Lundi 26 février

Tous les yeux sont tournés vers la performance spectaculaire des actions américaines sous l'impulsion de l'Intelligence Artificielle et des "Magnificent Seven".
Mais il y a un autre marché boursier qui, mois après mois, pulvérise tous les records.
L'Inde.
Explications.

4600 MILLIARDS DE DOLLARS

La capitalisation totale de la Bourse indienne.
Une progression de 10% sur 3 mois.
Et plus de 20% sur un an, et 100% sur 5 ans.
On est certes encore loin des 62 000 milliards de capitalisation de la Bourse américaine...

LA DIFFÉRENCE...

...entre l'envolée de la Bourse indienne et de la Bourse US, comme le note le Financial Times, est qu'en Inde toutes les valeurs ont profité de l'envolée des cours.
Toutes.
Y compris les petites et moyennes valeurs qui ont même plus progressé que les grandes valeurs.

LES RAISONS

L'envolée de la Bourse indienne ne vient pas de l'Intelligence Artificielle.
Elle vient de la confiance.
Une confiance liée à la stabilité politique, à l'approche pro-business de Narendra Modi, à l'émergence d'une classe moyenne en constante progression, à l'amélioration des revenus et du pouvoir d'achat d'une partie de la population.

ET À UNE CULTURE DE LA BOURSE

Le montant de l'argent investi en Inde dans des portefeuilles d'actions cotées a triplé en une décennie, à 110 milliards de $.
Le nombre de sociétés cotées a été multiplié par 5 à 2800 en 20 ans.
Dans le même temps, ce nombre a baissé de 25% à 4700 aux États-Unis.

BULLE ?

Le gouvernement a dû rappeler aux particuliers qui se ruent vers la Bourse et notamment vers les options pour spéculer, que les particuliers perdent généralement dans 90% des cas dans ce type de trades spéculatifs.
De "bull" à bulle, il n'y a qu'une lettre (très fier de ma trouvaille de ce matin), mais tant que l'économie indienne continuera à afficher un des taux de croissance les plus élevés au monde sur fond de démographie favorable, les investisseurs vont continuer à courir, jusqu'à ce que la musique s'arrête.

À PART ÇA ? QUOI DE NEUF ?

J-3

Il reste 10 jours pour profiter de l’offre du moment.
Un rendement cible de 4,60%* en 2024 et 2025.
Sur un contrat sans frais d’entrée qui a versé 3,10% en 2023, et qui offre un rendement additionnel de 1,5% pour 2024 et 2025 pour les nouveaux versements.
Un placement garanti.
Une épargne disponible À TOUT MOMENT.
Une fiscalité qui peut être avantageuse si on conserve le contrat sur 8 ans.
Et donc un rendement supérieur à tous les autres placements sans risque : livret A, super livret, comptes à terme, etc.
>> Obtenez une information détaillée sur le fonds euros Netissima à 4,6%* en 2024 et 2025.

TRUMP, ENCORE

Elle jouait à domicile.
En Caroline du Sud.
Et pourtant Nikki Haley a été largement devancée par Donald Trump.
Sur toutes les catégories de votants, hommes ou femmes, citadins ou ruraux, tous âges.
Haley ne veut pas lâcher.
Elle veut rester une alternative si Trump ne peut pas se présenter pour des raisons légales.

LE LANCEMENT DU JOUR

Des options à un jour sur le CAC.
L'équivalent du loto ou presque...
Le nouveau dada des particuliers qui spéculent.
Un pari sur le cours du CAC dans la journée.
Addictif.
Et un signe classique du fait qu'on commence à entrer dans une bulle, j'ai dit "on commence", car une bulle peut gonfler encore des mois ou des années avant d'exploser.

LE MOT TRANSITION

Les gouvernements ont oublié que dans l'expression "Transition climatique" il y avait le mot "transition".
Et ils n'ont pas d'autre choix que de faire marche arrière (en voiture électrique, jeu de mots...).
Comme le signalent Les Échos ce matin, c'est au tour de l'administration américaine d'assouplir les nouvelles normes sur les émissions automobiles.
Si ça continue, on va même lever les interdictions d'investir dans les compagnies pétrolières...

REVOIR C'EST VOTRE ARGENT

La Bourse : Stop ou encore ?
Le placement de la semaine.
Les actions à acheter ou vendre.
Le Japon, nouveau pays émergent ?
A-t-on échappé à la récession ?
Le top et le flop de la semaine.
Le Top 3 des gérants.
Avec Valentine Ainouz de l'Amundi Institute, Nathalie Pelras de FourPoints IM, Jean-François Robin de Natixis CIB, Frédéric Rozier de Mirabaud.
Pour voir le replay de l'émission : cliquez ici

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Dorian Abadie, Analyste Bourse Meilleurtaux Placement.
"Le CAC 40 a frôlé de peu le niveau symbolique des 8 000 points vendredi. Comme tous les grands indices mondiaux, il était encore soutenu par les performances exceptionnelles de Nvidia. En hausse de 0,70% au fixing, à 7 967 points, le CAC a inscrit un nouveau record à 7 976 en séance. Sur la semaine, il signe l’une de ses meilleures performances hebdomadaires des six derniers mois : +2,56%.
L’indice français ouvre en légère baisse ce matin, -0,20% à 7 950 points. De nombreuses publications d'indicateurs économiques et des discours de responsables des banques centrales sont attendus dans les prochains jours, dont l'inflation en zone euro et aux États-Unis. Aujourd’hui, les ventes de logements anciens aux États-Unis et un discours de Christine Lagarde à 17h animeront la séance.
En Asie, la Bourse de Tokyo gagne 0,35%, à 39 234 points.
Le Brent s'échange à 81,3$ (-2,32% vs vendredi matin).
L'once d'or se négocie à 2 034,5$ (+0,62%).
L'euro/dollar évolue à 1,083$ (+0,09%)."

ON S'EN FOUT ?

C'était très chaud, le Salon de l'Agriculture samedi : Attal va y passer la journée de mardi après son rival Bardella hier, Macron a promis un "prix plancher" mais le "quoi qu'il en coûte" est bien fini...; Joël Dicker va imprimer plus d'un million d'exemplaires de son nouveau roman, "Un animal sauvage", et en plus il a sa propre maison d'édition ; Bouygues paie 950 millions d'euros pour acheter l'opérateur La Poste Mobile ; Il y a des expressions qui font irruption dans le langage quotidien on ne sait comment : on a eu droit à des "du coup" en rafales pendant des mois, la nouvelle mode est à "c'est pas comme si...", c'est pas comme si...tellement laid ; La France médaille d'argent de ping-pong en équipes, une première depuis 1997 ; Popularité des personnalités politiques de moins de 45 ans auprès des 18-24 ans (Le Parisien) : Bardella 35%, Attal 32%, Marion Maréchal (13%), Darmanin 9% et Marion Aubry 9% ; L'Eurodéputée Valérie Hayer va mener la liste Renaissance aux Européennes ; Le titre du jour "Télétravailler augmente les risques de lombalgies" ; À revoir le magnifique classique de 1944 d'Otto Preminger "Laura" avec la sublime Gene Tierney ; Suivez-moi sur X (ex-twitter) et linkedin en cliquant sur les liens.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

*Hors fiscalité. Hypothèse de rendement net de frais de gestion présentée à titre indicatif : scénario non garanti valable en cas de maintien du taux du fonds en euros pour 2024 et 2025 + une bonification de 1,50%. Pour tous versements (hors programmés) effectués en février 2024 sur le fonds en euros. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

A découvrir également

  • visuel-morning
    Trophées 2024 du Revenu : quels sont les meilleurs contrats d'assurance-vie ?
    29/03/2024
  • visuel-morning
    Le point sectoriel par Euroland Corporate
    03/04/2024
  • visuel-morning
    Quels produits d’épargne pour réduire ses impôts à moindre risque ?
    07/12/2023
  • visuel-morning
    Pourquoi la SCPI Epargne Pierre est épargnée par la crise ?
    29/03/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt