Lundi 16 octobre

Malgré la situation au Moyen-Orient, les investisseurs et les traders ont opté pour l'attentisme.
Ils sont nerveux mais ils ne paniquent pas, pour l'instant.
Ce calme relatif peut étonner mais il peut s'expliquer.

CERTES

Les indices boursiers glissent, le pétrole a un peu rebondi et la volatilité, l'indice de peur des marchés, se tend mais, pour l'instant, on ne voit aucun signe de panique.
Il y a une évidente nervosité.
Mais l'ambiance est à l'attentisme.
Un attentisme teinté d'inquiétude mais un attentisme tout de même.

PRENONS LE VIX

Le Vix est l'indice de volatilité le plus regardé.
Il mesure la volatilité, c'est-à-dire la peur ou la nervosité, de l'indice américain S&P 500.
En période totalement calme, il chute à environ 13%.
Et en période de crise majeure, il s'envole.
Il a dépassé les 80% lors du Covid.
Il est autour de 20% ce matin.
Vous avez compris : à 20% on est dans la zone nervosité mais loin, très loin, de la zone panique.

QU'EST-CE QUI EXPLIQUE CE CALME RELATIF ?

Il y a plusieurs facteurs d'explications.
Des facteurs géopolitiques bien sûr.
Des facteurs économiques.
Et des facteurs psychologiques.

GÉOPOLITIQUES

Les investisseurs et les traders parient sur un conflit local.
Ils sont momentanément rassurés par les initiatives majeures de tous les grands pays pour convaincre l'Iran et son bras armé, le Hezbollah, de ne pas entrer dans le conflit, et pour convaincre Israël de ne pas occuper durablement Gaza.
Initiatives d'apaisement ou menaces non dissimulées comme celles des États-Unis vis-à-vis de l'Iran.

ÉCONOMIQUES

Cyniquement, les investisseurs analysent l'impact que pourrait avoir le conflit sur l'économie mondiale.
Et ils arrivent à la conclusion que le seul facteur de danger pour l'économie serait une flambée du pétrole qui alimenterait l'inflation et plomberait la consommation.
Or, pour l'instant encore, aucun pays arabe ne semble menacer le monde de "choc pétrolier". Nous ne sommes pas en 1973.
Et les investisseurs sont plus concentrés sur l’atterrissage de l'économie mondiale et l'impact des taux d'intérêt élevés que sur la situation à Gaza.

PSYCHOLOGIQUES

Les marchés ont souvent réagi de façon épidermique à tous les chocs majeurs ou les surprises qui se sont produites depuis plusieurs années.
À chaque fois ils ont paniqué, du Brexit au Covid en passant par l'élection de Trump, et à chaque fois les indices boursiers ont rebondi, et ceux qui ont paniqué ont dû payer beaucoup plus cher ce qu'ils ont vendu à la casse.
Ils préfèrent donc prendre le risque d'attendre.
Et ils ont vu que même le choc d'un conflit élargi comme celui de l'Ukraine finissait par être amorti sur la durée.

WAIT AND SEE

Donc.
C'est la posture des marchés.

À PART ÇA ?

QUOI DE NEUF ?

HOMMAGE NATIONAL

Nous nous joignons à l'hommage national qui sera rendu aujourd'hui à Samuel Paty, trois ans après son assassinat et à Dominique Bernard.

POLOGNE

La Pologne pourrait à nouveau rejoindre le camp pro-européen.
L'opposition représentée par l'ancien Premier ministre Donald Tusk semble être capable d'atteindre la majorité et de former un gouvernement.
Un revers majeur pour les nationalistes du PiS, le parti Droit et Justice, qui sont au pouvoir depuis 8 ans.

FÉBRILITÉ

Les ministres des finances et les leaders économiques qui étaient réunis autour du FMI et de la Banque mondiale au Maroc sont fébriles.
À cause de la situation au Moyen-Orient, mais, surtout, à cause de l'économie mondiale et de l'impact des hausses de taux sur l'économie.
Ils ont raison d'être inquiets : la hausse des taux va provoquer un fort ralentissement de l'économie.
Un ralentissement durable.

1 MILLIARD DE $ PAR AN

C'est, selon le Financial Times, ce que coûterait la machine de lobbying de Microsoft.
Une machine qui lui a permis notamment, après 21 mois d'âpres négociations, d'obtenir l'autorisation définitive d'acquérir l'éditeur de jeux vidéo Activision.
1 milliard par an !
Encore un chiffre qui illustre la puissance de la tech américaine et de ses géants.

REVOIR C’EST VOTRE ARGENT

Où va la Bourse ?
Quels placements privilégier ?
Le mot de la semaine : FMI et ses prévisions de croissance à la baisse.
La question macro : Comment la croissance française peut-elle rebondir ?
Le chiffre : 85$ le cours du pétrole, comment les marchés réagissent aux événements au Moyen-Orient ?
Le Top 3 des gérants.
Quelles actions acheter ou vendre ?
Avec nos Jedi de l'économie et de la finance, Nathalie Benatia de BNP Paribas Asset Management, Sébastien Lalevée d'Arbevel, Louis de Montalembert de Pléiade AM et l'incontournable Emmanuel Lechypre.
Pour voir le replay de l'émission : cliquez ici

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Dorian Abadie, Analyste Bourse, Meilleurtaux Placement.
La saison de publication des résultats a débuté. Les grands groupes mondiaux vont dévoiler dans les prochaines séances leurs résultats du troisième trimestre. Cette semaine, Bank of America, Goldman Sachs, Morgan Stanley, Netflix et Tesla sont attendus. En parallèle, le pétrole Brent revient au-dessus des 90$ le baril, avec les craintes d’escalade du conflit au Moyen-Orient, pour le moment assez limitées.
Ce lundi devrait être assez calme sur les marchés, aucune publication majeure n’est attendue. Le CAC 40 ouvre en gain de 0,45%, à 7 034 points (-0,8% la semaine dernière).
En Asie, la Bourse de Tokyo perd 2,03%, à 31 659 points.
Le Brent s'échange à 90,4 $ (-0,41%).
L'once d'or se négocie à 1 910,1 $ (-1,08%).
L'euro/dollar évolue à 1,053 $ (+0,15%).

DU CÔTÉ DES VOS PLACEMENTS

Par Olivia Boulay, chargée de contenu patrimonial, Meilleurtaux Placement.
"Dans les périodes de nervosité où la volatilité augmente, une solution d’investissement est tout indiquée pour optimiser le couple rendement/risque. Avec notre nouveau produit M Ambition 4, il est possible d’espérer obtenir un gain de 9 %* par an en contrepartie d’un risque de perte en capital :
- Si à son échéance, l’indice de référence clôture en baisse de plus de 50 % par rapport à son niveau initial, l’investisseur subit une perte en capital égale à celle de l’indice, pouvant être totale.
- En revanche, si à l’échéance la baisse de l’indice de référence est inférieure à 50% par rapport à son niveau initial, le capital est remboursé et si elle est inférieure à 20%, un gain de 90%* est versé.
- Le produit n’ira peut-être pas jusqu’à l’échéance : si à une date de constatation (tous les semestres entre le 28/04/2025 et le 27/04/2033), l’indice de référence clôture au-dessus de son niveau initial, alors le produit est remboursé avec un gain de 4,5%* par semestre écoulé depuis la date d’observation initiale (le 27/10/2023).
Dépêchez-vous, la période de souscription prend fin le 24 octobre. "
>> Obtenez plus d'informations sur M Ambition 4

ON S'EN FOUT ?

La France se réveille sous un autre choc : la défaite de la France contre l'Afrique du Sud, avec une remise en question de l'arbitrage : la une du Parisien "Le rêve brisé"; C'est le début du procès de François Bayrou et dix autres prévenus du Modem pour l'affaire des assistants parlementaires, un procès qui devrait durer jusqu'au 22 novembre (!!!) ; Le PCF a voté à 93% pour une résolution notant l'impasse de la Nupes sans aller jusqu'à la sortie officielle ; Aujourd'hui c'est également le début de la conférence sociale sur les bas salaires ; Je n'aime pas beaucoup les séries "fantastiques" ou "gore" mais je dois avouer que "La chute de la maison Usher" sur Netflix commence très bien ; Le champion de biathlon Martin Fourcade va se produire dans un one man show sur sa vie ; Début de la série "D'argent et de sang" sur l'arnaque au CO2 sur Canal+ ; Il faisait froid ce matin, comme prévu ; Biden pourrait débarquer en Israël et dans d'autres capitales pour jouer l'apaisement ; Le titre du jour dans le Figaro "Quand un proche se plaint sans cesse", un guide de conduite avec les râleurs chroniques ; Suivez-moi sur X (ex-twitter) et linkedin en cliquant sur les liens.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

.

A découvrir également

  • visuel-morning
    Découvrez le rapport mensuel des gestions pilotées de Meilleurtaux Placement
    05/04/2024
  • visuel-morning
    Le Top / Flop des valeurs de la semaine par Euroland Corporate
    28/03/2024
  • visuel-morning
    Dernière ligne droite pour réduire votre impôt sur vos revenus de 2023
    22/12/2023
  • visuel-morning
    Pourquoi la SCPI Epargne Pierre est épargnée par la crise ?
    29/03/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt