Trop d'argent ?

mardi 26 mai
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 5 mois - Le 26/05/2020 à 08h14

C'est encore un paradoxe de cette crise.
Un de plus.
Encore un élément qui distingue cette crise de toutes les autres crises, malgré ce qu'affirme notre docteur en crise, Bruno Le Maire.
Après une crise, en temps normal, les ménages et les entreprises souffrent d'un manque d'argent.
Cette fois, ils croulent sous le cash.
Explications.

LE CONSTAT

En France mais également dans les principaux pays d'Europe, les ménages ont accumulé pendant cette crise une masse d'épargne colossale.
Selon le FT, sur le seul mois de mars, les Français ont mis de côté 20 milliards d'€ contre une moyenne de 3.8 milliards, les Italiens 16.8 milliards contre 3.4, les Espagnols 10 contre 2.3 et les Britanniques 13.1 milliards de £.
Et avril et mai sont encore plus spectaculaires.

LA RAISON EST SIMPLE

En France, les salariés du privé sont tous payés, soit par leur entreprise, soit par l'État grâce au généreux système de chômage partiel.
Peu de gens ont été licenciés et ce sera le cas tant que le paiement du chômage partiel sera assuré à hauteur de plus de 40 ou 50%.
Et en même temps, les dépenses se sont effondrées du fait du confinement.
Et avec les règles de distanciation sociale post crise, il faudra du temps pour retrouver les niveaux normaux de consommation.
Les ménages ont donc un excès spectaculaire de cash.
Trop d'argent ?

ET POUR LES ENTREPRISES

C'est pareil.
Whaaaat ??? Allez-vous me dire...
Les entreprises ont perdu tout ou partie de leurs chiffres d'affaires pendant cette crise, elles ont donc moins d'argent.
Que nenni.
Il y a bien sûr les entreprises touchées de plein fouet comme la restauration ou encore le tourisme et l'évènementiel.
Mais une large majorité des entreprises ont, elles aussi, bénéficié du système du chômage partiel.
Et elles ont surtout bénéficié de la manne incroyable du PGE, du Prêt Garanti par l’État.

NOUS N'AVONS PAS ENCORE...

...les chiffres définitifs puisque des milliers de PGE sont et vont être encore accordés dans les mois qui viennent.
Mais on doit avoisiner aujourd'hui les 400 000 entreprises et un encours de 100 milliards d'€.
Vous ne vous rendez peut-être pas compte, mais c'est énorme.
Certes cet argent vient compenser les pertes d'entreprises en difficulté, pas trop en difficulté si on veut obtenir un PGE, mais une large partie de cet argent atterrit dans les caisses d'entreprises qui n'en ont pas vraiment besoin.
Trop d'argent ?

LA QUESTION DU JOUR

Est donc la suivante.
Que va devenir tout cet argent ?
L'argent des ménages va baisser au fur et à mesure de la reprise de la consommation, mais l'épargne va tout de même exploser et rester à des niveaux élevés, de l'épargne de "précaution".
Et l'argent des entreprises ?
Une partie va donc servir à éponger les pertes, mais une grande partie va probablement servir à des investissements.
Et le reste sera remboursé dans un an, quand le taux ne sera plus préférentiel.

ON N'A JAMAIS VU...

...autant d'argent dans le circuit à la sortie immédiate d'une crise, jamais.

À RETENIR AUSSI : ON APPELLE "ZOMBIES"...

...les sociétés qui survivent grâce au chômage partiel et au PGE, mais qui devront déposer leur bilan quand le parachute du chômage partiel va diminuer et qui ne pourront donc pas rembourser leurs PGE.

ET À PART ÇA ?

QUOI DE NEUF ?

ON SE PARLE VENDREDI ?

Depuis notre dernier Youtubelive, il s'est passé énormément de choses.
Au plan économique, au plan financier et évidemment pour votre argent.
Si on faisait un point ?
Avec le patron de MeilleurPlacement et moi.
Il vous parlera de votre argent, je vous parlerai économie, crise, après crise, monde d'après, etc.
Un live rien que pour vous
Nous répondrons bien sûr à vos questions.
Rendez-vous vendredi 11h sur notre live youtube

LE NOUVEAU CLUB DES MILLIARDAIRES
C'est le nouveau club à la mode.
Ce n'est pas le Racing, même si ça lui appartient, non, c'est le Club Lagardère.
Le club réservé uniquement aux milliardaires.
On avait déjà Vincent Bolloré et Marc Ladreit de Lacharrière qui étaient entrés dans le capital du groupe Lagardère coté en Bourse.
Maintenant c'est Bernard Arnault qui a pris 25% de la holding personnelle de Nono qui détient 7.26% du capital du groupe, mais qui détient surtout la clé de la commandite.
Il ne manque plus que les Bouygues et les Dassault et les inscriptions seront closes.

LE DÉBAT DU JOUR

Selon les Échos, c'est l'annulation d'une partie de la dette des États européens détenus par la BCE.
Vous connaissez bien le sujet puisqu'on en parle souvent ici et vous connaissez bien notre opinion.
La dette créée pour financer les déficits liés au coronavirus ne sera JAMAIS remboursée.
Elle est en grande partie détenue par la BCE qui est elle-même "détenue" par les États auxquels elle prête.
On aura donc soit une annulation pure et simple de la dette détenue par la BCE, ou, plus élégant, une transformation de cette dette en dette perpétuelle qu'on annulera dans quelques années.

IL VA FALLOIR BOSSER

J'ai une mauvaise nouvelle pour ceux qui se sont habitués à ne pas travailler et à profiter du climat anticyclonique.
Il va falloir retourner au boulot.
Oui, oui, je sais, c'est pas sympa.
Mais l’État va, enfin, réduire la prise en charge du chômage partiel.
Pour l'instant ce n'est pas trop brutal.
60% du salaire brut au lieu de 70%.
Mais le "reste à charge" va commencer à peser sur les entreprises qui vont demander aux vacanciers de revenir bosser ou qui vont devoir licencier.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Trop d’argent aussi sur les marchés ?
Dans des volumes anecdotiques, sans publication macro et avec Wall Street fermé, le CAC 40 a grimpé de plus de 2% hier en « ligne droite ».
Idem à Tokyo.
Ce matin, le Nikkei a fini en hausse de presque 3 %, là encore presque en « ligne droite ». Les investisseurs ont salué la fin des mesures de confinement dans le pays et la levée de l'état d'urgence dans la capitale.
Le CAC 40 est attendu cette matinée en hausse, reléguant au second plan les tensions entre Washington et Pékin.
Le Brent se négocie à 36.3 $ le baril contre 35.3 $ hier matin.
L'once d'Or est à 1 726.40 $ contre 1 734.60 $ précédemment
L’euro/dollar est à 1.092 contre 1.088 hier à la même heure.

ON S'EN FOUT ?

Pitié, pas lui : Hollande a proposé son plan pour prévenir les licenciements, on est sauvé; Castaner ne saisira pas la justice contre notre opprimée nationale, Camélia Jordana; On attend le plan de sauvetage de l'automobile française aujourd'hui pour s'acheter une nouvelle voiture avec une prime à la casse et une incitation à l'électrique et à l'hybride; Encore un problème de masques : les gens les jettent n'importe où et ils vont polluer, ils mettraient 300 à 400 ans à se décomposer; Le nouveau slogan de Joe Biden, Joe "Byedon", jeu de mots sur Bye Donald Trump, mais vous aviez compris; La plus grosse compagnie sud-américaine LATAM s'est déclarée en faillite; Darmanin va verser son indemnité de maire à la SPA; Alerte disparition : si quelqu'un a vu Agnès Buzyn, merci de contacter la police; Pour Raoult, l'étude qui démolit l'hydroxychloroquine est "foireuse".

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com