On se calme !

vendredi 10 juillet
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 mois - Le 10/07/2020 à 07h12

La Chine a décidé de calmer le jeu.
Après 8 jours consécutifs de hausse de ses indices boursiers, les autorités Chinoises ont mis en garde les particuliers contre l'exubérance irrationnelle qui règne sur les marchés.
Et les fonds étatiques ont vendu des actions sur les marchés pour calmer le jeu.

CASINO EN LIGNE

On ne compte plus en Chine les valeurs dont les cours ont été multipliés par 6,7 ou 10 en quelques jours.
Les particuliers se sont rués sur la Bourse depuis la coronacrise et spéculent sur tout et surtout n'importe quoi.
En une semaine les actions chinoises ont vu leur valeur progresser de 1 000 milliards de $.

TOUS LES INDICATEURS...

...de la spéculation sont au rouge vif : ouvertures de comptes de particuliers, volume de trading, trading sur marge (à crédit), explosion des plateformes de courtage en ligne.
Les autorités de marché, sous la pression du gouvernement, ont dû renforcer les contraintes, notamment sur le crédit pour le trading.

C'EST UN PEU PARTOUT PAREIL

À des degrés certes très différents.
Partout, depuis le Covid, et depuis le confinement, les particuliers se sont rués sur la Bourse.
Ils ont (re)découvert un "jeu en ligne" comme les jeux vidéo ou les casinos en ligne.
Aux États-Unis, la culture boursière des particuliers ne date pas d'hier mais les particuliers, souvent jeunes, ont pris d'assaut les plateformes de trading comme Robinhood, la plateforme entièrement gratuite de trading.


MÈME EN FRANCE...
...où pourtant les particuliers ne sont pas fans de bourse, on observe le même phénomène.
Il a débuté par l'introduction en Bourse de "la Française des jeux".
Je persiste à dire que déjà, avec cette introduction, c'était le côté "jeu" et non le côté privatisation qui a attiré les particuliers.

ARRIVE ENSUITE LA CORONACRISE

Les Français ont du temps, ils s'ennuient, ils veulent un jeu en ligne, ils ont un peu d'argent car ils sont toujours payés mais ne peuvent pas dépenser à cause du confinement, et, pour une fois, ils ont l'opportunité d'entrer sur le marché avec une décote de 40%, pas au plus haut comme d'habitude.
Reste à savoir ce qui restera si la crise se termine un jour ou si, au contraire, il y a une deuxième vague de baisse qui va tous les balayer.

A PART ÇA ?

QUOI DE NEUF ?




PRENONS UN PEU DE RECUL
Et essayons d'analyser la situation actuelle.
Qu'est-ce qu'on observe ?
1. La crise sanitaire n'est pas terminée. Loin de là. Elle rebondit dans de nombreux pays et chacun est intimement persuadé qu'il y aura une deuxième vague en septembre.
2. On parle beaucoup moins de vaccins.
3. On sait qu'en cas de vraie deuxième vague, on ne reconfinera pas massivement car ce serait un arrêt de mort pour l'économie, on commence donc à s'habituer à l'idée qu'on va vivre avec ce virus, différemment.

ON CHANGE DONC...

...nos habitudes de vie.
Un peu.
Ou beaucoup.
Et, finalement, tout se résume à deux questions :
- les changements de comportement nés ou accélérés par la crise vont-ils devenir permanents (moins consommer, moins voyager, le télétravail...) ?
- les banques centrales et les gouvernements vont-ils pouvoir continuer à compenser à l'euro près le repli de la croissance, surtout s'il devient structurel ?
Je n'ai pas les réponses mais je vous assure que je passe beaucoup de temps à y réfléchir.

RENDEZ-VOUS AUJOURD’HUI À 11H

Sur la chaîne Youtube de MeilleurPlacement, pour une conférence live dédiée à l'investissement boursier en small caps
Les analystes d'Euroland Corp, spécialisés sur les small caps, viendront vous décrypter leurs pépites du moment et répondre à vos questions.
A ne pas manquer : Suivez notre conférence à partir de 11h

C'EST VOTRE ARGENT

Une émission exceptionnelle.
On fait, pour la dernière émission de la saison, un bilan de cette première partie de l'année.
Un bilan économique.
Un bilan financier et monétaire
Un bilan géopolitique.
Un bilan boursier.
Avec nos Jedi de l'économie et de la finance : Pascale Seivy d'Oddo BHF, Louis de Montalembert de Pléiade AM,Valérie Plagnol du Cercle des Épargnants et Emmanuel Lechypre.
Ça va être énooooooooorme.
Ce soir à 20h sur BFMBusiness.

BUILD BACK BETTER

C'est le nom du plan de Biden pour l'économie.
Il a bien confirmé l'augmentation de l'impôt sur les sociétés de 21% à 28%.
Ça claque moins que "Make America great again" mais Biden continue à progresser dans les sondages, surtout quand il ne parle pas.

J-3 POUR L’ABONNEMENT

Pour ceux qui veulent bénéficier de nos conseils boursiers pour leur PEA ou compte titres, il ne vous reste plus que 3 jours pour profiter de notre offre sur l’abonnement MF privé.
129 euros au lieu de 159 euros pour un an.
Si vous n’avez jamais été abonné, vous pouvez bénéficier en plus d’un mois test pour découvrir gratuitement le service (et annuler sans frais au bout d’un mois si vous n’êtes pas convaincu).
N'attendez pas la dernière minute, faites-le aujourd'hui, avant le week end car la semaine prochaine ce sera trop tard.
Profitez des soldes sur l’abonnement de conseil boursier MF Privé

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Troisième séance de baisse consécutive pour le CAC 40.
-1,21% après une accélération en fin de séance.
Les marchés n’ont pas réagi à une bonne nouvelle américaine : la baisse des demandes d’indemnisation chômage, à 1,314 million pour la semaine passée.
On entre surtout dans la période des publications de résultats, et ça commence mal :
Le géant américain des drugstores Walgreens Boots a annoncé une très lourde perte trimestrielle (1,71 milliard de dollars) et un projet de suppression de 4 000 emplois au Royaume-Uni.
Le Dow Jones a cédé 1,39%, toujours inquiet du nombre de nouvelles infections au coronavirus aux Etats-Unis.
En revanche, le Nasdaq (+0,53%) continue d’être porté par les géants technologiques à la santé de fer.
Ce matin le Nikkei a lâché 1,06% et le CAC 40 devrait évoluer dans le rouge.
Le Brent est à 41,8 $ contre 43,2 $ hier matin.
L'euro/dollar baisse à 1,127 contre 1,136 hier matin.
Même l’Or subit des prises de bénéfices et repasse sous les 1 800 $ à 1797 $.

ON S'EN FOUT ?

Décidément, on s'attaque à toutes mes marques, après le redressement judiciaire de Brooks Brothers, voilà l'annonce de licenciements massifs chez Harley Davidson; Carla Bruni sort un nouveau titre; Si vous voulez être dans le classement des 500 plus grosses fortunes françaises de Challenges, il faudra "peser" au moins 150 millions d'€, encore un petit effort, vous y êtes presque; Notre-Dame sera reconstruite à l'identique; Tirage au sort aujourd'hui de la Ligue des Champions; C'était la dernière de Bourdin sur RMC aujourd'hui; Il y a un Ministère de la Mer, ça n'était pas arrivé depuis près de 40 ans.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com