Madrid emprunte moins cher malgré la dégradation de son secteur bancaire

mardi 16 octobre
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 7 ans - Le 16/10/2012 à 11h10

A peine une semaine après la dégradation de la note souveraine espagnole reléguée « BBB - » par l’agence de notation Standard & Poor's, et alors qu’on attend le verdict de Moody’s, qui risque de faire basculer la qualité de la signature espagnole dans la catégorie spéculative, Madrid avait rendez vous avec les marchés aujourd’hui.

Une adjudication particulièrement surveillée qui intervient au moment même où S&P annonce qu’elle dégrade les notes de sept banques espagnoles, dont les deux plus importantes : Santander et BBVA.

Alors que la fragilité du secteur bancaire avait pour habitude de cristalliser l’inquiétude des investisseurs, la dégradation de deux crans de la note souveraine espagnole « a des implications négatives directes sur les banques notées au-dessus de la note "BBB-" de l'Espagne, et sur toutes les banques dont les notes bénéficiaient jusque-là du soutien extraordinaire du gouvernement", justifiait l'agence dans un communiqué.

Un contexte a priori peu propice à la confiance, qui n’a pas empêché le trésor espagnol de lever 3,4 milliards d’euros à 12 et 18 mois, avec des rendements en baisse qui plus est. En effet, depuis l’audit bancaire, précédé du programme « OMT » lancée par la BCE, et de la naissance du mécanisme européen de stabilité (MES ) qui pourra directement recapitaliser les banques, la confiance des investisseurs quant à la stabilité du pays s’est améliorée.

L’Espagne a donc emprunté sur 12 mois à un taux maximum en légère baisse qui s’inscrit à 2.860% contre 2,978% lors de la précédente opération le 18 septembre dernier. Madrid a également levé 1, 463 milliards d’euros à 18 mois, assortis d’un taux de maximum de 3.070% en repli par rapport aux 3.15% que le Trésor avait du consentir le 18 septembre dernier.

Seul bémol à cette adjudication, les investisseurs étaient moins nombreux à souscrire la dette espagnole, avec un ratio de couverture de 3,04 pour l’échéance 18 mois contre 3,56 auparavant alors que la demande à été plus forte pour la ligne arrivant à maturité dans 12 mois, en témoigne le ratio de couverture qui s’établit à 2,71 contre 2,03 auparavant.

Sur le marché secondaire, le rendement obligataire espagnol à 10 ans restait stable et largement sous la ligne rouge des 6%, à 5,78%



A lire également
L’épidémie contamine le CAC 40

Freiné par les craintes liées à un virus en Chine et par l'abaissement des prévisions de croissance du FMI, le CAC 40 a perdu 0.65 % à 6 039 points cette séance. Cependant, il faut noter que l’indice mesurant le moral de la communauté financière allemande, publié aujourd’hui, est ressorti en net hausse et meilleur qu’attendu.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER Après la panique sanitaire
visuel-morning
GESTION ACTIVE La journée de la pierre
visuel-morning
GESTION ACTIVE En légère confiance ?