Vendredi 08 septembre

C'est reparti.
Ce titre que personne ne se dispute a été attribué tour à tour à la Grande-Bretagne, au Portugal, à la Grèce bien sûr et régulièrement à l'Italie.
Et à l'Allemagne.
Oui à l'Allemagne du début des années 2000 avant les réformes Schröder de 2003 et 2005.
Et c'est reparti.
On voit fleurir partout dans les médias, souvent français, la question de savoir si l'Allemagne est à nouveau...

...L'HOMME MALADE DE L'EUROPE

Je passe sur l'expression elle-même : pourquoi l'"homme" malade ? Bref. Passons.
Donc voilà, ça y est, l'Allemagne trébuche et tout le monde se précipite pour annoncer sa chute.
C'est assez habituel et classique.
Surtout en France où on a toujours eu le complexe, en économie, du cancre par rapport au premier de la classe.

NÉANMOINS

On ne peut pas nier que l'Allemagne est à un tournant et qu'elle doit adapter son modèle.
Adapter, pas "pivoter" ni se "réinventer".
L'Allemagne a beaucoup souffert de sa dépendance énergétique à la Russie : elle est parvenue à surmonter la crise mais elle doit et va accélérer sa mutation vers les énergies renouvelables.
Sa dépendance au charbon n'est pas glorieuse et son rejet du nucléaire aberrant.

L'ALLEMAGNE SOUFFRE...

...aussi de son positionnement industriel et de sa dépendance au marché chinois.
Un marché où les leaders deviennent progressivement chinois, l'exemple de l'automobile est spectaculaire, et un marché qui fluctue brutalement en fonction de la croissance en Chine et du contexte géopolitique.
Les exportations allemandes vers la Chine ont chuté.
La Chine concurrence l'Allemagne sur ses marchés d'exportations.
Et les relations commerciales entre les deux pays sont pénalisées par les tensions entre la Chine et les États-Unis.

LA CONSÉQUENCE ?

Une croissance négative en 2023. -0.5% anticipé.
Et pas de redécollage spectaculaire prévu.
Les chiffres sur la production industrielle sont mauvais : -0.8% en juillet et -4% depuis l'invasion de l'Ukraine.
La consommation aussi marque le pas.

MAIS LE MALADE...

...a un corps sain.
L'Allemagne est en situation de plein-emploi avec 3% de chômage, nous sommes à 7%.
L'Allemagne a un endettement de 67.5% du PIB, nous sommes à 120%.
L'Allemagne aura un déficit budgétaire de 1.75% du PIB en 2024, nous prions pour être en dessous de 4%.
L'Allemagne affiche toujours un surplus commercial, notre déficit commercial est un abîme.

RELANCE ?

L'Allemagne a donc les ressources pour rebondir.
Elle a les moyens financiers pour le faire.
Elle a de la marge en termes de déficit et en termes d'endettement.
Elle doit donc utiliser ces ressources pour des plans de relance et, notamment, des plans pour accélérer la transition énergétique.
Je combats les plans de relance, soutien, résilience, etc. dans des pays comme le nôtre qui n'en ont plus les moyens.
Mais dans le cas de l'Allemagne, la relance est une obligation pour que l'"homme" fatigué de l'Europe recommence à faire la course en tête.

À PART ÇA ? QUOI DE NEUF ?

C'EST VOTRE ARGENT EXCEPTIONNEL
Où va la Bourse ?
Quelles actions acheter ou vendre ?
Quels sont les placements adaptés au contexte actuel ?
L'économie mondiale peut-elle redécoller ?
Les taux d'intérêt vont-ils rester élevés longtemps ?
La réponse avec nos Jedi de l'économie et de la finance : Virginie Robert de Constance et Associés, Anna Souakri de l'ESCP et de Square Management, Eric Bleines de Swiss Life Gestion Privée et l'incontournable Emmanuel Lechypre.
Sur BFM Business, ce soir à 20h et en replay samedi à 11h et 21h, et dimanche à 8h.
Et en podcasts sur toutes les grandes plateformes.

200 MILLIARDS DE $

C’est le montant de capitalisation d'Apple qui s’est envolé en deux jours.
La conséquence la plus coûteuse des tensions entre la Chine et les États-Unis.
Les investisseurs craignent que l’interdiction en Chine de l’iPhone pour les fonctionnaires soit le début d’une série de mesures de rétorsion.
Comme le note le Wall Street Journal, si Apple était touché, de nombreux sous-traitants seraient dans la tourmente.

L’IMMOBILIER ET ENCORE L’IMMOBILIER

C’est la une de tous les journaux.
En France bien sûr, mais aussi à l’étranger.
Chaque jour apporte son lot de mauvaises nouvelles sur un marché qui a été frappé de plein fouet par la hausse des taux d’intérêt.
Hier c’était l’Angleterre qui annonçait une baisse des prix des maisons à un rythme qu’on n’avait pas vu depuis 2009.
4,6% de baisse en août.
Le cinquième mois consécutif de baisse

L’OCCASION DE REVOIR

L’échange que j’ai eu il y a quelques semaines avec Guillaume Arnaud, le président du Directoire de Sofidy, lors de notre webinaire dédié à l’investissement immobilier.
Faut-il investir aujourd’hui en immobilier et comment ? C’est la question que tous les investisseurs se posent aujourd’hui et le patron de Sofidy, qui gère des fonds immobiliers depuis plus de 35 ans, a répondu sans langue de bois. Il nous a expliqué les difficultés de certaines typologies de biens (résidentiel, bureaux, etc.) et celles qui marchent très bien en ce moment (tourisme, commerce, etc.) et ce qu’il faut privilégier, mais avec un mot d’ordre : DIVERSIFIER !
>> Revoir le replay du webinaire sur l’investissement immobilier

DU CÔTÉ DE VOTRE ARGENT

Par Meilleurtaux, pôle Dépenses du Quotidien - Crédit Consommation, Energie, Banques, Habitat et Telecom.
Comme vous le savez certainement, le Groupe meilleurtaux, maison mère de Meilleurtaux Placement, est spécialisée dans la comparaison des meilleurs services financiers pour vous faire gagner de l’argent : taux de crédit, assurance, énergie, santé et bien évidemment placements.
Et cette semaine, Meilleurtaux lance un nouveau comparateur, d’offres Box et Mobile en partenariat avec Orange, Free, SFR et Bouygues !
Un outil conçu pour vous informer, comparer et vous accompagner dans le choix de votre forfait internet et mobile, qui vous correspond le mieux.
Réduisez votre facture et récupérez du pouvoir d'achat. Et si vous déménagez ne manquez pas cette occasion de faire le meilleur choix pour votre box.
>> Découvrez les meilleures offres Box et Mobile du moment

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Dorian Abadie, Analyste Bourse.
Hier, le CAC40 a évité de peu une septième baisse quotidienne consécutive (+0,03% à 7 196 points). Six baisses de suite, c’est inédit depuis octobre 2022. L’indice français cède environ 3% sur la période, dont la moitié cette semaine. Ce matin, il ouvre en légère hausse, +0,33%.
Ce vendredi met fin à une semaine calme sur le front des publications économiques. Cette séance de transition avant une semaine chargée en nouveaux chiffres sera marquée par l’inflation allemande du mois d’août et la révision de la croissance japonaise. Les investisseurs attendent surtout les réunions de politique monétaire de la BCE la semaine prochaine et de la Fed le 20 septembre.
En Asie, la Bourse de Tokyo clôture en baisse d’1,16% à 32 607 points.
Le Brent s'échange à 89,6 $ (-0,78% sur 24h).
L'once d'or se négocie à 1 925,6 $ (+0,47%).
L'euro/dollar évolue à 1,072 $ (+0,18%).

ON S’EN FOUT ?

Goldman Sachs prépare la liste des "underperformers" qui vont être virés en octobre, l’ambiance doit être sympa ; Les autres licenciements avec le titre du jour dans le Financial Times : « Africa : Vulnerable régimes await next coup », normal après 9 coups d’état en 3 ans ; Le yuan est à son plus bas niveau depuis 16 ans ; L’INSEE révise à la baisse ses anticipations de croissance à 0,1% au 3ème trimestre et 0,2% au quatrième trimestre (lire ici nos anticipations de "grand ralentissement") ; C’est parti pour la coupe du monde de rugby ; L’autre titre du jour dans les Échos : « La cote de confiance de Macron plombée par l’inflation » : c’est fou à quel point l’inflation a des impacts dans tous les domaines ; "Pipigate" en Belgique : trois invités à une fête donnée par le Ministre belge de la Justice aurait uriné sur un fourgon de police stationné devant son domicile ; Une éventuelle cession partielle ou total de SFR n’est plus exclue par Patrick Drahi ; Bonne idée : l’AMF a lancé un module de formation pour les influenceurs de la Finance, on attend l’inscription de Nabila ; Je vous souhaite un excellent week-end ensoleillé ; Suivez-moi sur X (ex-twitter) et linkedin en cliquant sur les liens.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

A découvrir également

  • visuel-morning
    Le compte à terme, toujours attractif en 2024 ?
    23/02/2024
  • visuel-morning
    L'édito de Marc
    23/02/2024
  • visuel-morning
    Quelle est la performance réelle d’un investissement en FCPI ?
    30/11/2023
  • visuel-morning
    SCPI : le moment de se tourner vers le tourisme ?
    06/10/2023
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt