Arrivederci Mario

jeudi 24 octobre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 8 mois - Le 24/10/2019 à 07h03

Mario Draghi s'en va. Après 8 ans de présidence de la Banque Centrale Europeénne. L'heure du bilan.

WHATEVER IT TAKES

Mario Draghi s’en va.
Que retiendra-t-on de lui au-delà de sa mine joviale et avenante ?
Après 8 ans de règne.
Il a bien fait « whatever it takes » pour sauver l’euro et il a sauvé l’euro.
C’est déjà un exploit.

MAIS À QUEL PRIX ?

Le bilan de la BCE a explosé, c’est une bombe à retardement.
Les taux européens sont négatifs, très négatifs même, et cela n’aide plus l’économie. Au contraire, ces taux négatifs provoquent un massacre des épargnants, un effondrement du modèle bancaire et la prolifération de bulles sur les actifs.
L’économie européenne est en ralentissement, structurel, et l’inflation a disparu, elle est bien loin de l’objectif des 2%.

ARRIVEDERCI

Draghi tiendra sa dernière conférence de presse aujourd'hui.
À 72 ans, il termine donc son règne sous une pluie de critiques, notamment de la part des patrons des banques centrales allemande, autrichienne mais également française.
On lui reproche d'être allé trop loin.
Trop loin dans la baisse des taux.
Trop loin dans le quantitative easing.
Un bilan contrasté donc.

CONTENT DE LUI

Great job.
"The US has done a great job".
Il parle de la Syrie.
Il est très content de l'accord entre la Turquie et la Russie.
"Let someone else flight over this long-bloodstained sand" (qu'on traduit par: "Laissons quelqu'un d'autre combattre sur ce sable taché de sang").
Les États-Unis fuient le Moyen-Orient, ils n'ont plus besoin du pétrole.

APRÈS LE NEXT 40, LE FRENCH TECH 120

Le Secrétaire d'État au Numérique, Cédric O, a donné les critères de sélection des 80 "pépites" qui vont rejoindre les "futures licornes" du Next 40 pour former le French Tech 120.
Les sociétés qui veulent en faire partie ont jusqu'au 29 novembre pour déposer leur candidature.
Et tenez-vous bien.
Les critères : faire de l'hypercroissance ou avoir levé beaucoup d'argent.
La rentabilité ? Who cares ?
Les informations sur WeWork ne sont pas parvenues jusqu'à Cédric O.

SUR LE GRIL

Mark Zuckerberg a dû repasser devant une commission d'élus américains.
Pour parler de sa monnaie virtuelle, le Libra.
Mais il a subi un flot de critiques sur Facebook en général.
Son principal argument pour défendre le Libra : si les États-Unis ne le font pas, c'est la Chine qui dominera le marché des monnaies virtuelles.
En attendant les autres monnaies virtuelles chutent.
Le bitcoin a perdu 7% hier.

LE TTSO DE LA SEMAINE

"Et à la fin c'est Breton".
"… qui aura le job. Après l'échec de Sylvie Goulard, Barnier était le nom qui circulait pour le poste de Commissaire européen français (doté de l'énorme portefeuille, Marché intérieur + Industrie + Défense + Espace, dealé par Macron avec Ursula Von Der Leyen, la nouvelle patronne de la Commission). Oubliez ! Selon Le Canard Enchainé du jour, Macron ne pardonne pas à Barnier d'avoir appelé à voter F-X. Bellamy aux européennes... et c'est sur Thierry Breton...
…. ancien ministre des Finances de Chirac (2005 - 2007) et actuel patron d'Atos que le choix du Président s'est porté. Next step, passer l'oral et la commission des conflits d'intérêts. Qui peut s'avérer tatillonne."
N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Le CAC 40 a terminé la journée en baisse de 0.08 % à 5 653 points. Les opérateurs ont limité leurs initiatives, conséquence d'une nouvelle vague d'incertitude autour du calendrier du Brexit.
La Bourse de New York a fini en légère hausse hier, après des annonces de résultats en demi-teinte. Si Boeing et Caterpillar ont rassuré, Texas Instrument a déçu et a décroché de 7%, entrainant avec lui le secteur des semi-conducteurs.
À noter aussi la baisse de 3% de Nike après la démission de son directeur Mark Parker. Le Dow Jones a gagné 0.17% et le Nasdaq 0.19%.
La Bourse de Tokyo a gagné 0.55% ce matin à 22 750.60 points, un nouveau sommet en un an, profitant notamment de la baisse du yen.
Le CAC 40 rebondit également et gagne plus de 0.5% à l'ouverture.
Le Brent se négocie à 60.98 $ le baril contre 59.50 $ hier matin. L'once d'Or est à 1 489.70 $ contre 1 488.30 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.1157 contre 1.1150 hier dans la matinée.

ON S'EN FOUT?

4 000 licenciements, sur 14 000 personnes, chez WeWork dans le plan de sauvetage de SoftBank; 40% de hausse des recouvrements par les contrôles fiscaux en un an; Le nombre d'intrusions d'animalistes chez les éleveurs a triplé (Figaro); Ouverture de l'exposition De Vinci au Louvre et déjà 220 000 entrées vendues; 13 vélos sont volés chaque jour à Paris; En Belgique, un restaurant propose l'eau recyclée des toilettes et des éviers des cuisines à ses clients; Des étudiants indiens ont passé un examen avec un carton sur la tête pour éviter de tricher; Au moins 15% des arrêts maladie seraient bidon, un coût de 2.5 milliards d'euros par an (Capital).

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com