Vendredi 10 novembre

La hausse brutale des taux d'intérêt sur les 18 derniers mois a modifié complètement le paysage économique et financier.
La fin de l'argent magique, des taux artificiellement bas, voire négatifs, a des répercussions sur tous les secteurs de l'économie et sur tous les moteurs de l'économie.
Et cette hausse a creusé un peu plus le fossé entre les générations.
Explications.

SANS AUCUN DOUTE

La hausse des taux d'intérêt historique que nous venons de vivre est l'évènement le plus marquant des 18 derniers mois au plan économique et au plan financier.
Cette hausse a tout changé.
Tout.
Elle a fait exploser les bulles, elle a mis à l'arrêt des pans entiers de l'économie comme l'immobilier, elle a obligé les entreprises à revoir leurs projets de développement, elle provoque un ralentissement général de l'économie.
La liste des perdants ne cesse de s'allonger.
Et on cherche évidemment les gagnants, mais ils sont rares.

EN MATIÈRE DE PLACEMENTS

La hausse des taux a également provoqué un bouleversement sans précédent.
Si on considère qu'un patrimoine "équilibré" d'un ménage doit être constitué de cash, d'actions cotées ou non, d'immobilier physique ou papier et de placements obligataires (emprunts d'État ou d'entreprises), on voit très bien quel impact la hausse des taux a sur ces différentes classes d'actifs.

LA HAUSSE DES TAUX...

...a mis la pression sur la classe d'actifs immobiliers et sur les actions (la résistance des indices est un écran de fumée car ce sont les plus grandes capitalisations qui captent toute la hausse).
En revanche une classe d'actifs qui avait disparu pendant près de 10 ans a refait surface, les placements "taux d'intérêt".
Vous le savez.
Ces placements redeviennent attractifs.
On vous a souvent parlé récemment des "fonds obligataires à échéance" ou encore des super livrets.

MAIS CETTE ÉVOLUTION...

...des classes d'actifs a un impact différent en fonction des générations.
Et c'est ce que mesurent de nombreuses études qui ont paru aux États-Unis.
Vous allez comprendre, c'est simple.
Les plus jeunes générations sont en phase de constitution de patrimoine, dans le meilleur des cas, et elles sont plus souvent "emprunteuses", notamment pour l'acquisition de la résidence principale : elles sont donc touchées de plein fouet par la hausse des taux.

LES BOOMERS

Eux ont une large partie du stock de l'épargne.
Certes, la valeur de leur immobilier est peut-être un peu sous pression, mais ils bénéficient largement de la hausse des taux puisqu'ils ont un stock de liquidités.
Un stock de liquidités qui n'était pas rémunéré, sans risque, pendant des années et qui aujourd'hui est rémunéré, sans risque ou avec peu de risque, assez généreusement, à plus de 3% nets d'impôt.

CELA NE VA PAS ARRANGER...

...les relations intergénérationnelles qui s'étaient déjà détériorées avec le débat sur les retraites.
Il est temps que les taux d'intérêt rebaissent...

À PART ÇA ? QUOI DE NEUF ?

DU CÔTÉ DES PLACEMENTS "TAUX"

Deux solutions pour vous.
Pour l'épargne long terme : Meilleurtaux Horizon 2028, un fonds d'obligations d'entreprises qui vise un rendement annualisé de 5%* sur 5 ans.
Pour l'épargne court terme : le Livret Meilleurtaux, un super livret qui offre un taux de 5,5%** pendant 3 mois, jusqu'à 200 000 €, puis 2.45% au-delà.

C'EST VOTRE ARGENT EXCEPTIONNEL

La Bourse va-t-elle rebondir pour la fin d'année ?
Faut-il investir dans les valeurs vertes ?
Quels placements privilégier ?
Le mot de la semaine : récession
La question : quand les banques centrales vont-elles baisser leurs taux ?
Quelles actions acheter ou vendre ?
Avec nos Jedi de l'économie et de la finance, Léa Dunand-Chatellet de DNCA Finance, Denis Ferrand de Rexecode, Frédéric Rozier de Mirabaud France.
Et le monumental Jean-Marc Daniel.
À ne pas manquer.
Sur BFM Business, ce soir à 20h et en replay samedi à 9h, et dimanche à 11h et 21h.
Et en podcasts sur toutes les grandes plateformes.

ÉTONNANT PÉTROLE
Malgré les tensions au Moyen-Orient, il ne monte pas.
Il baisse même.
Il est retombé à son niveau de juillet 2023, autour des 80$.
Les investisseurs parient sur le fait que le conflit entre Israël et le Hamas ne s'étendra pas à la région du fait de la pression mise par les États-Unis sur l'Iran.
Espérons qu'ils aient raison.

SUPER BONUS

Les patrons des grandes banques américaines vendent une partie de leurs actions.
L'année prochaine ce sera au tour du grand boss de JP Morgan, Jamie Dimon. Il va céder une partie de son stock et il en a pour environ 1.2 milliard de $. Il va commencer par une tranche de 140 millions...
Les autres dirigeants de JP Morgan et ceux de Morgan Stanley ont également cédé des titres.
Officiellement parce qu'ils préparent leur départ.
Espérons que ce n'est pas parce qu'ils pensent que la situation des banques va se détériorer.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Dorian Abadie, Analyste Bourse, Meilleurtaux Placement.
“Le CAC 40 cède un peu de terrain à l’ouverture ce matin (-0,58% à 7 072 points). Il préserve pour le moment un petit gain de 0,3% sur la semaine. Plusieurs responsables de la Fed ont relancé ces dernières heures les incertitudes autour de la politique monétaire américaine. Leurs propos ont mis un terme à la série haussière du Nasdaq : neuf séances consécutives de hausse, pour 7% de gain, un évènement assez rare.
Ce vendredi, on attend la nouvelle estimation du PIB britannique et l’indice Michigan de confiance des consommateurs. Comme tous les mois, cette enquête présentera le niveau de confiance des Américains et leurs attentes envers l’économie. La saison de publication des résultats trimestriels touche à son terme.
En Asie, la Bourse de Tokyo perd 0,24% à 32 568 points.
Le Brent s'échange à 80,33 $ (+0,2%).
L'once d'or se négocie à 1 956,1 $ (+0,32%).
L'euro/dollar évolue à 1,067 $ (-0,37%)."

ON S'EN FOUT ?

Bonne nouvelle pour les séries, la grève des scénaristes et des acteurs d'Hollywood est terminée, je ne me voyais pas regarder Sous le Soleil ou Joséphine ange gardien ; Lancement en fanfare aux États-Unis du Zepbound, traitement contre l'obésité rival de Wegovy, il sera moins cher mais tout de même 1000$ par mois, cette fois c'est le labo Eli Lilly qui se lance après le Danois Novo Nordisk ; Le titre du jour dans les Échos : "Covid: le cri d'alarme des fabricants de masques made in France"; Encore une nuit de pluies diluviennes dans le Pas-de-Calais ; Et si le but de Mélenchon était la victoire du RN en 2027 pour qu'il puisse devenir le premier opposant dans le chaos espéré : la nouvelle théorie qui circule...bon, il n'est pas tout jeune quand même pour attendre ; Élections législatives anticipées au Portugal le 10 mars après la démission du Premier ministre du fait d'un scandale de corruption ; Faute de mieux je regarde la saison 2 de "Your Honor", la 1 était top, la 2ème est moyenne (Paramount +) ; Dans Le Parisien : "Un fichier S fait demi-tour sur l'A43 et provoque un accident avec un camion transportant 56 bovins qui ont fini sur la chaussée"; Je vous souhaite un excellent week-end ! ; Suivez-moi sur X (ex-twitter) et linkedin en cliquant sur les liens.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

* Rendement non garanti, calculé hors évènement de crédit et sur la base des conditions de marché au 31/07/2023 pouvant évoluer dans le temps. Rendement net de frais de gestion du support, hors prélèvements fiscaux et sociaux et hors frais de gestion applicables aux unités de comptes des contrats. Les performances futures sont soumises à l’impôt, lequel dépend de la situation personnelle de chaque investisseur et est susceptible de changer à l’avenir. Le rendement annualisé à maturité présenté est une estimation des performances futures à partir des données du passé relatives aux variations de la valeur de cet investissement et/ou aux conditions actuelles ; il ne constitue pas un indicateur exact et n’est pas garanti.

**Voir condition de l'offre sur meilleurtaux.com/livret

A découvrir également

  • visuel-morning
    Le compte à terme, toujours attractif en 2024 ?
    23/02/2024
  • visuel-morning
    La question Corporate par Euroland Corporate
    27/02/2024
  • visuel-morning
    Quels produits d’épargne pour réduire ses impôts à moindre risque ?
    07/12/2023
  • visuel-morning
    SCPI : après les baisses de 2023, qu’attendre de 2024 ?
    22/02/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt