Mardi 24 octobre

Nous venons d'assister à un phénomène, encore un, exceptionnel.
Ralentissement économique + hausse des prix auraient dû égaler baisse de l'épargne.
C'est ce qui s'est passé aux États-Unis où les ménages ont dilapidé leur épargne.
En France, c'était tout le contraire.
Le taux d'épargne s'est envolé.
Mais cette exception française pourrait marquer le pas.
Explications.

DANS TOUS LES PAYS

L'épargne a atteint des niveaux aberrants post-Covid du fait de l'impossibilité de consommer.
Cette épargne forcée a permis à l'économie de redémarrer rapidement, et elle a alimenté l'inflation par la demande.
Et dans tous les pays ou presque, cette épargne forcée a régulièrement diminué du fait de la consommation de rattrapage, mais du fait aussi de la baisse du pouvoir d'achat provoquée par l'inflation.

MAIS UN SEUL PAYS...

...d'irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à la baisse de l'épargne.
Quand l'épargne des Américains disparaissait, quand celle de nos voisins baissait régulièrement, la nôtre continuait à progresser jusqu'à atteindre un taux proche de 19% !
19%. Dingue.

LE POURQUOI

1. Les Français sont toujours inquiets de l'avenir et épargnent encore et toujours, quand ça va bien parce que ça va finir par aller mal, quand ça va mal parce que ça ira encore plus mal.
2. L’État a distribué trop d'argent à des ménages qui n'en avaient pas besoin et qui l'ont épargné. Une partie de notre épargne se retrouve dans nos déficits budgétaires et donc dans la dette de l’État.

MAIS TOUTES LES ABERRATIONS...

...finissent par se corriger.
Et on en voit les premiers signes.
La collecte du livret A.
Une collecte qui a été spectaculaire depuis quelques mois.
Le taux de 3% avait attiré les épargnants français.
Mais elle a commencé à ralentir.
730 millions d'euros "seulement" en septembre pour le livret A et son cousin le LDDS.
Comme le soulignent Les Échos, c'est 4 fois moins que le mois précédent.

RALENTISSEMENT CERTES

Mais pas d'effondrement.
On ne va pas voir le taux d'épargne chuter brutalement.
Il va glisser un peu car les ménages vont devoir puiser un peu dans leur épargne face à la hausse des prix, au ralentissement de la hausse des salaires et à un possible rebond du chômage.
Mais aussi du fait d'un rendement de 3% seulement alors que d'autres placements offrent des rendements supérieurs avec un risque limité. Avec notamment des fonds "obligataires", des fonds d'emprunt, à échéance.
Nous en avons conçu un spécialement pour vous : Meilleurtaux Horizon 2028.

MEILLEURTAUX HORIZON 2028

C'est donc un fonds obligataire à échéance 2028.
Nous avons sélectionné la société de gestion Arbevel pour le gérer, du fait de ses performances dans le domaine des taux et de la qualité de son équipe de gestion.
Le fonds est investi sur 75 émetteurs, majoritairement européens dont un tiers d’entreprises françaises.
Il vise un rendement annualisé de 5% net de frais à maturité.
Et le fonds est accessible sans frais d'entrée dans tous vos contrats d'assurance vie.
>> Obtenez une information complète sur le fonds obligataire daté de Meilleurtaux Placement

CELA N’EMPÊCHE PAS...

... l'encours du Livret A et du LDDS d'atteindre encore un nouveau record.
Grâce à une collecte de plus de 40 milliards depuis le début de l'année !
On est maintenant à 551.1 milliards d'€.
Les fourmis sont un peu fatiguées mais aucune chance de les voir se transformer en cigales, surtout pendant l'hiver.

À PART ÇA ? QUOI DE NEUF ?

LES SONDAGES SE SONT ENCORE TROMPÉS

Cette fois nous sommes en Argentine.
On attendait le candidat libertarien Javier Milei en tête.
Il a été devancé par le ministre de l’Économie, Sergio Massa, avec 36.7% des voix devant Milei et ses 29.9% de voix.
Second tour le 19 novembre.

UN SEUIL SYMBOLIQUE

Le taux de référence des emprunts d’État américains à 10 ans a touché le niveau fatidique des 5%, un seuil symbolique.
Il l'a même dépassé à 5.02%.
Avant de reglisser.
Tous les regards des investisseurs sont tournés vers ce taux.
Certains pensent qu'il va exploser à 6 ou 7%.
D'autres, dont je fais partie, pensent que nous sommes proches du "peak".

DES LIBÉRATIONS D'OTAGES

Au compte-goutte pour l'instant.
Mais chaque libération est une bonne nouvelle.
On attend avec impatience qu'ils soient tous libérés.

ET VOUS, VOUS EN PENSEZ QUOI ?

On vous a demandé la semaine dernière : « L'euro va-t-il monter ou baisser ? Et le dollar ? Pourquoi ? »
Je dois avouer que j’ai été assez bluffé par la qualité des analyses.
Les arguments pro hausse du dollar :
- L' € va baisser car l'Europe n'est pas assez vigoureuse sur le plan économique et la joue trop divisée (Michel).
- On ne peut rivaliser avec l’économie US. L’euro ne tient que par l’économie allemande qui vacille (Lionel).
- Les fondamentaux de l'euro sont catastrophiques en y rajoutant le problème énergétique exponentiel. Le dollar a l'avantage d'être la référence mondiale monétaire et l'Amérique est autonome au point de vue énergétique (Chamyl).
- L'inflation implique structurellement qu'un dollar d'aujourd'hui "vaut" moins qu'un dollar d'hier. La meilleure tenue de l'inflation en Europe veut donc dire que l'Euro vaudra + que le dollar (Patrick).
Les arguments pro hausse de l’euro :
- L'équilibre financier de la zone euro est meilleur que celui du dollar (Olivier).
- L’état fédéral américain reste très endetté et les ménages aussi. L’UE malgré ses divergences reste la zone la plus porteuse de paix et de justice (Martine).
- La situation politique US est trop indécise (Trump en procès, Biden trop vieux, ...). Et il y a la tendance mondiale à vouloir se libérer du $ (Patrick).
- Le climat sino-américain n'ira pas dans le sens de l'apaisement. Le dollar se trouverait très fortement affaibli. La seule monnaie solide pouvant alors prendre le relais ne pourra être que l'Euro (Hubert).
- Pas d’argument mais un timing pour Denis : « baisse quasi certaine du $ début 2024 ». Bigre !
Des bons arguments des deux côtés qui montrent que la situation est très indécise.
Vivement la semaine prochaine pour une nouvelle question !

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Sélina Seremet, Analyste Bourse, Meilleurtaux Placement.
"Le CAC40 ouvre ce matin en hausse de 0,15% à 6 862 points soutenu par une détente des rendements obligataires américains. Le Brent lui accuse une baisse de 1,05% et ce malgré l'intensification du conflit Israélo-Palestinien. L'or reste relativement stable sur ce début de semaine à +0,12% dans un contexte d'incertitude important.
Cette journée sera chargée en indicateur macro, le marché scrutera particulièrement les PMI Flash US et UE avant les premières publications de la tech américaine ce soir après la clôture US.
En Asie, la Bourse de Tokyo gagne 0,20%, à 31 062 points.
Le Brent s'échange à 90,31 $ (-1,05%).
L'once d'or se négocie à 1 978,23 $ (+0,12%).
L'euro/dollar évolue à 1,0686 $ (+1,00%)."

ON S'EN FOUT ?

L' Agence Nationale de sécurité du médicament recommande de ne plus consommer d'Humex, d'Actifed ou de Dolirhume ; Macron à Tel Aviv ; Une partie de l'Antarctique va fondre quels que soient nos efforts pour limiter les gaz à effet de serre, selon le Parisien ; Il y a eu 10 000 candidatures pour "La France a un incroyable talent" ; Temps pourri toute la semaine ; 39% des Français considèrent le travail comme une priorité, contre 82% des Chinois, on est mal...; Documentaire sur la genèse de l'Archipel du Goulag de Soljenitsyne sur LCP ; Selon Les Échos, l'immigration dans les pays riches de l'OCDE a atteint 6.1 millions de personnes hors réfugiés ukrainiens, un record ; Le titre du jour "Le dinosaure Barry vendu pour près d'un million d'euros", il a 150 millions d'années ; L'autre titre du jour, toujours dans Les Échos : "Uber se lance dans les vols en montgolfière" ; Content de retrouver ce soir notre communauté de Rennes pour une conférence sur l'économie et les placements ; Suivez-moi sur X (ex-twitter) et linkedin en cliquant sur les liens.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

A découvrir également

  • visuel-morning
    Le compte à terme, toujours attractif en 2024 ?
    23/02/2024
  • visuel-morning
    La pépite de la semaine par Euroland Corporate
    26/02/2024
  • visuel-morning
    Quelle est la performance réelle d’un investissement en FCPI ?
    30/11/2023
  • visuel-morning
    Comment se portent les SCPI de santé ?
    13/10/2023
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt