Mardi 05 décembre

Il a suffi que les investisseurs découvrent ce qu'on se dit ici depuis des mois, que l'inflation reflue rapidement, que les taux à long terme vont baisser et que les banques centrales vont devoir baisser leurs taux en milieu d'année 2024, pour qu'ils se précipitent sur tous les actifs dits "risqués", même les pires.
C'est reparti donc.

RISK ON

On dit que les investisseurs sont "risk off" quand ils sont inquiets et notamment en période de hausse de taux. Et en "risk off", ils sortent de tous les actifs dits "risqués".
On dit qu'ils sont "risk on" quand ils sont optimistes et notamment, comme c'est le cas actuellement, en cas d'anticipation de la fin du cycle de hausse des taux et de redémarrage prochain d'un cycle de baisse de taux.

ALORS ? ALLEZ VOUS ME DEMANDEZ

Quelle est la définition d'un actif risqué ?
Elle n'est pas totalement claire.
Mais disons que les emprunts d'État, les placements à court terme, les fonds en euros, et une partie de l'immobilier dit refuge, sont considérés comme non risqués.
Et que les actions sont considérées comme des actifs "risqués".
Tout n'est pas clair car l'or par exemple, dont on a parlé ici hier, devrait plutôt être considéré comme une valeur refuge et donc un actif non risqué, et qu'il flambe actuellement alors qu'on est plutôt en "risk on".

IL Y A ACTIFS RISQUÉS

Et actifs risqués.
Et à chaque fois que les marchés passent en "risk on", en appétit pour le risque, on assiste au même phénomène.
Les investisseurs se ruent sur les actions, on l'a vu en novembre avec une hausse spectaculaire des indices boursiers de 6% à 10%, ce n'est pas surprenant.
Mais ils se ruent aussi sur tout et souvent n'importe quoi.
Dans la catégorie du "tout", les cryptomonnaies s'envolent à chaque fois qu'on passe en mode optimiste/euphorique : le bitcoin est passé au-dessus de 40 000 $.

DANS LA CATÉGORIE...

...du grand n'importe quoi, on trouve à nouveau des "penny stocks" américains, ces petites valeurs de groupes souvent en grande difficulté dont raffolent les investisseurs dans ces périodes.
Ces valeurs qui prennent 200% dans une journée, qui voient leurs cours multiplié par 10 ou 20 pendant quelques jours sous la poussée de vagues d'achats d'actionnaires individuels avant de s'écrouler quelques semaines ou quelques mois après, voire de passer en Chapter 11, en cessation de paiement.

ET C'EST CE QUI SE PASSE...

...actuellement sur les marchés américains.
Les "communautés" d'actionnaires individuelles se sont réveillées avec la perspective de baisse des taux et elles boostent des "dogs", des daubes à des valorisations absurdes.
C'est le grand comeback des "meme" stocks, ces daubes qui sont alimentées par des influenceurs ou des communautés sur les réseaux sociaux.
Nous voilà donc repassés en "risk on" avec tous les excès habituels.
La saison des daubes est ouverte.
Un signal pour privilégier la prudence et la sélectivité.

À PART ÇA ?

QUOI DE NEUF ?

LA FLOP 28

Mettre d'accord tous les pays sur la transition climatique ce n'est pas simple.
Le faire au coeur des royaumes des énergies, fossiles c'est encore moins évident.
Et donner la présidence de la COP 28 à un homme, Sultan Al Jaber, qui affirme qu'il n'y a aucune preuve scientifique que les énergies fossiles soient partiellement responsables du réchauffement climatique, alors là, chapeau, c'est un sacré challenge.

MERCI QUI ?

Merci la Banque de France !
En répétant qu'il n'y avait pas de problème de taux d'usure et qu'elle ne voyait pas de signe de ralentissement, elle a participé à l'arrêt total du secteur immobilier.
Et les mesur(ett)es annoncées hier ne serviront à rien.
Le marché immobilier a été flingué en partie.
Il va falloir que les prix baissent pour qu'il redémarre.

LA SUCCESSION EN 4 MINUTES

Si vous ne l’avez pas encore vue, je vous recommande vivement de regarder notre dernière vidéo : un cas pratique sur le déroulement d’une succession et combien ça coûte.
Jean-Paul et Véronique ont deux enfants et un patrimoine bien rempli (résidence principale, immobilier locatif, placements financiers). Mais ils n'ont pris aucune disposition pour leur transmission (donation, assurance-vie, etc.). Pour les enfants, l'addition sera donc salée...
>> Regardez la vidéo « Cas pratique : une succession très chère… »

POUR RÉDUIRE LES DROITS DE SUCCESSIONS (ET L’IR)

Il y a les solutions classiques, que vous connaissez bien sûr, comme l’assurance-vie ou la donation.
Mais il y a une autre solution que vous connaissez sans doute moins : le GFI (Groupement Forestier d’Investissement). Un placement aux multiples branches (jeu de mots) qui permet d’obtenir :
- Une réduction d’impôt de 25%* de son investissement en contrepartie d'un risque de perte en capital et d'un blocage des parts de 5 ans ½ à 7 ans.
- Une réduction de 75%, sans plafond, des droits fiscaux au moment de la succession ou lors d’une donation, qui s’applique sur la valeur des forêts détenues par le GFI.
- Un rendement obtenu chaque année sous forme de dividendes, qui provient de la découpe du bois ou des loyers de chasse : historiquement, le rendement net est de l'ordre de 1%**
- Une potentielle hausse de la valeur des parts qui dépend de la pousse des forêts et du prix de l’hectare. L’objectif de gestion de notre GFI, non garanti, est une performance annuelle de 2,5% sur 10 ans qui inclus le rendement des forêts et l’évolution de la part.
- Un placement décorrélé des marchés financiers, tangibles, et un investissement durable (label Greenfin) qui participe à la sauvegarde du patrimoine français.
Bref un placement qui envoie du bois (autre jeu de mots) !
>> Obtenez plus d'informations sur le GFI France Valley Forêts VII

ET VOUS, VOUS EN PENSEZ QUOI ?

Pensez-vous que les pays d'Europe du Sud ont fait un meilleur job que la France pour se réformer et réduire les dépenses publiques ?
C'était la question que je vous ai posée la semaine dernière.
Je suis toujours aussi agréablement surpris par le nombre de vos réponses, plusieurs centaines, et leur qualité. Bravo. Cette communauté est fantastique.
Revenons à la question.
Vous êtes une majorité écrasante à applaudir nos voisins du Sud même si Alexis rappelle que ces pays bénéficient largement du plan de relance européen.
Vous applaudissez les réformes même si, comme Jean Yves, vous soulignez que ces pays étaient "dos au mur" et le couteau sous la gorge.
Une mention spéciale pour le Portugal.
Pierre écrit même : "J'habite le Portugal depuis longtemps car marié à une portugaise. C'est très simple, il n'y a aucun avantage social, tout se paie donc pas d'histoire de pouvoir d'achat ou d'économie à la fin du mois. Ça n'empêche pas la solidarité entre les gens ".
Des dizaines de commentaires sur la gabegie française comme Flavien qui trouve que la France est "une cigale éternelle" ou Lino qui pense que nous sommes les meilleurs ... "pour donner des leçons".
Ce gouvernement et les précédents se font démolir sur leur manque de courage. Patrick pense même qu'"il y a un général à Colombey qui a dû se retourner plusieurs fois dans sa tombe en voyant ce que ses successeurs ont fait du pays".
Nicolas pense cependant que "ce discours récurrent et monolithique sur l'austérité commence à devenir fatiguant alors que Francis explique qu'il habite en Espagne depuis 15 ans et que la France serait à feu et à sang si on faisait la même cure d'austérité en France.
Et moi je vous dis à tous : merci, merci et merci pour la richesse de vos opinions.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS…

Par Sélina Seremet, Analyste Bourse, Meilleurtaux Placement.
“Début de séance relativement stable pour le CAC 40 en hausse de 0,03% à 7334 points. L’indice continue d’évoluer dans un climat d’incertitude et aux abords de sa moyenne mobile 200 périodes. La clôture de la veille n’aidant pas, le marché français principalement, dû aux lanternes rouges du CAC 40 Alstom et Teleperformance et dans une moindre mesure TotalEnergies qui a ouvert la séance en net repli de 2,50%. Après trois excellentes semaines, les investisseurs n'ont pas encore procédé à des prises de profit significatives, rendant les interactions avec le marché plus délicates. Surtout à l'approche du possible rallye de fin d'année…
La semaine débute donc sur une note mitigée, dans un contexte d'attentisme avant la publication d'indicateurs d'activité en zone euro et aux Etats-Unis qui auront lieu sur les coups de 9h et 16h.
En Asie, la Bourse de Tokyo cède 1,37%, à 32 775 points.
Le Brent s'échange à 78,29$ (+0,12%).
L'once d'or se négocie à 2 036,1$ (-1,14%).
L'euro/dollar évolue à 1,081$ (-0,41%).”

ON S'EN FOUT ?

La bonne nouvelle du jour : la coupe est enfin revenue en France ! Nous sommes à nouveau champion du monde de paté-croûte ; Selon le FT, le réseau des tunnels à Gaza est plus étendu que le métro à Londres, on sait où sont passées les aides européennes ; Le dossier du jour, dans le FT, le "backlash" (contrecoup) de l'ESG (ce n'est pas une école de gestion) ; Meta et IBM s'allient dans l'Intelligence Artificielle, pendant ce temps la Commission Européenne se prépare à réguler drastiquement l'IA, no comment ; Spotify va virer 17% de ses salariés emportés par le courant (stream) ; Documentaire ce soir sur Arte : "Il était une fois en Irlande du Nord" ; Soutien à Ruth Elkrief désignée comme cible par Mélenchon ; Le directeur de Sciences Po et sa compagne ont été en garde à vue pour violences conjugales, la malédiction du poste de directeur de Sciences Po a encore frappé (ce n'est pas un jeu de mots) ; Suivez-moi sur X (ex-twitter) et linkedin en cliquant sur les liens.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

* DANS LA LIMITE D'UNE SOUSCRIPTION DE 50 000 EUROS POUR UN CÉLIBATAIRE ET DE 100 000 EUROS POUR UN COUPLE. SOIT UNE RÉDUCTION D'IMPÔTS RESPECTIVEMENT DE 12 500 EUROS ET 25 000 EUROS. CETTE RÉDUCTION EST SOUMISE AU PLAFONNEMENT GLOBAL DES NICHES FISCALES DE 10 000 EUROS.

**Source SAFER. Objectif cible non garanti. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. L’investissement présente un risque de perte en capital, en particulier si la durée d’investissement est courte, et présente un risque de liquidité.

A découvrir également

  • visuel-morning
    L’or explose ! Comment en profiter facilement et à moindres frais ?
    05/04/2024
  • visuel-morning
    Le Top / Flop des valeurs de la semaine par Euroland Corporate
    28/03/2024
  • visuel-morning
    Dernière ligne droite pour réduire votre impôt sur vos revenus de 2023
    22/12/2023
  • visuel-morning
    Dans quelles villes obtient-on le meilleur rendement immobilier en 2024 ?
    01/03/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt