3.5%

lundi 07 octobre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 7 mois - Le 07/10/2019 à 06h56

C'est le taux de chômage aux États-Unis. Un record depuis décembre 1969. Un chiffre spectaculaire. Mais derrière ce chiffre, toute l’ambiguïté sur l'état actuel de l'économie américaine.

L'ÉTAT DE L’ÉCONOMIE AMÉRICAINE

est déterminant, faut-il encore le rappeler?
Pour la croissance mondiale.
Mais surtout pour les marchés.
La croissance américaine impacte les résultats des entreprises et donc les marchés américains, la croissance américaine impacte la politique de la Banque centrale américaine et donc les marchés américains.
Et les marchés américains drivent, encore et toujours, les marchés mondiaux.
Et les derniers chiffres du chômage américains sont passionnants car ils reflètent toute la complexité actuelle de l'économie américaine et de l'économie en général.

LE PLEIN-EMPLOI

ou presque.
Taux de chômage record.
Une augmentation du taux d'occupation des Américains en âge de travailler.
Mais une hausse de salaires très modérée, malgré une situation de plein-emploi, ce qui ne lasse pas de surprendre.
Et une baisse du chômage qui masque une baisse des emplois dans l'industrie du fait, en partie, de la guerre commerciale, et un ralentissement des embauches dans les services.
Une situation ambiguë donc avec une économie qui ralentit, un peu, mais qui reste solide, et une inflation des salaires qui ne décolle toujours pas.

L'EXCEPTION PORTUGAISE

Le Portugal m'épate.
Voilà un pays qui a suivi une feuille de route "à l'allemande" en s'imposant une cure d'austérité drastique pour sortir de la crise.
Et qui a réussi.
Il affiche aujourd'hui une des croissances les plus élevées de la zone euro.
Son chômage a chuté de 17% en 2013 à 6.5%.
Quand on compare avec la France...

L'AUTRE EXCEPTION PORTUGAISE

Sa situation politique.
Un Premier ministre socialiste.
Pas de droite populiste.
Des élections législatives ce dimanche qui ont renforcé la position du Premier ministre avec 36.65% des voix et au moins 106 sièges sur 230.
Et une coalition qui sera donc simple à trouver.
Les Portugais ont salué la performance économique du gouvernement sortant.

NON AU LAXISME

Un groupe d'anciens banquiers centraux européens ont publié un mémo critiquant vertement la politique laxiste de la Banque centrale européenne.
La baisse des taux, déjà fortement négatifs.
L'utilisation à outrance de la planche à billets.
Tout cela est inutile selon eux et même dangereux.
Je suis tout à fait d'accord.

10000

C'est le nombre d'emplois qu'HSBC entreprend de supprimer dans le monde.
Sur un total de 238000 emplois.
Un plan de suppression de 4700 emplois était déjà en cours.
Ce plan illustre la complexité de l'environnement pour les banques, en dehors des banques américaines.
Des banques challengées par le niveau des taux d'intérêt mais aussi par la concurrence et les avancées technologiques.
Des banques qui sont entrées dans une spirale, sans fin, de réduction des coûts.

L'ATTENTAT DE LA PRÉFECTURE DE POLICE

L’État reconnait des "failles".
No comment.

QUEL CLOWN

Les négociations ont repris entre la Grande-Bretagne et l'Union Européenne.
Mais il semble que Boris Johnson s'apprête à demander un report du Brexit prévu pour le 31 octobre après avoir expliqué pendant des semaines qu'il faudrait passer sur son corps pour ne pas sortir de l'Union Européenne le 31 octobre.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Dynamisé par le rapport publié le dernier jour de la semaine sur l'emploi US, le CAC 40 a terminé la séance de vendredi en gain de 0.91 % à 5 488.32 points. Cette publication a apaisé, au moins temporairement, les craintes d'un ralentissement marqué de l'économie.
Puis, outre-Atlantique, portés par un taux de chômage s'affichant à son plus bas en près d'un demi-siècle, le Dow Jones et le Nasdaq ont fini en hausse de 1.42 % et 1.40 %.
Ce matin, le Nikkei a clôturé en légère baisse de 0.16 % pénalisé par de nouveaux doutes sur les chances de voir Washington et Pékin parvenir à un accord sur le commerce.
Le Brent s'échange à 58.32 $ le baril contre 57.94 $ vendredi matin. L'once d'Or est à 1508.20 $ contre 1510.60 $ précédemment et la parité eurodollar, quant à elle, est à 1.0979 contre 1.0972 vendredi au matin.

C'EST VOTRE ARGENT EN REPLAY

Une émission vraiment exceptionnelle vendredi.
Et plusieurs débats passionnants :
La baisse des marchés est-elle juste une correction ou un renversement de tendance ?
La Chine peut-elle freiner le ralentissement de sa croissance ?
Le monde se dirige-t-il vers une croissance zéro ?
La France peut-elle continuer à dépenser sans compter ?
Quelles valeurs acheter sur le marché ?
Vous le saurez en regardant le replay avec nos Jedi de l'économie et de la finance: Eric Bleines, directeur général de SwissLife Banque Privée, Christian Bito, président de CBT Gestion, Sébastien Korchia, directeur de la gestion actions chez UBS La Maison de Gestion, Alexandre Baradez, chef analyste chez IG et Hervé Goulletquer, stratégiste à La Banque Postale AM.
Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici

ON S'EN FOUT?

Cazeneuve est prêt à sauver le Parti Socialiste et la France, on est sauvé; Les vidéos sur la prolifération des rats à Paris pullulent sur les réseaux sociaux; Trump se sauve du Nord de la Syrie, abandonnant ses alliés kurdes aux mains de la Turquie, nice; La première partie du procès de l'affaire Karachi, le volet financier, commence aujourd'hui; Faites un tour Porte de la Chapelle à Paris, vous allez être surpris si vous n'y êtes jamais allé; La honte de voler, le flygskam, impacte sévèrement le transport aérien en Suède : nombre de personnes prenant l'avion en baisse de 4% en un an et de 10% sur les vols intérieurs; 115 femmes tuées par leur conjoint ou leur ex depuis le début de l'année (on ne s'en fout pas - on dit ça pour ceux qui n'ont pas vu le point d'interrogation au titre de la rubrique); À Nice le thermomètre n'est pas descendu en dessous de 20° depuis le mois de mai, je vais aller vivre dans le Sud; J'ai fini la saison 5 de Peaky Blinders: photographie spectaculaire, fin totalement ouverte, il y a encore deux saisons.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com