Quoi qu'il en coûte

vendredi 12 mars
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 mois - Le 12/03/2021 à 07h12

Whatever it takes.
Cette expression lancée par Mario Draghi en 2012 est encore plus d'actualité.
Le rapport de la dernière réunion de la Banque Centrale Européenne est clair.
L'argent va continuer à couler à flots en Europe.

NOUS N'AVONS PAS LE PLAN BIDEN...

...mais nous avons la BCE.
Notre plan de relance européen de 750 milliards d'€, qui n'a d'ailleurs toujours pas été déployé, fait pâle figure avec les plans de relance américains.
Mais notre Banque Centrale va compenser tout cela.
La FED, la banque centrale américaine, va vite devoir réduire sa distribution d'argent gratuit car les États-Unis vont connaître une croissance spectaculaire, revenir au plein emploi et même se payer un retour à l'inflation.

MAIS NOUS...

...en Europe n'avons pas tous ces bons problèmes.
Le rebond de l'économie sera puissant mais il est différé chaque jour un peu plus.
Le plein emploi n'est pas du tout d'actualité.
Et donc l'inflation sera moins un sujet.
La BCE a compris tout cela.
Et elle va donc devoir continuer à soutenir la croissance.

ELLE VA MÊME...

...nous dit-elle hier, injecter encore plus d'argent dans le circuit.
"At a significantly higher pace".
La fête de l'argent va donc continuer en Europe.
Les indices européens se réjouissent.
Plus les nouvelles sont mauvaises pour l'économie, plus la banque centrale injectera de l'argent.
Plus la banque centrale injectera de l'argent, plus la bourse monte.
Le grand paradoxe. Toujours.

ET EN PLUS...

...l'Europe n'avait pas besoin de ça, la vaccination Astra Zeneca va sûrement marquer le pas.
Le fait que nos voisins nordiques aient décidé de suspendre son utilisation après la constatation d'effets secondaires importants ne va pas améliorer sa réputation.
Un contretemps qui vient au moment où la propagation du virus s'accélère encore en Europe.
L'Europe avait déjà un métro de retard (c'est une expression de boomer non ?), maintenant elle va en avoir deux, voire trois.

PLUS QUE 34 JOURS

Bientôt la libération.
Tenez bon.

TOUT LE MONDE LA VEUT

C'est la grande bataille.
La "petite chaîne qui monte", M6, est convoitée.
Très convoitée, selon les Échos.
Sur les rangs TF1, Vivendi, Xavier Niel, le Tchèque Daniel Kretinsky et peut-être Altice, la maison mère de BFM et de RMC.
Et d'autres encore dont l'identité n'a pas été encore révélée.
C'est la banque d'affaires JP Morgan qui est en charge de la cession.
Une jolie bataille en perspective.

LA CHUTE DU JOUR

Andrew Cuomo.
Le gouverneur de New York.
La "star" de la crise sanitaire.
Ses conférences de presse quotidiennes sur le Covid étaient devenues des évènements médiatiques.
On se disait même qu'il ferait un meilleur candidat démocrate que Biden.
Mais ça c'était avant.
Avant les révélations sur les chiffres de contamination qu'il avait sous-estimés.
Avant les accusations multiples d'agressions sexuelles.
Aujourd'hui le maire de New York, Bill de Blasio, réclame sa démission.

LE CLUB DU JOUR

Il y a un club très fermé.
Le club des entrepreneurs qui ont une fortune supérieure à 100 milliards de $.
On y trouve Elon Musk, Jeff Bezos, Bernard Arnault, Bill Gates.
Ils étaient 4 dans ce club.
Ils sont maintenant 5.
Warren Buffett les a rejoints.
Ne désespérez donc pas, il a attendu 90 ans pour entrer dans ce club, vous avez encore quelques années devant vous mais mettez-vous tout de suite au travail.

C'EST VOTRE ARGENT EXCEPTIONNEL

L'OCDE révise la croissance à la hausse, où va-t-on ?
La BCE distribue de la coke monétaire, jusqu'à quand ?
Le plan Biden va-t-il changer la face du monde?
Où vont les marchés?
Le bitcoin à 100 000$ ?
Les rotations folles vont-elles continuer?
Quelles actions acheter?
Vous le saurez en écoutant/regardant nos Jedi de l'économie et de la finance:
Daniela Ordonez, Économiste France d'Oxford Economics Paris, Éric Lewin, rédacteur en chef des Publications Agora, Christian Bito, enseignant à l'ESSEC et David Kruk de la Financière de l'Echiquier.
À ne pas manquer.
Ce soir à 20h sur BFM Business.
Et en replay samedi à 11h et 21h et dimanche à 19h.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Pascal Malula, Analyste Bourse MP
Hier, le CAC40 est parvenu à se maintenir au-dessus du seuil (hautement) symbolique des 6 000 points. L'indice phare parisien a terminé la séance de jeudi à 6 033,76 points (+0,72%). Galvanisées par les dernières nouvelles macroéconomiques, les principales places européennes ont également terminé la séance dans le vert. Profitant de la bonne santé boursière des grandes valeurs technologiques et de l'espoir d'un retour rapide de la croissance aux États-Unis, le Nasdaq et le Dow Jones ont gagné respectivement 2,52% et 0,58%.
Au pays du Soleil levant, le Nikkei a gagné 506 points ce vendredi (+ 1,73%). Le CAC 40 est attendu en territoire positif à 9h.
Le Brent se négocie à 69,21 $.
L'once d'Or se négocie à 1 709 $.
L'euro/dollar est à 1,195 $.

ON S'EN FOUT ?

L'Espagne va imposer des restrictions de circulation pour tenter de sauver son été; Perrier veut concurrencer Red Bull avec le Perrier Energize, le groupe se prépare pour les folles nuits de la libération; Dacia lance la voiture électrique la moins chère, la Dacia Spring; ce soir 46ème cérémonie des Césars; Union de la gauche dans les Hauts-de-France, un exploit qui va peut-être faire réfléchir à l'échelle nationale; Doc Gyneco en garde à vue pour violences volontaires sur sa conjointe; les châteaux et manoirs en bord de mer sont très recherchés; J'ai du mal à trouver de nouvelles séries de qualité; documentaire sur Mike Brant ce soir sur France 3 (Ok! Boomer); une oeuvre totalement numérique a été vendue hier chez Christie's pour 69.3 millions de $; 12 000 serveurs brûlés chez OVH, on a découvert que le "cloud" n'était pas tout à fait dans les nuages.

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER J-39