Vendredi 03 novembre

Le verdict est tombé.
Il a fallu moins de 5 heures aux jurés pour se mettre d'accord.
Guilty.
Coupable.
Des 7 chefs d'accusation de fraudes et de blanchiment.
Sam Bankman-Fried a été jugé coupable dans l'affaire de la plateforme FTX.

FTX

La plateforme star du monde des cryptos.
Avec à sa tête un patron populaire, présenté comme un symbole de réussite, et qui se présentait lui-même comme un défenseur de la structuration et de la réglementation du secteur.
Sam Bankman-Fried.
31 ans.
Reconnu coupable d'avoir détourné l'argent des clients pour financer un fonds spéculatif qui lui appartenait et pour financer son train de vie.

TOUS SES ASSOCIÉS...

... et en particulier la patronne de son fonds spéculatif et ex-compagne l'ont accablé.
Et l'ont présenté comme le seul responsable de cette fraude massive.
Un jury de 9 femmes et 3 hommes n'a pas hésité.
Coupable !
Il risque 110 ans de prison.
La peine qu'il aura à subir sera annoncée en mars.

KING OF CRYPTO

Le Procureur a déclaré que SBF avait commis cette fraude pour devenir le "King of crypto".
Et il a ajouté que même si l'industrie des cryptos était récente, la fraude commise était vieille comme le monde.
Il a terminé en déclarant que ce verdict était aussi un avertissement pour tous ceux qui croyaient ou qui pensaient que ce secteur était un Far West sans règles ni lois.

LA FIN D'UNE ÉPOQUE ?

Hasard du calendrier.
Le verdict est tombé la même semaine que l'annonce de la faillite de WeWork.
Même si les chutes des deux symboles WeWork et FTX ne sont pas de la même nature, il y a eu abus de naïveté pour WeWork mais pas de fraude établie, c'est tout de même la fin d'une époque.
La fin de cette phase d'argent magique.
La fin des contes de fées.
Jusqu'à la prochaine bulle bien sûr.

QU'EST-CE QUE ÇA CHANGE...

... pour le monde des cryptos ?
La chute de FTX a été un tournant pour ce secteur.
Il va être plus réglementé.
Un passage obligé pour se développer.
Cette chute ne sonne pas le glas du secteur, ni la fin des cryptos, mais le début de son institutionnalisation.

À PART CA ? QUOI DE NEUF ?

LA BAISSE DES TAUX...

... a commencé.
Pas la baisse des taux courts encore : les banques centrales continuent à affirmer qu'elles ne baisseront pas les taux d'intérêt pour l'instant.
Mais la baisse des taux à long terme qui sont déterminés par le marché, par l'offre et la demande.
Ils baissent du fait des bonnes nouvelles sur l'inflation et du ralentissement de l'économie.
Et cette baisse des taux a provoqué un vent d'optimisme sur les indices boursiers qui ont rebondi.

LE CARTON

Novo Nordisk.
Le groupe pharmaceutique qui produit, entre autres, l'Ozempic anti-diabète mais aussi l'anti-obésité avec le Wegovy.
Devenu un géant danois.
Hausse de 36% des ventes sur les 9 premiers mois de l'année.
22 milliards de $.
Le groupe ne parvient pas à faire face à la demande malgré le développement de la production.
Novo Nordisk a une part de marché mondial sur les GLP-1 de 54.3%.
Avec un marché en explosion aux États-Unis et qui commence à s'ouvrir hors des États-Unis.

L'AUTRE CARTON

Ferrari.
Obligé de relever à nouveau ses prévisions de profit.
Une hausse de 46% des profits au troisième trimestre !
Une hausse de 24% du chiffre d'affaires.
Et, pour la première fois, les ventes de modèles hybrides qui dépassent les ventes de modèles thermiques.
Pour l'instant, ni la hausse des taux d'intérêt, ni le ralentissement de l'économie n'a perturbé le succès de Ferrari.
L'action progresse de 50% en 2023.

LE PRIVATE EQUITY...

… est un univers historiquement très fermé, est désormais accessible aux particuliers. Doit-on forcément avoir du private equity dans son allocation d’actifs ? Gorka Gonzalez, responsable de l'activité retail chez Bpifrance y répond dans l'émission "C’est votre argent" de vendredi dernier, dédiée aux placements.
>> (Ré)écoutez l’émission C’est votre argent
Le private equity est conseillé pour un épargnant recherchant la diversification. Pour ce faire, il pourra investir dans le capital de sociétés non cotées en direct ou bien au travers d’un fonds tel que le fonds Bpifrance Entreprises Avenir 1, avec lequel vous investissez indirectement dans des entreprises non cotées principalement françaises et européennes. Vous accédez ainsi au private equity à partir de 1 000 € et pour un rendement cible de 8%* par an.
>> Je découvre le fonds Bpifrance Entreprises Avenir 1

C'EST VOTRE ARGENT EXCEPTIONNEL ?

La Bourse va-t-elle continuer à rebondir ?
Quelles actions acheter ou vendre ?
Quels placement privilégier ?
La zone euro entre t-elle en récession ?
L'emploi va t'il continuer à alimenter la croissance ?
Avec nos Jedi de l'économie et de la finance: Ana Boata d'Allianz Trade, Patrice Gautry de l'Union Bancaire Privée, Nathalie Pelras de FourPoints IM et Eric Lewin d'Agora.
À ne pas manquer.
Sur BFM Business, ce soir à 20h et en replay samedi à 9h, et dimanche à 11h et 21h.
Et en podcasts sur toutes les grandes plateformes.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Sélina Seremet, Analyste Bourse, Meilleurtaux Placement.
" Ce matin, le CAC40 affiche une progression de 0,21%, atteignant 7 075 points poursuivant son mouvement haussier et se rapprochant ainsi de la résistance suivante à savoir les 7135 points.
Aujourd’hui, tous les regards se tournent vers les États-Unis. Dans l’après-midi sera publié l’ISM Services mais surtout le rapport sur l’emploi hors secteur agricole. Ces publications vont donner à coup sûr des indications sur les potentielles futures décisions de la FED lors du prochain meeting en décembre et relancer la spéculation sur le marché actions. En parallèle, le Japon profitera d’un jour férié célébrant sa journée de la culture.
En Asie, la Bourse de Tokyo est fermée (jour férié).
Le Brent s'échange à 87,22$ (1,87%).
L'once d'or se négocie à 1 986 $ (0,1%).
L'euro/dollar évolue à 1,0627 $ (0,26%)"

ON S'EN FOUT ?

Moderna, la vedette du vaccin anti-Covid, est en perte, 3.6 milliards de $ sur un seul trimestre, et une action qui a baissé de 18% dans la journée, désolé pour eux mais on espère quand même que c'est aussi la fin d'une époque; Le titre du jour dans Les Échos "L'inquiétant déclin de la démocratie"; La cote de popularité de Jean-Luc Mélenchon a été divisée par deux depuis 2022 dans un baromètre Elabe; La Banque d'Angleterre a, elle aussi, choisi de ne pas relever ses taux, ils sont à 5.25%; 1.2 million de personnes ont été privées d'électricité hier du fait de la tempête Ciaran; On attend avec impatience la version grand public de l'intégration de ChatGPT dans Word et Excel; Une nouvelle chanson des Beatles, ce n'est pas une blague, 53 ans après la dissolution du groupe, "Now and Then" produite avec l'aide de l'IA; Je vais regarder les 30 ans de Taratata ce soir; Nouvelle mini-série, "Toute la lumière que nous ne pouvons voir", gentillet, dans la France de 44, avec des décors en carton-pâte et des Français qui ne ressemblent pas à des Français, mais ça se laisse voir; L'autre titre du jour dans Le Figaro : "Les rats ont eux aussi une imagination visuelle"; Je vous souhaite un excellent week-end ; Suivez-moi sur X (ex-twitter) et linkedin en cliquant sur les liens.

A découvrir également

  • visuel-morning
    +300% : La (cyber)sécurité, rentable et en pleine expansion
    23/02/2024
  • visuel-morning
    La pépite de la semaine par Euroland Corporate
    26/02/2024
  • visuel-morning
    Dernière ligne droite pour réduire votre impôt sur vos revenus de 2023
    22/12/2023
  • visuel-morning
    SCPI : le moment de se tourner vers le tourisme ?
    06/10/2023
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt