DEUX MARIAGES ET UN DESISTEMENT

jeudi 10 février
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 10/02/2011 à 09h05

On fête le mariage de deux des plus grandes bourses mondiales, NYSE EURONEXT et DEUTSCHE BOERSE, et ainsi la naissance de la plus grande place boursière mondiale. Et c’est Londres qui attrapé le bouquet puisqu’on annonce également la possible fusion entre le London Stock Exchange et la Bourse de Toronto, pour créer un Leader sur les matières premières. Deux mariages et un désistement, celui d’Axel Weber, qui renonce à la présidence de la BCE

NYSE EURONEXT ET DEUTSCHE BOERSE FUSIONNENT

La fusion entre Nyse Euronext, et Deutsche Boerse regrouperait ainsi les places financières de New-York, Paris Bruxelles, Lisbonne et maintenant Francfort, ce qui formerait la première plateforme mondiale, pour une capitalisation de plus de 25 milliards d’euros. Une alliance stratégique qui intervient à l’heure où la concurrence entre les différentes places boursières est exacerbée, notamment sur les marchés moins régulés. Cette alliance devrait permettre d’économiser 300 millions d’euros, d’offre une palette large de métiers, et surtout de s’allier face à la baisse continue des volumes de capitaux pour contrer la pression des niveaux rivaux mondiaux.

EFFERVESCENCE DANS LES BOURSES MONDIALES
A l’heure où il ne se passe pas une journée sans que l’on parle de la hausse des matières premières, Londres et Toronto ont annoncé leur intention de fusionner afin de devenir la plateforme de marché incontournable pour les entreprises spécialisées dans les matières premières et les mines, et profiter, comme le dit les échos, du boom des matières premières

WEBER NE VEUT PAS DE LA BCE
Le président de la Bundesbank Axel Weber a renoncé à briguer la présidence de la BCE.
Une annonce qui a crée la surprise hier, et dont le Wall street Journal s’est fait l’écho : En effet, considéré comme un faucon en raison de ses prises de position tranchées dans la lutte de l’inflation, la présidence de Weber à la tête de la BCE aurait aidé l’Allemagne et surtout Merkel à convaincre l’opinion des multiples avantages de l’euro, en dépit des charges qui pèsent pour contribuer financièrement au fonds de stabilité financière.

Et SI TRICHET RESTAIT ?
C’est la question posée par La Tribune alors que le président de la Bundesbank Axel Weber a renoncé à briguer la présidence de la BCE. Ca parait improbable étant donné que le mandat qui s’achèvera le 31 octobre n’est pas renouvelable, mais il n’empêche que l’hypothèse d’une extension de son mandat n’est pas à exclure. Pourquoi ? Tout d’abord pour laisser le temps au couple franco-allemand de trouver un consensus sur le nouveau poulain qui prendrait la tête de l’institution. Du temps également pour mener à bien le chantier de la rénovation économique et monétaire.

HAUSSE DES TAUX ALLEMANDS
Conséquence inattendue de la dette sur les taux des pays périphériques, l’accalmie sur le front des crises souveraines s’est traduite par une réduction des spreads, entre le bund allemand, qui sert de référence et les taux des maillons fiables. On s’assiste donc à un rattrapage, mais qui s’est traduit essentiellement par une hausse des taux allemands, qui évolue d’ailleurs sur ces plus hauts niveaux depuis 1 an, à 3.29%.

DISCOURS SANS SURPRISE DE BERNANKE

Ben Bernanke qui nous a rien raconté de nouveau, à savoir que le taux de chômage reste élevé, les créations d’emploi insuffisantes et l’inflation a un niveau extrêmement faible pour remettre en cause le QE2. A ce stade, la politique monétaire accommodante de la Fed ne remet pas en cause la stabilité des prix. la Fed va donc continuer de faire marcher à plein régime la planche à billet.

ENCORE DU SPORT CE SOIR SUR TF1

Hier, c’était les français face au brésilien. Ce soir, c’est Nicolas Sarkozy face aux français. Le président devra s’expliquer sur des sujets épineux pour restaurer la confiance et convaincre l’opinion publique sur la question du chômage, de la fronde des magistrats, du pouvoir d’achat et bien sur les dernière polémiques en date sur les vacances de MAM et Fillon.

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com