Quelles solutions d'investissement privilégier quand on est retraité(e) ?

samedi 25 janvier
Auteur: Rédaction MonFinancier
Il y a 9 mois - Le 25/01/2020 à 08h01

Pour garantir son pouvoir d'achat à la retraite, il est plus prudent de s'y prendre le plus tôt possible. Très bien. Mais une fois à la retraite, que faut-il faire ? Peut-on encore souscrire à des placements ? Bien sûr. Il existe des pistes pour ne pas compter que sur sa pension et ainsi financer ses activités, ses besoins, ou faire profiter ses proches et organiser la transmission de son patrimoine.

La pierre pour solidifier sa pension ?

En 20 ans, les prix immobiliers en France ont fait plus que doubler. Pas étonnant que l'immobilier représente la majorité du patrimoine des Français qui partent à la retraite. On comprend aussi pourquoi les nouveaux retraités ne veulent pas vendre leurs biens immobiliers, qui leur ont permis un bel enrichissement. Pourtant, alors qu'investir en immobilier est une très bonne idée quand on est en phase d'accumulation, c'est moins vrai à la retraite. Un bien immobilier, il faut s'en occuper. Il faut être bricoleur, et être prêt à faire face à des mauvaises surprises comme par exemple des gros travaux à réaliser ou un locataire qui ne paye plus son loyer. Outre ces tracas de gestion, organiser sa succession est toujours plus complexe quand il y a des biens immobiliers.

Alors pour que retraite ne rime pas avec prise de tête, les Sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) permettent d’investir dans l’immobilier sans se soucier de la gestion puisque c’est la société qui s’en occupe pour vous. L’autre avantage, et il est de taille, c’est que les SCPI permettent de mutualiser les risques et de diminuer ainsi le risque locatif*. Pour la succession, c'est également plus simple : chaque héritier reçoit des parts de la SCPI. Il n'y a pas d'indivision ou de gestion commune comme ce serait le cas avec de l'immobilier physique.

>> Je reçois une information détaillée sur l'offre de SCPI de MeilleurPlacement

Les personnes fortement imposées, dont le taux marginal d’imposition est supérieur ou égal à 30%, privilégieront, si elles veulent des revenus immédiats, les SCPI européennes. La fiscalité sera alors beaucoup plus douce : pas de prélèvements sociaux et un taux d'IR plus faible qu'en France. Par exemple, pour une SCPI qui investit en Allemagne, les revenus distribués par la SCPI doivent être déclarés, mais bénéficieront d’un crédit d’impôt sur le taux moyen d'imposition ce qui viendra limiter la fiscalité française. Exemple : vous avez une tranche marginale à 41% et votre taux moyen d’impôt est de 24%. L’imposition globale portant sur les revenus de la SCPI sera de 17% !

>> Je reçois une information détaillée sur les SCPI étrangères

Les prix, le levier, le crédit, la fiscalité, etc. : l'immobilier est adapté en phase d'accumulation mais arrivé à la retraite cela devient très contraignant. Il faut privilégier une assurance vie et/ou un contrat de capitalisation.



L’assurance-vie : pour tous les épargnants

L'assurance vie, placement préféré des Français, permet aussi de se constituer un complément retraite. Il s'agit d'un véritable outil patrimonial qui permet de minimiser l'impôt sur les revenus, de sécuriser son patrimoine grâce aux fonds en euros et diversifier ses placements vers des supports en actions et en immobilier. L’assurance-vie permet également d'organiser la transmission de son patrimoine en limitant les droits de succession.

En cas de décès du détenteur de l'assurance vie, la fiscalité est avantageuse : le titulaire du contrat désigne librement ses bénéficiaires, qui profitent d'abattement sur les sommes transmises. Les versements avant 70 ans bénéficient d'un abattement de 152 500 euros par bénéficiaire. . Et les sommes versées après 70 ans profitent d'un nouvel abattement de 30 500 euros (par assuré sur l'ensemble des sommes transmises aux bénéficiaires). Dernier avantage successoral, les gains provenant des sommes versées après 70 ans sont exonérées de droit de succession. Seules les primes versées sont imposées (après donc l'abattement de 30 500 euros).

S'agissant des retraits faits par l'assuré pour compléter ses revenus, la fiscalité est également très avantageuse. Seule la part de gains comprises dans le retrait est imposée (le reste est considéré comme provenant des versements, non imposés) et, pour les contrats de plus de 8 ans, après un de 4600 euros pour une personne seule ou 9200 euros pour un couple.

Le retraité devra privilégier un contrat sans frais d'entrée ni de sortie, avec un maximum de supports diversifiés** et des fonds en euros de qualité. A ce titre, le contrat M Retraite Vie est le contrat d'assurance-vie idéal pour les retraités.

>> Je demande une documentation complète sur le contrat d'assurance vie M Retraite Vie



Le contrat de capitalisation pour cumuler avec l'assurance-vie

Moins connu que l'assurance vie, le contrat de capitalisation est une enveloppe qui peut être judicieuse dans le cadre d’une optimisation de stratégie patrimoniale notamment pour la transmission.

Le contrat de capitalisation est une enveloppe financière qui ressemble comme deux gouttes d'eau à un contrat d'assurance vie : fonds en euros garantis, unités de compte, et, comme pour l'assurance vie, la possibilité de souscrire à des contrats sans frais d'entrée ni frais d'arbitrage. Pour les retraits, la fiscalité est la même que pour l'assurance vie (imposition de la part de gains comprise dans le retrait, avec abattement si le contrat a plus de 8 ans).

La différence avec l'assurance vie se situe au niveau de la succession. Il n'y a pas de clause bénéficiaire pour le contrat de capitalisation. Au décès du souscripteur, la valeur du contrat de capitalisation est intégrée sans abattement dans l'actif successoral et imposée selon les règles de droit commun.

Bien sûr, à première vue, le contrat est moins avantageux que pour l'assurance vie. Mais le fait qu'il n'y pas de clause bénéficiaire offre un avantage important : contrairement à l'assurance vie, le contrat de capitalisation peut être donné à un héritier, et notamment dans le cadre d'une donation de nue-propriété. Cette technique offre beaucoup d'avantages :

- Elle permet au donateur de conserver l'usufruit du contrat. Dans le cadre d'un contrat de capitalisation (ou autre compte bancaire), on parle de "quasi-usufruit". En tant que quasi-usufruitier, le retraité reste libre de gérer le contrat comme il l'entend, mais également libre d'y faire des retraits. Concrètement, la donation ne change rien pour lui.

- Les héritiers nus-propriétaires n'ont pas la possibilité de faire des retraits ou des arbitrages. Mais au décès de l'usufruitier, ils récupèrent la pleine-propriété sans payer de droit de succession.

- Il y a éventuellement des droits à payer au moment de la donation. Mais comme il s'agit d'une donation de nue-propriété, la valeur du contrat est réduite pour le calcul des droits de donation. Seule la valeur de la nue-propriété est retenue. Elle dépend de l'âge du donateur. Par exemple, pour un donateur âgé de 71 ans, la valeur de la nue-propriété est égale à 70% de la valeur du contrat. Elle n'est que de 60% si le donateur a entre 61 et 70 ans.
Les héritiers bénéficient donc d'une réduction de droit de donation.

- Enfin, comme il s'agit d'une donation manuelle, elle peut bénéficier de l'abattement de 100 000 euros renouvelable tous les 15 ans.

Au final, le contrat de capitalisation est tout à fait adapté aux retraités qui ont plus de 70 ans et ont déjà versé 30 500 euros dans un contrat d'assurance vie, ou ceux qui ont moins de 70 ans et déjà versé 152 500 euros PAR bénéficiaire dans des contrats d'assurance vie.

>> J'obtiens une documentation sur le contrat de capitalisation


Communication non contractuelle à but publicitaire

*Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme (minimum 10 ans) et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Comme tout investissement, l'immobilier présente des risques :
- La baisse de la valeur du placement. Le capital investi dans une SCPI n’est pas garanti. La valeur de part d'une SCPI évolue dans le temps, en relation étroite avec l’état de la conjoncture de l'immobilier d'entreprise. Cette conjoncture suit des cycles successifs, avec des phases à la hausse et à la baisse.
- La diminution des revenus locatifs. Dans un contexte économique moins favorable, la baisse des revenus locatifs versés aux associés est due à la diminution du taux d’occupation financier et/ou à la baisse du montant global des loyers versés par les locataires. Cette baisse peut être toutefois atténuée par l’effet de la mutualisation des risques grâce à la diversification immobilière et locative du portefeuille de la SCPI
- La liquidité. La SCPI n’étant pas un produit coté, elle présente une liquidité moindre comparée aux actifs financiers. Les conditions de cession (délais, prix) peuvent ainsi varier en fonction de l’évolution du marché de l’immobilier d'entreprise et du marché des parts de SCPI

**Les supports en unités de compte présentent un risque de perte en capital.

M Retraite Vie est un contrat d'assurance vie individuel de type multisupport. Il est géré par Suravenir. Société Anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital entièrement libéré de 1 045 000 000 euros. Société mixte régie par le code des assurances SIREN 330 033 127 RCS BREST. Siège social : 232, rue Général Paulet BP 103 – 29 802 BREST CEDEX 9. Société soumise au contrôle de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) (4 Place de Budapest - CS 92459 - 75436 PARIS CEDEX 9).

Il est distribué par MeilleurPlacement SAS, Société par Actions Simplifiée au capital de 100 000 euros, enregistrée au RCS de Rennes sous le n° 494162233, immatriculé à l’Orias sous le n° 07 031 613 en qualité de Courtier et Mandataire d’intermédiaire en Opérations de banque et services de paiement, Courtier en assurance et Conseiller en Investissements Financiers (adhérent CNCIF n° D011939). Siège social : 18 rue Baudrairie - 35000 Rennes.

A lire également
Succession : 3 astuces pour une succession réussie

Les droits de succession sont élevés que son patrimoine soit important ou plus modeste. D’où l’utilité de s’y prendre le plus tôt possible avec une stratégie patrimoniale adaptée à sa situation. Alors pour alléger la facture à ses héritiers, plusieurs solutions existent pour transmettre un patrimoine à moindre coût.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com