Chacun chez soi ?

lundi 21 septembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 mois - Le 21/09/2020 à 07h19

La présidence de Trump et la Covid ont freiné la globalisation.
Droits de douane, barrières, interdictions, limitations des investissements : la mondialisation semble marquer le pas.
Les États-Unis prônent même le découplage avec la Chine.
Mais la réalité n'est pas aussi simple...

DÉCOUPLAGE

Trump avait décidé d'interdire l'utilisation aux États-Unis des applications TikTok et WeChat à partir de ce week-end.
Mais un deal de dernière minute a été conclu.
Oracle et Walmart deviennent actionnaires minoritaires de TikTok.
Et les données des utilisateurs de TikTok seront dans le cloud américain.
Trump a déclaré : "I have given the deal my blessing".
Amen.

QUANT À WECHAT

L'interdiction a été temporairement bloquée par une juge en Californie.
Un groupe, "The US WeChat Users Alliance", a invoqué le 5e amendement.
La liberté d'expression serait menacée par cette interdiction selon la juge Laurel Beeler.

CONTRE-INTUITIF

Au-delà de ces affrontements spectaculaires, des chiffres viennent cependant démentir cette impression de régression de la mondialisation.
Selon un think tank allemand, the Kiel Institute for the World Economy, le commerce international rebondit rapidement.
Plus rapidement qu'après la crise de 2008.

RAPPELONS...

...qu'avec la crise du Covid, les échanges internationaux avaient connu leur chute la plus brutale depuis la crise de 1929.
Selon le think tank, à fin juin, plus de la moitié de la baisse a déjà été effacée.
Et le rebond s'est accéléré pendant l'été.
C'est tout le paradoxe.
Du fait de l'épidémie, les ménages vont moins au restaurant et ne voyagent plus ou peu, mais ils consomment des produits, dont une large partie est importée.

LA CHINE...

...profite à plein de ce rebond.
Ses exportations retrouvent les niveaux de 2019.
La Chine sera probablement la seule grande puissance économique à afficher une croissance positive en 2020, grâce à sa consommation intérieure, mais aussi grâce à ses exportations.
Les pays dont une part significative de l'économie dépend des exportations comme la Chine, la Corée du Sud et l'Allemagne rebondissent plus vite.

LES RELATIONS...

...entre les blocs économiques se tendent, mais la mondialisation reprend ses droits.

À PART ÇA ?

QUOI DE NEUF ?

L'EUROPE S'Y MET AUSSI

Thierry Breton, le commissaire européen en charge de l'économie digitale, veut mettre les GAFA au pas.
Il veut s'attaquer aux écosystèmes fermés qui empêchent les utilisateurs d'évoluer librement.
Et il menace même de forcer les GAFA à se séparer de certaines parties de leurs activités en Europe si elles se trouvent en situation de position dominante, ce qui est déjà le cas.
Bigre, l'Europe se réveille.

LE BRAS DE FER

Trump veut aller vite.
Très vite.
Il veut nommer avant les élections un nouveau juge, conservateur évidemment, à la Cour Suprême.
En remplacement de la juge Ruth Bader Ginsburg qui vient de disparaître.
Les démocrates ne veulent évidemment pas de cette nomination accélérée.
Le débat fait rage.
Trump a annoncé qu'il proposera la nomination d'une femme dans les jours qui viennent.

PAYANT

La BNP veut tester un nouveau concept.
Le conseiller bancaire payant.
Un conseiller bancaire dédié contre un abonnement mensuel.
Chez MeilleurPlacement l'accès à un conseiller est évidemment gratuit.
Profitez-en.
Contactez-nous.

LA CHUTE DU JOUR

L'action HSBC.
Cotée à Hong Kong.
Au plus bas depuis 1995.
Plus de 50% de baisse sur l'année.
HSBC pourrait être sur la liste chinoise des entreprises qui "mettent en danger la sécurité nationale".
La Chine accuse HSBC d'avoir aidé les États-Unis dans son enquête contre Huawei.

REVOIR "C'EST VOTRE ARGENT"

Où va l'économie mondiale ?
Où va la France ?
Que faire de votre épargne ?
Les Jedi de l'économie et de la finance vous ont répondu.
Pascale Seivy d'Oddo BHF, Benaouda Abdeddaïm, Romain Burnand de Moneta AM et Eric Heyer de l'OFCE.
Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Richard Garnier, Analyste Bourse MP.
Le CAC 40 a terminé la séance de vendredi en baisse de 1,22 % à 4 978 points.
Depuis plus de 3 mois maintenant, l’indice phare de la place parisienne effectue un mouvement de « balancier ».
Les investisseurs hésitent.
Les marchés sont inondés de liquidités, mais l’évolution de la situation sanitaire et les inquiétudes pour l'économie cassent toute dynamique haussière.
In fine, le CAC 40 gravite entre 4 800 points et 5 200 points depuis début juin.
Sur la semaine écoulée, il a perdu plus de 1,5 %.
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont terminé dans le rouge. Le premier a perdu 0,88 %, et l’indice des techs US a reculé de 1,07 %.
Ce vendredi était une journée particulière, avec l'expiration simultanée des options sur indices boursiers, des contrats à terme sur indices boursiers, des options sur actions et des contrats à terme sur actions. Le fameux jour des « quatre sorcières ».
Pour rappel, la Bourse de Tokyo est fermée lundi et mardi en raison de jours fériés.
Le CAC 40, quant à lui, est attendu cette matinée dans le rouge.
Le Brent se négocie à 42,8 $.
L'once d'Or se négocie à 1 948 $.
L'euro/dollar est à 1,186.

ON S'EN FOUT ?

Xavier Bertrand se pose en opposant de Macron pour 2022, il vise sûrement le poste de Premier ministre en échange de son ralliement ; Hidalgo présidente ? Le scénario fait son chemin, achetez vite un vélo et vendez votre voiture si ce n'est pas déjà fait ; La phrase du jour, Hélène Darroze : "la raison d'être, c'est aussi d'être rentable" ; Sympa le film "la Daronne", mais lisez plutôt le livre si vous ne l'avez pas déjà fait ; À partir d'aujourd'hui les motards n'ont plus l'obligation de porter le masque, bonne nouvelle ; Journée mondiale de la maladie d'Alzheimer (on ne s'en fout pas) ; Selon une étude médicale européenne, avoir mauvais caractère augmente le risque de mortalité ; Le vainqueur du Tour de France s'appelle Tadej Pogacar, un jeune Slovène de 22 ans ; La température va chuter de 10 degrés en milieu de semaine, couvrez-vous bien.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com