origin intègre notre palmarès SCPI !
    17/05/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt