Mardi 20 février

Un cas d'école.
Un business case qui sera longtemps étudié.
Les voitures électriques.
Et en particulier les voitures électriques en Europe.
Un exemple percutant et douloureux d'une transition écologique sans transition.
Explications.

À L'ORIGINE

Une bonne volonté.
Sauver la planète.
En réduisant les émissions de CO2 des véhicules.
La solution adoptée (trop ?) rapidement : la voiture électrique.
Sans transition.

L'EUROPE N'EST PAS PRÊTE

Mais qu'importe, l'Europe est le continent des bons sentiments, un continent qui pollue moins, en relatif, et qui veut sauver la planète.
Qu'importe si les batteries ne sont pas fabriquées en nombre suffisant et si elles ne sont pas fabriquées en Europe.
Qu'importe si les installations de bornes de recharge sont totalement insuffisantes.
Qu'importe si les constructeurs européens ne sont pas capables de construire des véhicules électriques à des prix accessibles pour tous.

CE QUI COMPTE

C'est notre bonne volonté...
Vraiment ?
En fait non.
L'Europe est en train d'orchestrer le naufrage d'une industrie essentielle : l'automobile.
Au profit des constructeurs chinois qui ne respectent, eux, aucune règle.

RÉSULTAT

Carlos Tavares évoque un risque "existentiel" pour les constructeurs européens.
Et il appelle à la mobilisation des constructeurs européens pour concurrencer les constructeurs chinois.
Des constructeurs chinois qui n'arrivent pas à écouler leurs voitures sur leur propre marché, en difficulté, et qui vont les écouler massivement, à des prix cassés, grâce aux subventions de l'État, sur l'Europe.
Chronique d'un désastre annoncé.

RAJOUTEZ À CELA

Un marché qui marque le pas, du fait du prix des véhicules, de leur manque d'autonomie et de l'absence d'équipement, et vous avez un joli topo pour une crise.
À titre d'illustration Tesla et BYD (constructeur chinois) ont vendu plus de voitures électriques que TOUS les constructeurs européens combinés.

L'ESPOIR ?

Car il y a toujours un espoir.
Bloomberg évoque ce matin un "Airbus" de la voiture électrique.
Une association des principaux constructeurs européens pour contrer la Chine et Tesla.
Souhaitée par certains dirigeants de constructeurs européens.
Une question de survie.

À PART ÇA ?

QUOI DE NEUF ?

UNE BAISSE DES TAUX

Mais c'est en Chine.
Toujours rien en Europe.
Ce n'est pas la Banque centrale mais les banques commerciales qui ont baissé leur taux hypothécaire de référence.
De 4.2% à 3.95%.
Le but ? Redynamiser un secteur immobilier en déroute totale.
Avec une déroute qui plombe la croissance.
Mesure nécessaire mais pas suffisante.
D'autres décisions de soutien à l'économie vont suivre.

LE DEAL DU JOUR

35 Milliards de $.
Le mariage des deux plus grosses sociétés de cartes de crédit américaines
Capital One achète Discover Financial Services.
Une prime de 27% sur le dernier cours de Bourse.
En plein boom des cartes de crédit avec des ménages américains qui dépensent, empruntent, dépensent, empruntent...
Avec un endettement qui m'inquiète mais qui n'a pas l'air d'inquiéter les dirigeants de Capital One.

J-10

Il reste 10 jours pour profiter de l’offre du moment.
Un rendement cible de 4,60%* en 2024 et 2025.
Sur le fonds en euros garanti Netissima, disponible dans notre contrat sans frais d’entrée Meilleurtaux Allocation Vie.
Il a versé 3,10% en 2023.
Et pour 2024 et 2025, vos versements bénéficieront d’un rendement additionnel de 1,5% pendant 2 ans !
Attention, cette offre est disponible jusqu’au 29 février.
>> Recevez une information détaillée sur le fonds euros Netissima à 4,6%* en 2024 et 2025

RAPPEL : ON SE VOIT TOUT À L’HEURE

À 13h30, j’anime un nouveau webinaire, cette fois-ci en compagnie de Patrick Thiberge, le nouveau Directeur Général de Meilleurtaux Placement.
Il viendra nous parler de l’impact de la hausse des taux sur l’assurance-vie : les fonds euros dont les rendements dépasseront les 3 voire les 4% en 2024, mais aussi les fonds obligataires, les actions ou encore l’immobilier. Et il vous donnera ses conseils pour sélectionner les meilleurs fonds et la meilleure allocation de long terme.
>> Rendez-vous à 13h30 sur notre chaîne YouTube

ET VOUS, VOUS EN PENSEZ QUOI ?

La semaine dernière, je vous ai posé la question suivante : Pensez-vous que l'Intelligence Artificielle va vous augmenter ou vous remplacer ?
Il y a en effet deux visions qui s'affrontent : La première consiste à dire que l'IA va remplacer une large part des jobs de services, hors services à la personne.
La deuxième défend l'idée que l'IA va permettre d'"augmenter" les salariés et donc de faire exploser la productivité.
Le premier constat : le sujet vous passionne, mais aussi vous effraie, et vous n’avez aucune certitude sur le sujet, preuve d’humilité.

JOBS D’AVENIR

Il y a deux camps qui s’opposent.
Ceux qui craignent la disparition de jobs et aussi, et surtout, que nous devenions, comme le dit Didier "les subordonnés de robots IA". Même son de cloche chez Michel : "L'IA est la prise de possession de l'homme par un machin qui deviendra un jour ou l'autre incontrôlable". Un autre Michel pense que "L'intelligence artificielle va contribuer à une fabrique de crétins, incultes, inaptes à penser par eux-mêmes". Et pour Alexandre "cela va augmenter les écarts entre les classes sociales et il y aura une accélération de la concentration des richesses".
Mais d’autres sont plus optimistes. Daniel pense que "L’IA va permettre des gains de productivité et en conséquence des hausses contrôlées de salaire ou de réduction du temps de travail". Pour Samuel "les GenAI font partie des "innovations de rupture" telles que définies par Schumpeter et elles vont entraîner un déversement sectoriel et pas une destruction massive de l'emploi". Hugo "attend qu’elle remplace tout le monde pour qu’il y ait le revenu universel".
Allez deux remarques pour la fin qui disent à peu près tout. Franck "Elle ne risque pas de me remplacer, ma femme dit que je ne fais rien et que par conséquent je suis irremplaçable !" et Pierre "Le créneau des blagues vaseuses dans les articles permettra, je l'espère, à certains chroniqueurs "exceptionnels" de conserver leur style inimitable". En tout cas, l’IA ne risque pas de remplacer notre exceptionnelle communauté !

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Dorian Abadie, Analyste Bourse Meilleurtaux Placement.
"Le CAC 40 a clôturé à l’équilibre hier soir, à 7 769 points. Wall Street était fermé en raison du President’s Day ; les principales places mondiales ont évolué dans de faibles volumes d'échanges, en l'absence des investisseurs américains. Après cette pause, l’indice français ouvre en légère hausse ce matin, +0,05%, à proximité de son nouveau record historique atteint la semaine passée, à 7 800 points.
Au programme de ce mardi, les résultats annuels d’Air Liquide, Carrefour et Walmart. Demain et jeudi, les banques centrales américaine et européenne publieront les comptes rendus de leurs dernières réunions de politique monétaire. En plus de ces deux temps forts, les marchés attendent les résultats de Nvidia. Le géant américain des puces pour l’IA passera sur le gril des résultats demain soir, l’impact boursier se fera surtout ressentir jeudi.
En Asie, la Bourse de Tokyo perd 0,28%, à 38 364 points.
Le Brent s'échange à 83,5$ (+0,71% vs hier matin).
L'once d'or se négocie à 2 021,7$ (+0,05%).
L'euro/dollar évolue à 1,077$ (-0,09%)."

ON S'EN FOUT ?

L'Ozempic commence à cartonner en Chine, le pays dans lequel le nombre de personnes obèses est le plus élevé au monde ; L'Inde accuse la Chine d'utiliser des pigeons pour l'espionner ; Contraction de 20% de l'économie israélienne au dernier trimestre de l'année ; Poutine veut garder le corps de Navalny deux semaines avant de le rendre à sa famille ; Selon Le Parisien, une large majorité des Français, surtout en zone rurale, sont ultra-dépendants de la voiture ; Une belle entrée au Panthéon : Missak Manouchian et sa compagne Mélinée ; Ce soir sur France 2 :"Manouchian et ceux de l'affiche rouge" ; Le Crédit Agricole lance une première carte parlante pour faciliter la vie des personnes en situation de handicap ; Clap de fin pour "D'argent et de sang", excellent, et pour "True Detective 4", très bon mais pas excellent et Fargo 5, vraiment excellent ; La phrase du jour dans Le Figaro : "Il m'arrive de pleurer quand ce n'est pas facile"...Siya Kolisi le capitaine des Springboks, un grand gaillard sensible donc ; J'aime le titre de cet édito : "4100 euros de primes pour ses salariés : il faut nommer Carlos Tavares ministre des classes moyennes", je suis pour ; Suivez-moi sur X (ex-twitter) et linkedin en cliquant sur les liens.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

*HORS FISCALITÉ. HYPOTHÈSE DE RENDEMENT NET DE FRAIS DE GESTION PRÉSENTÉE À TITRE INDICATIF : SCÉNARIO NON GARANTI VALABLE EN CAS DE MAINTIEN DU TAUX DU FONDS EN EUROS POUR 2024 ET 2025 + UNE BONIFICATION DE 1,50%. POUR TOUS VERSEMENTS (HORS PROGRAMMÉS) EFFECTUÉS EN FÉVRIER 2024 SUR LE FONDS EN EUROS. LES PERFORMANCES PASSÉES NE PRÉJUGENT PAS DES PERFORMANCES FUTURES ET NE SONT PAS CONSTANTES DANS LE TEMPS.

A découvrir également

  • visuel-morning
    L’or explose ! Comment en profiter facilement et à moindres frais ?
    05/04/2024
  • visuel-morning
    Le Top / Flop des valeurs de la semaine par Euroland Corporate
    04/04/2024
  • visuel-morning
    Vers la fin de l’avantage fiscal des donations démembrées ?
    26/01/2024
  • visuel-morning
    Dans quelles villes obtient-on le meilleur rendement immobilier en 2024 ?
    01/03/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt