Chine - États-Unis : négociations terminées

lundi 17 août
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 mois - Le 17/08/2020 à 08h18

Les relations sino-américaines ont franchi un nouveau cap ces derniers mois.
Les tensions se sont accrues sur de nombreux fronts, pas uniquement commerciaux.
Et il n’y a plus de négociations.
Une nouvelle rencontre prévue ce samedi entre les négociateurs a été reportée.
Par Gauthier MAES
Responsable media
Meilleurplacement.com

L’ACCORD DE JANVIER

2020 avait pourtant commencé par un accord signé en grande pompe.
La Chine s’était engagée à acheter pour 200 milliards de dollars supplémentaires de produits et services américains : automobiles, machines industrielles, métaux, céréales, cotons, viande, pétrole, services financiers, etc.
Mais les achats promis n’ont pas été réalisés.

DÉGRADATION

Au premier semestre, moins de la moitié des achats prévus à ce stade ont été réalisés.
La crise sanitaire et la fermeture temporaire des frontières expliquent en partie cela.
Mais les relations se sont envenimées entre les deux pays, Donald Trump accusant la Chine d’être à l’origine du coronavirus, mais également d’espionnage industriel via Huawei et TikTok, ou encore d’avoir trahi ses engagements sur l'autonomie de Hong Kong.
La Chine a peu réagi à ces accusations, mais n’est donc pas pressée de remplir ses engagements…

ATTENDRE LES ÉLECTIONS

L’accord de janvier, dit de "phase I", devait ouvrir la voie à une "phase II", synonyme d’échanges commerciaux encore plus importants entre les deux pays.
Mais on sent qu’aucun des deux partis n’a envie de reprendre les négociations.
Trump doit soigner son image de défenseur des États-Unis face à la menace chinoise, sans pour autant aggraver un conflit qui pourrait mettre à mal l’économie et les marchés financiers.
Et la Chine parie sur une victoire de Biden et une normalisation des relations sino-américaines.

VACANCES MAL MÉRITÉES

C’est terminé aussi, semble-t-il, pour les négociations au Congrès américain sur le plan d’aide.
Là aussi sans accord.
Les deux chambres du Congrès sont parties pour leurs vacances d’août et ne prévoient pas de revenir avant septembre.
Le poker menteur continue avec d’un côté les Républicains qui refusent d’augmenter les aides au niveau souhaité par les Démocrates, et de l’autre Trump qui veut faire passer son propre plan d’aide par décrets… qui risquent d’être bloqués par les Démocrates.

LIBÉRATION DE L’EMPLOI…PUBLIC

Le 25 août, l’État va présenter son plan de relance de 100 milliards d’euros sur deux ans.
Pour relancer l’économie, l’État pourrait avoir recours à l’embauche… de CDD.
Plus précisément, des « contrats de projet », créés par la loi de transformation de la fonction publique adoptée l'an dernier, qui permet aux employeurs publics d’embaucher des CDD pour répondre à un besoin temporaire d’activité.

SEMAINE DE 4 JOURS

À chacun son idée pour relancer le marché du travail.
En Allemagne, le premier syndicat, IG Metall, a proposé l'ouverture de négociations en vue d'un passage à la semaine de travail de quatre jours afin de limiter les suppressions d'emploi.

LIBERTÉ VS INDÉPENDANCE

Des dizaines de milliers de personnes se sont réunies à Minsk hier pour « une marche pour la liberté » demandant le départ de Loukachenko.
Ce dernier a appelé ses soutiens à « défendre » l’indépendance de la Biélorussie.
Le président fraichement élu pour un nouveau mandat a balayé la volonté de l’opposition d’organiser une nouvelle élection présidentielle et dénoncé la volonté, selon lui, d’imposer au pays « un gouvernement depuis l’étranger ».

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Richard Garnier, Analyste Bourse MP.
Le CAC40 a perdu 1,58 % à 4 962 points vendredi, impacté par une nouvelle vague de mesures de quarantaine intra-européenne.
Le Royaume-Uni a imposé une quarantaine de deux semaines aux personnes arrivant de France.
Paris et Marseille sont passés en « zone rouge ».
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont terminé en ordre dispersé vendredi. Le premier a gagné 0,12% et l’indice des techs a reculé de 0,21 %. En début de séance, les acteurs du marché ont pris connaissance des chiffres des ventes au détail aux US en juillet. Selon le département du Commerce, ils ont augmenté de 1,2% par rapport à juin, un rythme beaucoup plus lent que celui des deux mois précédents et moins important qu'attendu.
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a fini en baisse de 0,83 %. Le PIB japonais a reculé de 7,8 % entre avril et juin par rapport au trimestre précédent.
Le CAC 40 est attendu légèrement dans le rouge cette matinée.
Le Brent se négocie à 45,11 $
L'once d'Or se négocie à 1 945 $.
L'euro/dollar est à 1,186.

ON S’EN FOUT ?

Plus de 3 000 nouveaux cas de Covid-19 en France en 24h; Le masque bientôt obligatoire en entreprise; Ankara annonce une extension de ses recherches de gaz en Méditerranée; À Bangkok, le mouvement prodémocratie réunit plus de 10 000 manifestants ; Suite à la marée noire à Maurice, la France redoute une pollution des plages à La Réunion ; Pour Roselyne Bachelot, le Puy du Fou, autorisé à accueillir jusqu'à 9 000 personnes pour un spectacle, « n'a bénéficié d'aucun passe-droit »; Une mystérieuse bactérie décime les cygnes et les canards en Île-de-France; L’OL bat Manchester et se qualifie pour les demi-finales de la ligue des champions où il rencontrera le Bayern de Munich, qui a battu Barcelone… 8 à 2.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com